Gare de Montreuil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Montreuil
image illustrative de l’article Gare de Montreuil
L'entrée de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Versailles
Quartier Montreuil
Adresse Rue de la Bonne Aventure
78000 Versailles
Coordonnées géographiques 48° 48′ 23″ nord, 2° 09′ 04″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service TransilienLigne L du Transilien
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Saint-Lazare - Versailles-Rive-Droite
Voies 2
Quais 2 latéraux
Zone 4 (tarification Île-de-France)
Altitude 121 m
Historique
Mise en service
Correspondances
Phébus (BUS) Phébus C O R
SAVAC (BUS) SAVAC 39.37G

La gare de Montreuil est une gare ferroviaire française de la ligne de Paris-Saint-Lazare à Versailles-Rive-Droite, située dans la commune de Versailles, dans le quartier de Montreuil (département des Yvelines).

Ouverte le par l'Administration des chemins de fer de l'État, c'est aujourd'hui une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par les trains de la ligne L du Transilien (réseau Paris-Saint-Lazare). Elle se situe à une distance de 21,6 km de la gare de Paris-Saint-Lazare.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

La gare de Montreuil est située en tranchée, au nord-est de Versailles, dans le quartier de Montreuil. Établie à 122 m d'altitude[1], elle se situe au point kilométrique (PK) 21,627 de la ligne de Paris-Saint-Lazare à Versailles-Rive-Droite. Elle constitue le quatorzième point d'arrêt de la ligne après Viroflay-Rive-Droite et précède le terminus de Versailles-Rive-Droite.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ligne de Paris à Versailles-Rive-Droite ouvre en août 1839. À cette époque, le quartier de Montreuil n'est encore qu'une zone marécageuse ou travaillent des maraîchers. Il faut attendre près d'un siècle pour qu'une halte soit ouverte à cet emplacement[2].

Durant le dernier quart du XIXe siècle, le quartier s'urbanise peu à peu, et une première pétition des habitants réclame l'établissement d'une halte. En 1896, la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest est à nouveau sollicitée dans le même objectif, mais sa réponse demeure négative. Elle fait valoir que l'ouverture d'une halte présenterait un intérêt commercial trop limité, la population du quartier étant surtout constituée de maraîchers et de blanchisseuses se déplaçant rarement. Par ailleurs, un arrêt supplémentaire pénaliserait le temps de trajet de trois minutes, ce qui encouragerait le public à continuer de se rendre en gare de Versailles-Rive-Droite pour profiter des trains directs. Enfin, elle expose qu'aucune des parties intéressées n'offre de participer aux frais de réalisation[2].

Vue en direction de Viroflay depuis le quai pour Versailles.
Vue en direction de Viroflay depuis le quai pour Versailles.

En 1904, une nouvelle demande est présentée, pour une dépense estimée à cent mille francs, mais essuie un nouveau refus. En 1912, le projet d'électrification de la ligne ravive le problème ; mais le déclenchement de la Première Guerre mondiale retarde le grand programme d'électrification de la banlieue ouest[3]. En 1923, la demande revient à l'ordre du jour et connaît enfin une issue favorable : la halte de Montreuil est ouverte au public le 15 mai 1931. Un modeste bâtiment des voyageurs, d'une superficie de seulement dix-sept mètres carrés, est établi sur le pont de la rue de la Bonne-Aventure.

En 1984, un nouveau bâtiment remplace le précédent[4]. D'une surface de 310 m2, il est réalisé en béton brut et en briques. Une nouvelle passerelle couverte est aménagée légèrement en amont du pont, et donne accès aux quais latéraux à l'aide de deux escaliers fixes, et d'un escalier mécanique sur le quai en direction de Versailles. La nouvelle gare est inaugurée un an et demi après sa mise en service, le 18 décembre 1985, avec le nouveau parc de stationnement de soixante-et-onze places[3].

Le trafic montant quotidien atteint 398 voyageurs en 1938, ce qui en fait à cette époque la gare au trafic le plus faible de la ligne. Ce chiffre grimpe à 2 388 en 1973, où elle est à l'avant-dernière place derrière Viroflay-Rive-Droite, et enfin 3 600 voyageurs par jour en 2003, où elle dépasse alors plusieurs gares de la ligne[5].

