Gare de Lonzée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lonzée
Image illustrative de l’article Gare de Lonzée
Gare de Lonzée (1979 )
Localisation
Pays Belgique
Commune Gembloux
Section Lonzée
Adresse Rue de la Gare
5030 Lonzée
Coordonnées géographiques 50° 33′ 05″ nord, 4° 43′ 16″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire Infrabel
Exploitant SNCB
Services Omnibus (L)
Heure de pointe (P)
Caractéristiques
Ligne(s) 161, de Schaerbeek à Namur
Voies 2
Quais 2
Altitude 159 m
Historique
Mise en service 5 janvier 1886

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Lonzée

Géolocalisation sur la carte : Province de Namur

(Voir situation sur carte : Province de Namur)
Lonzée

La gare de Lonzée est une gare ferroviaire belge de la ligne 161, de Schaerbeek à Namur, située à Lonzée section de la commune de Gembloux dans la province de Namur.

Elle est mise en service en 1886 par l'Administration des chemins de fer de l'État belge. C'est une halte voyageurs de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) desservie par des trains omnibus (L) et Heure de pointe (P).

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 159 mètres d'altitude[1], la gare de Lonzée, est située au point kilométrique (PK) 45,900 de la ligne 161, de Schaerbeek à Namur entre les gares de Gembloux et de Beuzet[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1872, une pétition des habitants de Lonzée réclame l'établissement d'une station de chemin de fer[3].

La « halte de Lonzée » est mise en service le 5 janvier 1886 par les Chemins de fer de l'État belge[4]. Elle est située à 2 920 mètres de la gare de Gembloux et à 2 772 m de celle de Beuzet. La halte est gérée depuis la gare de Gembloux[5].

En 1901, Lonzée est une gare ouverte à tous les trafics, elle dispose notamment d'une voie de chargement et d'un pont-bascule[5]. La création d'une cour à marchandises vers 1900 a nécessité l'allongement du passage souterrain surplombant la rue de l'église. Au lieu de démolir le premier pont, particulièrement étroit, construit dans les années 1850, l’État belge prolongea ce pont par un second, plus large, mais qui se rétrécit notoirement au passage sous l'ancien pont[4]. Plus de 100 ans après, ce souterrain étroit existe toujours[1].

L'ancien bâtiment voyageurs est un bâtiment atypique aux Chemins de fer de l'État belge et diffère des haltes et petites gares construites à la même époque. Il comportait trois parties :

  • une aile basse de trois travées sous bâtière munies de hautes fenêtres et d'une paire de baies encadrant la cheminée au pignon latéral
  • un corps central en T pourvu de deux étages, moins hauts, et de combles éclairées par deux baies géminées en demi-lune
  • une aile de service, plus étroite, de deux travées sous toiture à croupe dans laquelle se trouvaient aussi les toilettes

Ce bâtiment est détruit dans les années 1990[4]. Une salle d'attente en brique, située à côté de la gare, est toujours debout.

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Halte SNCB, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à accès libre[6].

Desserte[modifier | modifier le code]

Lonzée est une halte voyageurs de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) desservie par des trains omnibus L de la relation Ottignies - Namur et Heure de pointe (P) en semaine pour la relation Ottignies - Namur (voir fiches horaires en lien externe).

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parking pour les véhicules y est aménagé[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Source Google Earth (consulté le 6 novembre 2018).
  2. Infrabel, Annexe E.1 : Distances entre gares et nœuds, coll. « Document de référence du réseau », , 43 p. (lire en ligne [PDF]), p. 36.
  3. Belgique, Recueil des pièces imprimées par ordre de la Chambre des représentants, volume 3, 1972, p. 4 lire (consulté le 20 octobre 2013).
  4. a b et c « Gare de Lonzée et site », Gembloux est et a été,‎ (lire en ligne, consulté le 6 novembre 2018)
  5. a et b (nl) Yvette Schenkel-Latoir, Jan Schenkel & Marijke Moortgat-Schenkel, Lonzée lire (consulté le 20 octobre 2013).
  6. a et b Site SNCB Mobility : LONZEE lire (consulté le 20 octobre 2013).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Ottignies Gembloux P
(en semaine)
Beuzet Namur
Ottignies Gembloux L Beuzet Namur