Frontière entre le Kirghizistan et le Tadjikistan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Frontière entre le Kirghizistan et le Tadjikistan
Image illustrative de l’article Frontière entre le Kirghizistan et le Tadjikistan
Caractéristiques
Délimite Drapeau du Kirghizistan Kirghizistan
Drapeau du Tadjikistan Tadjikistan
Particularités Terrestre ; un morceau + deux enclaves (dont Voroukh)
Historique
Création

La frontière entre le Kirghizistan et le Tadjikistan est la frontière terrestre longue de 984 km séparant le Kirghizistan et le Tadjikistan en Asie centrale. Héritée de la frontière inter-républiques de l'Union soviétique, son tracé est contesté, entrainant depuis l'indépendance des deux États en 1991 de fortes tensions frontalières ayant entrainé une cinquantaine de morts en avril 2021 ainsi que des affrontements à partir de septembre 2022[1].

Description[modifier | modifier le code]

La frontière débute au nord au tripoint avec l'Ouzbekistan dans la vallée de Ferghana . Elle se dirige ensuite grossièrement vers l'ouest, avec une saillie marquée du Tadjikistan à la ville de Chorkou; La frontière tangente presque le réservoir de Kaïrakkoum mais une fine bande de territoire tadjike le sépare de la frontière. La frontière se dirige ensuite vers le sud, près de l'exclave tadjike de Kayragach avant de tourner brusquement vers l'est en atteignant les monts Turkestan. La frontière suit alors cette chaine de montagne, puis les monts Alaï et le chaînon Trans-Alaï jusqu'au tripoint avec la Chine.

Affrontements militaires en 2021[modifier | modifier le code]

Affrontements militaires en 2022[modifier | modifier le code]

Enclaves[modifier | modifier le code]

Il y a deux exclaves tadjikes au Kirghistan : Voroukh et Karagatch

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Kirghizistan : au moins trente-six morts dans les affrontements avec le Tadjikistan », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )