Gare de Rhisnes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rhisnes
Image illustrative de l’article Gare de Rhisnes
La halte, voies et quais.
Localisation
Pays Belgique
Commune La Bruyère
Section Rhisnes
Adresse Rue de la Station
5080 Rhisnes
Coordonnées géographiques 50° 29′ 57″ nord, 4° 48′ 07″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire Infrabel
Exploitant SNCB
Services Omnibus (L)
Heure de pointe (P)
Caractéristiques
Ligne(s) 161, Schaerbeek à Namur
Voies 3
Quais 2 + 1 en cul de sac (provisoire pour la durée des travaux)
Altitude 153 m
Historique
Mise en service

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Rhisnes

Géolocalisation sur la carte : Province de Namur

(Voir situation sur carte : Province de Namur)
Rhisnes

La gare de Rhisnes est une gare ferroviaire belge de la ligne 161, de Schaerbeek à Namur, située à Rhisnes, section de la commune de La Bruyère, dans la province de Namur.

Elle est mise en service en 1855 par la Grande compagnie du Luxembourg. C'est une halte voyageurs de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) desservie par des trains omnibus L et Heure de pointe (P).

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 153 mètres d'altitude[1], la gare de Rhisnes, est située au point kilométrique (PK) 54,316 de la ligne 161, de Schaerbeek à Namur entre les gares de Saint-Denis-Bovesse et de Namur[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La « station de Rhisnes » est mise en service le 9 octobre 1855 par la Grande compagnie du Luxembourg[3].

Le bâtiment de la gare[modifier | modifier le code]

Pour la construction de ses gares, la Grande Compagnie du Luxembourg réalisa plusieurs modèles standards et choisit pour un grand nombre de ses gares un modèle de bâtiment rectangulaire de deux niveaux sous bâtière comportant trois travées. Chaque façade était symétrique. Au centre, on retrouve un oculus sous une corniche en mitre. Les façades sont en brique apparente avec un cordon de pierre bleue au rez-de-chaussée joignant la naissance des arcs qui surplombent chaque ouverture (les arcs sont en plein cintre au rez-de-chaussée et bombés à l’étage). On retrouvait également deux cordons de briques, l'un marquant la séparation entre les deux étages et l'autre reliant le larmier des fenêtres à l'étage. Ces gares seront par la suite portées à cinq travées avec une avancée au niveau des trois travées centrales côté rue.[4]

De telles gares ont été construites à Tilff, Rhisnes, Esneux, Saint-Denis-Bovesse, Barvaux, Bomal, Chastre, et Mont-Saint-Guibert. Seules les quatre premières existent toujours à l’heure actuelle[4].

Après la reprise de la plupart des compagnies privées par les Chemins de fer de l’État Belge, elle sera agrandie avec un important bâtiment voyageurs à cinq ouvertures et un étage sous toit à croupe avec un pignon côté voies (voir photo).

La gare dans les années 1900.

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Halte SNCB, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à accès libre[5].

Desserte[modifier | modifier le code]

Rhisnes est une halte voyageurs de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) desservie par des trains omnibus (L) de la relation Ottignies - Namur et Heure de pointe (P) de la relation Ottignies - Namur (voir fiches horaires de la ligne[6]).

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés[5].

Patrimoine ferroviaire[modifier | modifier le code]

L'ancien bâtiment voyageurs, ainsi que son annexe, existe toujours mais n’est plus utilisé pour le service ferroviaire. Loué partiellement à la commune il est utilisé comme « Maison des jeunes ». En 2011 la SNCB-Holding envisage d'étudier avec la commune la possibilité de rouvrir une salle d'attente[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source Google Earth (consulté le 20 octobre 2013).
  2. Infrabel, Annexe E.1 : Distances entre gares et nœuds, coll. « Document de référence du réseau », , 43 p. (lire en ligne [PDF]), p. 36.
  3. (nl) Yvette Schenkel-Latoir, Jan Schenkel & Marijke Moortgat-Schenkel, Rhisnes lire (consulté le 20 octobre 2013).
  4. a et b Hugo De Bot, Architecture des gares en Belgique, tome I : 1835 - 1914, Turnhout, Brepols, , p. 180-181
  5. a et b Site SNCB Mobility : Rhisnes lire (consulté le 20 octobre 2013).
  6. « Fiche horaire Ligne 161 : Bruxelles-Midi - Namur », sur belgianrail.be, (consulté le 31 mars 2018)
  7. Conseil Communal, Pour la gare de Rhismes, La Bruyère, séance du 26 mai 2011 lire (consulté le 21 septembre 2013).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Ottignies Saint-Denis-Bovesse P Terminus
Namur
Terminus
Namur
Ottignies Saint-Denis-Bovesse L Terminus
Namur
Terminus
ou Namur