Fernando Fader

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fernando Fader
Fernando fader portrait.JPG
Portrait de Fernando Fader, vers 1910
Naissance
Décès
Nom de naissance
Fernando Fader
Nationalité
Activité
Formation
Mouvement

Fernando Fader, né le à Bordeaux dans le département Gironde et décédé le à Loza Corral dans le département d'Ischilín dans la province de Córdoba en Argentine, est un peintre postimpressionniste argentin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fernando Fader naît à Bordeaux en 1882. Son père, d'origine prussienne, s'installe avec sa famille en 1884 à Mendoza en Argentine. Le jeune Fernando termine ensuite sa scolarité en Allemagne. En 1898, il retourne à Mendoza ou il commence sa carrière de peintre. En 1900, il s'installe à Munich. Après avoir suivi les cours d'une école de la ville, il est accepté au sein de l'académie des beaux-arts de la ville ou il a pour professeur le peintre Heinrich von Zügel.

En 1906, il rentre en Argentine et s'installe à Buenos Aires. Il expose pour la première au Costa Salon la même année et fonde, en compagnie des artistes Martín Malharro et Cesáreo Bernaldo de Quirós (en), le groupe Nexus, centré autour du postimpressionnisme. Il épouse Adela Guiñazú la même année. Le groupe organise en 1908 une exposition à la galerie Witcomb qui appartenait au photographe britannique Alexander Witcomb (en).

Entre 1909 et 1913, il arrête sa carrière de peintre et travaille au sein de l'entreprise familiale, avant de faire faillite à la suite d'une catastrophe naturelle. Ruiné, il rentre à Buenos Aires et reprend sa carrière de peintre. En 1915, il remporte une médaille d'or lors de l'exposition universelle à San Francisco.

Malade de la tuberculose et en difficulté financière après la faillite de sa société, il s'exile dans la province de Córdoba. Il peint alors les paysages de la région, en jouant avec les contrastes que lui procure la lumière et la solitude de ces espaces désertiques, comme la Pampa de Achala. En 1921, l'aggravation de sa maladie l'oblige à interrompre ces sessions de peinture en plein air. Il se concentre alors sur la réalisation de natures morte, de nues et de portraits dans son atelier. Il meurt en 1935 dans sa maison située dans le petit hameau de Loza Corral dans le département d'Ischilín dans la province de Cordoba, qui a été depuis transformé en musée, le Museo Fernando Fader.

Ces œuvres sont notamment visibles ou conservées au musée national des Beaux-Arts de Buenos Aires, au Juan B. Castagnino Fine Arts Museum (en) de Rosario et à l'Evita Fine Arts Museum (en) et au Caraffa Fine Arts Museum (en) de Córdoba.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Thomas Riggs, St. James Guide to Hispanic Artists: Profiles of Latino and Latin American Artists, St. James Press, Détroit, 2002.
  • (es) 100 obras maestras: 100 pintores argentinos, 1810-1994, Ediciones de Arte Gaglianone, Buenos Aires, 1994.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :