Göreme (Turquie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Göreme (homonymie).
Göreme
Göreme town and valley 2015.JPG
Ville et vallée de Göreme.
Géographie
Pays
Région statistique
Région de l'Anatolie centrale (en)
Entité territoriale géographique humaine
Kırıkkale Subregion (en)
District
Nevşehir (d)
Province
Altitude
1 100 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Démographie
Population
2 000 hab.Voir et modifier les données sur Wikidata
Fonctionnement
Statut
Statut patrimonial
Identifiants
Indicatif téléphonique
384Voir et modifier les données sur Wikidata

Göreme (pronounced ˈɟœɾeme ; en grec ancien : Κόραμα, Kòrama), située parmi les formations rocheuses en cheminées de fée, est une ville de Cappadoce, une région historique de Turquie.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville se situe dans la province de Nevşehir en Anatolie centrale et compte environ 2 000 habitants[1].

Les anciens noms de la ville sont Korama, Matiana, Maccan ou Machan et Avcilar[2]. Lorsque la vallée de Göreme, située à proximité, est devenue une destination touristique importante, le nom de la ville a été modifié en Göreme pour des raisons pratiques.

Parmi les sites historiques importants de Göreme figurent les églises d'Ortahane, Durmus Kadir, Yusuf Koc et Bezirhane, en plus de la Tokali Kilise richement décorée, l'église Apple, ainsi qu'un certain nombre de maisons et de pigeonniers taillés directement dans les formations rocheuses.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'époque où Göreme a été habitée pour la première fois n'est pas clairement défini, mais elle pourrait remonter à l'ère hittite, entre 1800 et 1200 avant J.-C. L'emplacement était central entre les empires rivaux pendant de nombreux siècles, tels que les Hurri-Mitanni, l'empire hittite, l'empire moyen assyrien (en), l'empire néo-assyrien, l'empire achéménide perse et l'empire séleucide grec, etc., amenant les autochtones à creuser des abris dans le rocher pour échapper à la tourmente politique. À l'époque romaine, la région accueillit les chrétiens qui fuyaient Rome[3]. Le christianisme a prévalu en tant que religion principale dans la région, comme en témoignent de nombreuses églises rupestres que l'on peut toujours voir aujourd'hui.

Parc national[modifier | modifier le code]

Le Parc national de Göreme et sites rupestres de Cappadoce (en turc : Göreme Tarihî Millî Parkı) a été ajouté à la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1985[1].

Voir également[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Paul Lynch, Alison J. McIntosh et Hazel Tucker, Commercial Homes in Tourism: An International Perspective, Routledge, (ISBN 978-1-134-03028-6, lire en ligne) Erreur de référence : Balise <ref> non valide ; le nom « :0 » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  2. « Goreme.org – Goreme », goreme.org
  3. National Geographic Society, « Cappadocia -- World Heritage Site -- National Geographic » (consulté le 11 mars 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :