Gamay fréaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gamay fréaux N
Gamay fréaux
Raisins (Conservatoire du Vignoble charentais, 17 Cherves)
Caractéristiques phénologiques
Débourrement précoce
Floraison À compléter
Véraison À compléter
Maturité 1ère époque tardive
Caractéristiques culturales
Port demi-érigé
Vigueur moyenne
Fertilité À compléter
Taille et mode
de conduite
À compléter
Productivité À compléter
Exigences culturales
Climatique À compléter
Pédologique À compléter
Potentiel œnologique
Potentiel alcoolique À compléter
Potentiel aromatique À compléter

Le gamay fréaux N[N 1] est un cépage noir de type teinturier. Cela signifie que son jus est coloré, contrairement à la plupart des cépages dont le jus est incolore. On le retrouve souvent au côté du gamay noir à jus blanc, mais il est de moins en moins utilisé en France, et n'est généralement pas autorisé dans les décrets d'appellation d'origine contrôlée.

Il est cependant fréquent dans les vieilles vignes françaises, notamment dans le vignoble du Val-de-Loire.

Origine[modifier | modifier le code]

Le gamay fréaux est une mutation observée par Antoine Fréaux en 1841 à Couchey (Côte d'or) sur une souche de gamay de Bouze.

Aptitudes de production[modifier | modifier le code]

  • Débourre précocement
  • Vigueur moyenne, sensible à la pourriture grise et à l'excoriose

Caractères ampélographiques[modifier | modifier le code]

Feuillage début octobre, Cherves
  • Le feuillage vire au rouge à l'automne
  • Grappes petites parfois ailées, tronconiques
  • Baies petites à moyennes, grisâtres avant la véraison puis d'un beau noir bleuté, à jus très coloré

Synonymes[modifier | modifier le code]

Friaux, violet de Saint Denis (Côte chalonnaise), teinturier supérieur de Couchey

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le code international d'écriture des cépages mentionne de signaler la couleur du raisin : B = blanc, N = noir, Rs = rose, G = gris.