En 2012, 4 220 voyageurs ont pris le train dans cette gare chaque jour ouvré de la semaine ce qui en fait l'une des gares les plus fréquentées de la ligne[6].

Services voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

En 2014, un guichet est ouvert tous les jours de h 55 à h 55. Il dispose de boucles magnétiques pour personnes malentendantes. Des automates Transilien et grandes lignes sont également disponibles. Un magasin de presse Relay est présent, ainsi que des distributeurs de boissons ou friandises, une cabine de photographie automatique et une cabine téléphonique[7]. En 2015, un service de retrait automatisé de colis, nommé Pickup Station, a été installé, entre le parking de la gare et le bâtiment voyageurs[8].

L'accès aux quais se fait par des escaliers. Un escalier mécanique est disponible mais seulement sur le quai pour Versailles et pour sortir de la gare. Des ascenseurs sont également à disposition sur les deux quais pour les personnes à mobilité réduite (PMR)[9].

Un parc à vélos est situé à l'extérieur de la gare, et un parc relais gratuit de 50 à 100 places est aménagé pour les véhicules[7].

Desserte[modifier | modifier le code]

La gare est desservie par les trains de la ligne L du Transilien (réseau Paris-Saint-Lazare), à raison d'un train toutes les 15 minutes en heures creuses, d'un train toutes les 10 minutes aux heures de pointe et d'un train toutes les trente minutes en soirée. Tous les trains à destination ou en provenance de Versailles-Rive-Droite desservent la gare de Montreuil. Depuis janvier 2008, des portiques de contrôle d'accès ont été mis en place à l'entrée de la gare.

Le temps de trajet est, selon les trains, de 37 à 39 minutes depuis la gare de Paris-Saint-Lazare[10].

Correspondances[modifier | modifier le code]

La gare est desservie par les lignes C, O et R du réseau de bus Phébus et par la ligne 39.37G de la société SAVAC.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] Institut géographique national - Repère de nivellement P.B.K3 - 474
  2. a et b Pierre Bouchez, De Paris St-Lazare à Versailles et St-Nom-la-Bretèche (1839-2007), p. 109
  3. a et b Pierre Bouchez, De Paris St-Lazare à Versailles et St-Nom-la-Bretèche (1839-2007), p. 110
  4. Bernard Collardey, Les trains de banlieue, tome II, p. 333
  5. Pierre Bouchez, De Paris St-Lazare à Versailles et St-Nom-la-Bretèche (1839-2007), p. 38
  6. [PDF]« Délibération n° 2012/301, séance du 10 octobre 2012 », sur le site du STIF (consulté le 25 août 2013) : « Déploiement de nouveaux afficheurs Infogare TFT/TLED lignes L&J, Volet information voyageurs : Identifiant PQI 181 », p. 15. Le STIF définit le nombre de montants pour une gare comme le nombre de voyageurs y prenant le train les jours ouvrés et hors période de vacances scolaires.
  7. a et b Transilien - Gare de Montreuil. Consulté le 2 février 2014.
  8. Jennifer, « Pickup : un nouveau service pour vous », sur malignel.transilien.com, article du 11 février 2015 (consulté le 23 avril 2015).
  9. Jennifer, « Bientôt la fin des travaux en gare de Montreuil », sur malignel.transilien.com, (consulté le 31 octobre 2014).
  10. Transilien - Fiches horaires

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bruno Carrière, Les trains de banlieue, tome I, édition La Vie du Rail, 1997, 303 p. (ISBN 2902808666)
  • Bernard Collardey, Les trains de banlieue, tome II, Éd. La Vie du Rail, 1999, 335 p. (ISBN 2902808763)
  • Pierre Bouchez, De Paris St-Lazare à Versailles et St-Nom-la-Bretèche (1839-2007), Éd. La Vie du Rail, 2007, 170 p. (ISBN 978-2-915034-67-7)

Lien externe[modifier | modifier le code]



Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Versailles-Rive-Droite Versailles-Rive-Droite Transilien Ligne L du Transilien Viroflay-Rive-Droite Paris-Saint-Lazare