Géographie du Lesotho

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Géographie du Lesotho
carte : Géographie du Lesotho
Continent Afrique
Région Afrique australe
Coordonnées 29° S 28° E
Superficie
Côtes 0 km
Frontières 909 km en totalité avec l'Afrique du Sud dont 900 km de frontières naturelles
Altitude maximale 3 482 m (Thabana Ntlenyana)
Altitude minimale 1 400 m confluence entre Orange river et Makhaleng river

Le relief du Lesotho est très montagneux, on l'appelle « Un royaume dans le ciel », ce qui le décrit bien, tout le pays est à plus de 1 400 m de haut. Son point culminant est Thabana Ntlenyana à 3 482 m de haut.

L'hiver va de juin à août, avec des températures avoisinant 0 °C. On peut alors voir de la neige sur les montagnes. La saison des pluies commence en octobre et finit en avril.

Élisée Reclus, dans Histoire d'une Montagne, avait remarqué que les montagnes ont permis, au cours des siècles, la préservation de l'indépendance des populations y demeurant. Les exemples sont nombreux : Suisse, Andorre, Bhoutan, Népal, Swaziland. Le Lesotho illustre parfaitement ce fait géographique, comme en témoigne sa « position d'État noir en position d'enclave au milieu de l'Afrique du Sud blanche raciste » (alors).

Il serait cependant abusif d'attribuer la position d'enclave du Lesotho au seul facteur topographique. Elle tient aussi à des facteurs historiques : l'ethnie des Sotho, poussée par les pressions des autres ethnies elles-mêmes repoussées par la colonisation blanche, s'est installée dans les montagnes du Drakensberg, peu peuplées, où elle s'est acculturée avec d'autres ethnies devenues minoritaires. Les Sotho se sont retrouvés en position de force, pour échapper à la mainmise des Boers. Ils ont réussi à obtenir le statut de protectorat anglais, ce qui explique leur indépendance.

Les Sotho ne sont pas tous habitants du Lesotho, et se retrouvent aussi dans les espaces que l'Apartheid avait attribué aux différentes ethnies, notamment le Qwaqwa, à l'est du Lesotho.

Souvent l'oppression, malheureusement, se réalise en cascade. Les ethnies noires d'Afrique du Sud (Tswana, Nbédélé, Xhosa) ont reproduit l'Apartheid entre elles. Ainsi, les Sotho sud-africains vivant minoritairement en secteur Tswana ont été victimes de diverses vexations (interdiction de l'enseignement dans leur langue, pression foncière...). Ne pouvant émigrer au Lesotho, ils se sont entassés dans le Qwaqwa.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Cols de montagne[modifier | modifier le code]