Frank Peter Belinda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Belinda.
Frank Peter Belinda
Nom de naissance Jacques Pierroux
Alias
Howard Ferguson, Walter Kramer, Frankie P. Belinda, Frankie Belinda
Naissance 1928
Grivegnée, Liège, Drapeau de la Belgique Belgique
Décès (à 53 ans)
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Frank Peter Belinda, nom de plume de Jacques Pierroux, né en 1928 à Grivegnée, quartier de Liège, en Belgique, et mort le , est un écrivain belge, auteur de roman policier, de roman d'espionnage et de science-fiction.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tout d’abord opérateur trilingue à la Régie des Télégraphes et Téléphones, il est ensuite crémier à Liège.

En 1952, il publie son premier roman, C'est à la fin qu'on tue, ma belle, un roman policier mettant en scène un détective privé new-yorkais. La même année, il crée le personnage de John Kallum, un espion héros de vingt-quatre romans parus dans la collection La Loupe et de onze romans illustrés publiés dans un magazine dédié Kallum magazine.

Michel Lebrun définit l'œuvre de Belinda comme « une littérature d'action et de violence écrite à une allure de mitrailleuse »[1].

Il est inhumé au Cimetière de Robermont à Liège.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans signés Frank Peter Belinda[modifier | modifier le code]

Série John Kallum[modifier | modifier le code]

Dans la collection La Loupe série espionnage[modifier | modifier le code]
  • La Mort électrique, no 1 (1952)
  • John Kallum joue au privé, no 2 (1953)
  • La Fureur de John Kallum, no 3 (1953)
  • Stop, destruction immédiate, no 6 (1953)
  • L'Affaire de Milano, no 8 (1953)
  • Mission derrière le rideau de fer, no 9 (1953)
  • Dans les brouillards de Londres, no 10 (1954)
  • L'École des espionnes, no 13 (1954)
  • Dans la nuit de Paris, no 15 (1954)
  • Attention : casse-cou, no 16 (1954)
  • Le Couple à abattre, no 19 (1954)
  • Espionnage en Amérique, no 21 (1955)
  • Lendemains glorieux, no 22 (1955)
  • J'étais une espionne, no 23 (1955)
  • Espionnage en Russie, no 27 (1955)
  • Quand l'armée s'en mêle, no 28 (1955)
  • Votre tout dévoué Johnny, no 31 (1956)
  • Les espions descendent sur la ville, no 34 (1956)
  • Ça bardera, colonel !, no 39 (1956)
  • Tant qu'il y aura des truands, no 41 (1956)
  • Boîte de nuit pour espions, no 46 (1956)
  • Le Souffle de la bagarre, no 52 (1957)
  • Méfiez-vous des pin-up, no 55 (1957)
  • Robot femelle, no 66 (1959)
Dans Kallum magazine (romans illustrés)[modifier | modifier le code]
  • Échec à la cocaïne, no 1 (1953)
  • R 30 à la plage, no 2 (1953)
  • Mission en Corée, no 3 (1953)
  • John Kallum contre les furies, no 4 (1953)
  • John Kallum contre les espionnes, no 5 (1953)
  • S.S. Lines Novalda, no 6 (1954)
  • Morts à vendre, no 7 (1954)
  • Un gang à la hauteur, no 8 (1954)
  • John Kallum mène d’enquête, no 9 (1954)
  • Les Grands Moyens, no 10 (1954)
  • John Kallum et madame la mort, no 11 (1954)

Autres romans signés Frank Peter Belinda[modifier | modifier le code]

  • C'est à la fin qu'on tue, ma belle, coll. « Le Faucon noir » (1952)
  • La Pente, coll. « Le Faucon noir » (1952)
  • Un plat qui se mange froid, coll. « Le Faucon noir » (1952)
  • Leur peau vaut combien ?, coll. « Le Faucon noir » (1952)
  • L'Affreux Tintamarre, coll. « Le Faucon noir » (1952)
  • Tortures en Indonésie, coll. « Le Faucon noir » (1952)
  • Pas un ange, coll. « Le Faucon noir » (1953)
  • La Course aux chimères, coll. « Le Faucon noir » (1953)
  • Mon fric !, coll. « La Loupe » 1re série no 16 (1953)
  • Puzzle à Brooklyn, coll. « La Loupe » 1re série no 36 (1955)

Romans signés Jacques Pierroux[modifier | modifier le code]

  • Pilote pour demain, Éditions Marabout, coll. « Marabout Junior » no 69 (1956)
  • La Course à l'uranium, Éditions Marabout, coll. « Marabout Junior » no 80 (1956) (coécrit avec C. Graindorge)
  • Police spatiale, Éditions Marabout, coll. « Marabout Junior » no 203 (1961)
  • Mer de corail, Éditions Marabout, coll. « Marabout Junior » no 305 (1962)

Roman signé Walter Kramer[modifier | modifier le code]

  • Jouet pour guerriers, Éditions de la Pensée moderne coll. « Tropiques » no 10 (1955)

Nouvelle[modifier | modifier le code]

  • Barcoll, Marlowe et leur petite guerre, Noir magazine no 2 (1954)

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Mission en Grèce (Mission to Greece), Ivan Southall, Éditions Marabout, coll. « Marabout Junior » no 201 (1961)
  • Le Scarabée de la route (Beyond Expectation), Kurt Bernard Hopfinger, Éditions Marabout, coll. « Marabout Junior » no 204 (1961)
  • Mission en Cyrénaïque (Sortie in Cyrenaica), Ivan Southall, Éditions Marabout, coll. « Marabout Junior » no 223 (1962)
  • Copie non conforme (The Impostor), John Jakes, Éditions Marabout, coll. « Marabout Junior » no 304 (1962)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cité dans le Dictionnaire des littératures policières, volume 1

Liens externes[modifier | modifier le code]