François de Chabannes de Rhodes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

François de Chabannes de Rhodes
Biographie
Naissance
Décès
Bagneux (Hauts-de-Seine)
Autres fonctions
Fonction religieuse
chanoine, prêtre, curé, confesseur
Fonction laïque
Docteur de Sorbonne

François de Chabannes de Rhodes, est né vers 1706 et mort à Bagneux près de Paris en 1782, c'est un ecclésiastique, curé de la paroisse église Saint-Hermeland de Bagneux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Docteur de Sorbonne, chanoine, curé de Bagneux, il serait celui qui aurait fait construire le premier presbytère, à gauche du porche de l'église connu aujourd'hui sous le nom de Maison Masséna. Selon Joseph Delort d'après des renseignements qu'il a recueillis auprès des vieillards du lieu, il n'aurait qu'agrandi cette bâtisse au dire du sieur Derancy qui était enfant de chœur en 1776. Ce curé a laissé des traces dans les Archives nationales de France du fait de son badinage avec deux filles le 14 janvier 1757, il a alors 51 ans[1]

Il fut remplacé en 1776 par Gabriel Floret, qui était son neveu.

Monsieur Derancy qui est chantre en 1821, se souvient que le chanoine François de Chabannes de Rhodes est mort en 1782, que sont corps fut exposé pendant 8 jours à l'intérieur de l'église, et que les habitants des villages alentours vinrent se recueillir sur sa dépouille, priant pour le repos de son âme. L'auteur nous dit encore que le souvenir de ses bienfaits fit verser beaucoup de larmes à ces bons villageois. Il fut inhumé dans le chœur et ses cendres furent couverte d'une dalle de marbre noir dont les caractères grecs sont presque effacés en ce début de XIXe siècle[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Myriam Deniel-Ternant, Ecclésiastiques en débauche (1700-1790), N° 1039, 2017, (ISBN 979-10-267-0465-2)
  2. Joseph Delort, Mes voyages aux environs de Paris, chez Picard-Dubois 3 rue des Maçons Sorbonne, Paris, 1821, t.I, 322.p.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joseph Delort, Mes voyages aux environs de Paris, chez Picard-Dubois 3 rue des Maçons Sorbonne, Paris, 1821, t.I, 322.p.
  • Eugène Toulouze, Histoire d'un village ignoré (Balneolum), préface de M. H. Morin, Paris, Éd. P. Schmidt, 1898, p. 82 [dessins à la plume].
  • Collectif, « Église St Hermeland de Bagneux, monument historique XIIe et XIIIe siècle », Les Amis de Bagneux, no 9, 1984.
  • Madeleine Leveau-Fernadez et Antoine Bertoncini, Bagneux des origines à nos jours, Ville de Bagneux, 1986, p. 22-37, 256 p. (ISBN 2-9500846-0-5)
  • Myriam Deniel-Ternant, Ecclésiastiques en débauche (1700-1790), N° 1039, 2017, (ISBN 979-10-267-0465-2)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]