Gérard Nissim Amzallag

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nissim.

Gérard Nissim Amzallag est un biologiste français, ancien élève de l’École normale supérieure de Saint-Cloud, agrégé de sciences naturelles et docteur de l’université hébraïque de Jérusalem. Il poursuit depuis vingt ans des recherches dans des domaines variés, incluant la biologie végétale, l’évolution, l’histoire des sciences et l’épistémologie. Il conduit en parallèle depuis dix ans des recherches historiques sur le monde cananéen ancien et le monde égéen.

Il est essentiellement l’auteur de deux ouvrages, le premier en épistémologie de la biologie, La Raison malmenée – De l’origine des idées reçues en biologie moderne (CNRS Éditions, Paris, 2002) et le second proposant une vision non mécaniciste du vivant, L’Homme végétal – Pour une autonomie du vivant (Albin Michel, Paris, 2003). Il travaille actuellement à la rédaction d’un ouvrage synthétique sur l’Histoire du monde cananéen ancien, depuis le chalcolithique jusqu’à l’avènement du monothéisme[1]. Il est également l'auteur de La réforme du vrai – Enquête sur les sources de la modernité, et de La Haine maintenant ? Sionisme et palestinisme – Les sept pièges du conflit en collaboration avec David-André Belhassen.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source: site internet des éditions de la différence http://www.ladifference.fr/fiches/auteurs/belhassem-amzallag.html