Forêt de Blanchefort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Forêt de Blanchefort
Image illustrative de l’article Forêt de Blanchefort
Forêt de Blanchefort sous la neige
Localisation
Coordonnées 45° 20′ 48″ nord, 1° 35′ 34″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Corrèze
Commune Lagraulière
Géographie
Superficie 213 ha
Altitude
 · Maximale
 · Minimale

458 m
308 m
Compléments
Protection ZNIEFF de type 1
Statut publique et privée
Essences Feuillus (hêtre, charme, chêne, noisetier)

Géolocalisation sur la carte : Corrèze

(Voir situation sur carte : Corrèze)
Forêt de Blanchefort

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

(Voir situation sur carte : Nouvelle-Aquitaine)
Forêt de Blanchefort

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Forêt de Blanchefort

La Forêt de Blanchefort est située sur la commune de Lagraulière, en Corrèze. Il s'agit d'un espace boisé essentiellement de charmes et de chênes. Cette forêt est connue pour son mythe et sa fontaine à l'eau guérisseuse. Ses chemins sont arpentés tout au long de l'année par les promeneurs et les superstitieux.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Aménagements[modifier | modifier le code]

En 2014, un chemin communal laissé en friche est rouvert et aménagé en un parcours pour promeneurs. Le parcours est composé de différentes stations qui informent sur l'histoire, la faune et la flore présente sur le lieu. Le sculpteur Marc Duquesnoy a été sollicité pour aménager 5 stations du parcours. On retrouve donc ses sculptures dans le paysage, au fil de la promenade.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom de "Blanchefort" renvoie au château où Blanche de Castille aurait séjourné[2].

Légendes[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

La légende de la Forêt de Blanchefort[modifier | modifier le code]

Dans des temps très anciens, lors d'une tempête, un inconnu aurait été accueilli par une pauvre vieille femme rejetée par les habitants de la cité de Blanchefort et vivant à l'écart. L'homme assura la protection de la vieille dame alors que la cité fut engloutie. Une fontaine, dite "La Fontaine de l'ermite" marque l'emplacement de la cabane de la vieille femme. Une pierre faisant face à la fontaine illustre aussi le mythe : une chèvre aurait été frappée par un éclair et transformée en pierre.

La Fontaine de l'ermite[modifier | modifier le code]

La fontaine de l'ermite est un lieu de recueillement où les passants jettent une pièce en faisant un vœu. Depuis longtemps, des vêtements de malade sont déposés sur l'autel qui culmine la fontaine. Une croix chrétienne est gravée dans la pierre qui constitue la structure du bassin.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D'après BDFORET, Institut géographique national.
  2. Commune de Lagraulière, Découvrez la forêt de Blanchefort (lire en ligne [PDF]), p. 3.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lagraulière, Corrèze de Jean-Paul Duquesnoy, 157 p., 1996 (ASIN B0014S71T)