Festival de folk de Newport

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Newport Folk Festival
Image illustrative de l'article Festival de folk de Newport
Le public au Newport Folk Festival, 2010

Genre Folk,
Country,
Blues,
Folk rock
Lieu Newport (Rhode Island), Drapeau des États-Unis États-Unis
Période Début août
Scènes Fort Adams State Park
Date de création 1959, 1962, 1985
Date de disparition 1960, 1971
Fondateurs Theodore Bikel,
Oscar Brand,
Pete Seeger,
George Wein,
Albert Grossman
Site web newportfolkfest.net

Le festival de folk de Newport (« The Newport Folk Festival ») fut le premier festival folk d'importance aux États-Unis, à Newport dans le Rhode Island. Créé en 1958 par les impresario George Wein (en) et Albert Grossman (en), il est organisé en juillet et se déroule au Fort Adams State Park (en), au bord de l'eau. George Wein est également le créateur du Newport Jazz Festival.

Naissance[modifier | modifier le code]

La première édition débute le et se déroule pendant deux jours ; réunissant 28 artistes, elle révèle notamment Joan Baez, invitée par le chanteur Bob Gibson[1]. Après l'édition de 1960, le festival est interrompu pendant deux ans[2], suite aux émeutes qui secouent le Newport Jazz Festival.

Renaissance[modifier | modifier le code]

Joan Baez et Bob Dylan, 1963

En 1962, il renaît, sous l'impulsion de Wein, Pete Seeger et de Theodore Bikel, qui fondent la Newport Festival Foundation[2]. L'association a désormais un but non lucratif, « pour tout d'abord présenter la musique folk sans les nécessités économiques usuelles, et ensuite pour perpétuer les traditions sur lesquelles se basent les regains d'intérêt actuels »[3]. Le festival, organisé en « ateliers » (workshops), cherche à réunir des chanteurs traditionnels ainsi que des noms consacrés[2]. Malgré son orientation folk, il accueillit également des artistes tels que Howlin' Wolf ou Johnny Cash[4].

Entre 45 000 et 47 000 spectateurs, en grande partie des lycéens et des étudiants[5] viennent assister à l'édition de 1963, qui se déroule du 26 au 28 juillet. Une centaine d'artistes y participent, tels que Bob Dylan et Joan Baez, dont c'est la première prestation commune[6]. En 1966, Rosalie Sorrels y représente ce qui sera son premier concert majeur. En 1967, le Bread and Puppet Theatre y présente son spectacle de grandes marionnettes : Chicken Little[7],[8]

Le passage « électrique » de Bob Dylan en 1965[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Le festival de Folk de Newport, après s'être arrêté en 1971, a repris en 1985 pour répondre à la résurgence de la musique folk ; il se déroule aux premiers jours d'août.

Documentaires[modifier | modifier le code]

Le festival de Newport dans les années 1960 est abordé dans deux documentaires:

  • Festival ! de Murray Lerner (1967)
  • No direction Home, de Martin Scorsese (2005)

Références[modifier | modifier le code]

  1. The Fariña Files: Newport Folk Festival 1965
  2. a, b et c Shelton, Bob Dylan sa vie et sa musique : Like a Rolling Stone, p. 184
  3. The Fariña Files: Newport Folk Festival 1965, tiré de Sing Out!
  4. www.bobdylan.com: Peter Stone Brown on Dylan at Newport
  5. Anthony Scaduto, Hervé Muller (trad. Dashiell Hedayat), Bob Dylan, Christian Bourgois, 1983 (ISBN 2267003503), p. 252
  6. Shelton, Bob Dylan sa vie et sa musique : Like a Rolling Stone, p. 185
  7. Françoise Kourilsky, Le Bread and Puppet Theatre, L'Âge d'homme, Lausanne, 1971, p. 75
  8. Pierre Sommermeyer sur le Bread and Puppet

Bibliographie[modifier | modifier le code]