Gérard Bonal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gérard Bonal
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (74 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Gérard Bonal, né à Paris le 18 avril 1947 , est un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ex-journaliste (revues Réalités, Geo…), Gérard Bonal est écrivain. Spécialiste de l'œuvre de Colette, il est à l’origine de la revue Les Cahiers Colette, fondée en 1975. Il a consacré plusieurs ouvrages à l'écrivain, dont le remarqué Colette intime[1], volume réunissant des pièces rares de la collection privée de Michel Remy-Bieth. Il a préfacé deux ouvrages de l'écrivain : Les Claudine (Albin Michel) et La Lune de pluie (Mille et une nuits).

En 1995, il écrit son premier spectacle, Colette Music-Hall, d'après les œuvres de Colette et le présente au théâtre de la Huchette, tout comme son second spectacle, Madame Colette a-t-elle une âme ? (2006-2007).

Il est le scénariste de deux documentaires retraçant la vie et l’œuvre de Colette : Colette, premier portrait de la série Un siècle d'écrivains (1995) et Colette : J'appartiens à un pays que j'ai quitté (2004), tous deux réalisés par Jacques Tréfouël.

Il a également publié plusieurs biographies et des romans.

Gérard Bonal a été président de la Société des amis de Colette et siège aujourd’hui au sein de son conseil d’administration. Il est vice-président de l'association « La Maison de Colette », qui a ouvert au public, à Saint-Sauveur-en-Puisaye, dans l'Yonne, la maison natale de l'écrivaine en 2016.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • La Lanceuse de couteaux, Laffont, 1971
  • Paysage avec la chute d'Icare, Laffont, 1973
  • L'Amateur d'images, Laffont, 1980
  • Premières neiges de l'absence, Laffont, 1984
  • L'Hôtel des Cinq-Continents, Mercure de France, 1993

Essais[modifier | modifier le code]

  • Colette par moi-même, Ramsay, 1982
  • Besoin de province, Seuil, 2002
  • Saint-Germain-des-Prés, Seuil, 2008
  • Des Américaines à Paris, Tallandier, .
  • Colette et les bêtes, Tallandier 2019.

Biographies[modifier | modifier le code]

  • L'Album Gérard Philipe, Seuil/Jazz Éditions, 1999
  • Les Renaud-Barrault, Seuil, 2000
  • Simone de Beauvoir, Seuil/Jazz Éditions, 2001
  • Un acteur dans son temps, Gérard Philipe, ouvrage collectif sous la direction de Gérard Bonal. Livre catalogue de l'exposition Gérard Philipe. Bibliothèque nationale de France, 2003
  • Colette intime (avec Michel Remy-Bieth), Phébus, 2004
  • Gérard Philipe, Seuil, 2009, 2019.
  • Colette, Perrin, 2014 - Prix Brantôme 2015 de la biographie historique
  • Joséphine Baker, du music-hall au Panthéon, Tallandier, 2021, 336 p.

Recueil[modifier | modifier le code]

  • Colette journaliste avec Frédéric Maget, Seuil, 2010
  • Colette (codirection avec Frédéric Maget), Cahier de L'Herne no 97, L'Herne 2011.
  • Sido, Lettres à Colette (texte établi et présenté par Gérard Bonal), Phébus, 2012.
  • Un bien grand amour, Lettres de Colette à Musidora (texte établi et présenté par Gérard Bonal), L'Herne, 2014

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Colette Music-hall, mise en scène par Jacques Legré, théâtre de la Huchette, 1995
  • Madame Colette a-t-elle une âme ?, mise en scène par Claude Darvy, théâtre de la Huchette, 2006-2007
  • Chéri, d'après Colette, l'Œil du Prince, 2011
  • Madame Max, Art & Comédie, 2015.

Documentaires[modifier | modifier le code]

  • Colette, réalisé par Jacques Tréfouël, Un siècle d'écrivains, France 3, 1995
  • Colette : « J'appartiens à un pays que j'ai quitté », réalisé par Jacques Tréfouël, Films du Lieu-dit, France 3, 2004
  • Les Renaud-Barrault, bâtisseurs de théâtre, réalisé par Jacques Tréfouël, Arte, 2000.
  • Gérard Philipe, un homme pas un ange, co-auteur et réalisateur Michel Viotte, 2003
  • Martine Carol, plus dure sera la chute, réalisé par Éric Bitoun, Skopia Films, 2017.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Colette plus nue que nue », sur www.marianne.net, (consulté le )