Fearless Girl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fearless Girl
Image dans Infobox.
Artiste
Date
Commanditaire
State Street Global Advisors (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Type
Matériau
Lieu de création
Hauteur
121,92 cmVoir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Inscription
Know the Power of Women in Leadership · SHE Makes a DifferenceVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées

Fearless Girl (en français « La Fille sans peur ») est une sculpture en bronze représentant une jeune fille rebelle créée par Kristen Visbal[1]. Elle fut initialement installée dans le jardin public de Bowling Green, dans le quartier d'affaires de Manhattan dans l'État de New York[2], avant d'être déplacée à quelques centaines de mètres, devant l'immeuble du New York Stock Exchange, à Broad Street, le 10 décembre 2018[3]

Une plaque sous la statue, retirée peu après son installation, portait la mention « Know the power of women in leadership. SHE makes a difference ». SHE (« elle » en anglais) désigne aussi le code mnémonique du fonds pour la diversité des genres de la firme State Street Global Advisors (SSgA), qui a passé commande de la statue afin de promouvoir ce fonds indiciel[4],[5].

La statue mesure environ 130 cm de haut, et pèse environ 110 kg.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 7 mars 2017, State Street Global Advisors[6] installe la statue en face du Taureau de Wall Street (Charging Bull), une statue en bronze beaucoup plus grande et plus lourde, à la veille de la Journée internationale des femmes[7].

Fearless Girl est destinée à « envoyer un message » aux entreprises concernant les différences de traitement entre les hommes et les femmes et pour encourager le recrutement de femmes dans les conseils d'administration[8]. La sculpture, dont l'installation est temporaire, devait initialement rester en place plusieurs semaines[9]. La mairie de New York a d'abord établi un permis pour une semaine avant de l'étendre à 30 jours, en raison du succès rencontré auprès de touristes et de riverains[7]. Le 27 mars 2017, la mairie a annoncé que la statue devrait finalement rester en place jusqu'en février 2018[10],[11]. Cette décision fait suite à une pétition lancée sur le site Change.org qui a recueilli plus de 2 500 signatures dans les premières 48 heures et réclamait l'installation permanente de la statue[12],[13].

En novembre 2018, Fearless Girl est finalement retirée et ne fait plus face à Charging Bull. Mais la mairie de New York finit lui réserve un nouvel emplacement de choix : elle est réinstallée à quelques centaines de mètres dans Broad Street, devant la bourse de New York, le New York Stock Exchange (NYSE), le 10 décembre 2018[3]. Cependant, la licence expire en novembre 2021 et de nouvelles réunions municipales doivent être organisées pour statuer ou non sur son maintien[7].

Réception[modifier | modifier le code]

La statue, de dos, vers le NYSE (2019).

Certaines femmes ont critiqué le « féminisme d'entreprise » défendu par la statue, qui violerait leurs propres principes féministes[14],[15],[16].

Arturo Di Modica, auteur du Taureau de Wall Street situé à proximité, qui qualifie la statue de la fillette de « truc publicitaire », demande sa désinstallation en raison du détournement qui est fait de son œuvre. Il déclare que Fearless Girl altère le sens artistique original du Taureau de Wall Street et qu'il s'agit d'une violation de sa propriété intellectuelle[17],[18],[19].

En mai 2017, l'artiste Alex Gardega ajoute à côté de Fearless Girl une sculpture de chien en train d'uriner, intitulée Peeing Pug (Carlin urinant). Il la retire lui-même après seulement quelques heures, en raison de dégradations subies. Gardega, qui entendait protester contre le détournement fait du Taureau de Wall Street en appliquant le même traitement à Fearless Girl, précise qu'il aurait « respecté la statue s'il s'était agit de l’œuvre d'un artiste protestant contre Wall Street » et non d'une œuvre sponsorisée par une entreprise. Il a annoncé vouloir réinstaller à nouveau sa sculpture dans le futur[20],[21],[22].

Une clause du contrat de propriété intellectuelle interdit à Kristen Visbal de réaliser des copies de sa statue. L'artiste la conteste ultérieurement. Il existe cependant déjà une reproduction de Fearless Girl à Oslo (Norvège), devant le Grand Hôtel, regardant vers le Parlement[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Heather Schwedel, « A Bronze Little Girl Has Arrived to Face Down the Wall Street Bull. This Should Go Well. », Slate,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. (en) Danielle Wiener-Bronner, « Why a defiant girl is staring down the Wall Street bull », CNNMoney.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. a et b (en) « ‘Fearless Girl’ Statue Finds a New Home: At the New York Stock Exchange », sur The New York Times, (consulté le ).
  4. Jen Wieczner, « Here's Why the Fearless Girl Statue's Controversial 'SHE' Plaque Was Removed », sur Fortune (consulté le )
  5. (en-US) « The 'Fearless Girl' Statue Isn't a Symbol, It Is an Advertisement », NASDAQ.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. Verena Dobnik, « Behind NYC's 'Fearless Girl' statue are 2 corporate giants », ABC News, (consulté le )
  7. a b c et d Maurin Picard, « "La Fille sans peur" bientôt privée de droit de City ? », Le Figaro, cahier « Le Figaro et vous »,‎ 4-5 décembre 2021, p. 31 (lire en ligne).
  8. (en) Emma Fierberg, « A $2.5 trillion asset manager just put a statue of a defiant girl in front of the Wall Street bull », Business Insider,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. (en) Associated Press, « 'Fearless Girl': New statue stares down Wall Street’s bull », The Mercury News,‎ (lire en ligne)
  10. (en) « 'Fearless Girl' statue will stay through early next year », CNN Money,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. (en) Daniella Silva, « 'Fearless Girl' statue will face off Wall Street bull for another year », sur NBC News, (consulté le )
  12. (en) Rachel Revesz, « Campaign launches to make 'Fearless Girl' statue on Wall Street permanent », The Independent,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. (en) Anjali Bisaria, « People Have Now Launched A Campaign To Make The 'Fearless Girl' Statue Permanent At Wall Street », IndiaTimes,‎ (lire en ligne, consulté le )
  14. The Sculpture of a “Fearless Girl” on Wall Street Is Fake Corporate Feminism.
  15. The 'Fearless Girl' statue sums up what's wrong with feminism today.
  16. Phoebe Maltz Bovy, « ‘Fearless Girl’ Statue Not The Feminist Icon We Need », sur The Sisterhood, (consulté le )
  17. (en) Verena Dobnik, « Will New York invite the 'Fearless Girl' statue to stay on Wall Street? », USA TODAY,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. (en-GB) Jamiles Lartey, « 'Charging Bull' sculptor calls for New York to remove 'Fearless Girl' statue », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le )
  19. (en-US) James Barron, « Wounded by ‘Fearless Girl,’ Creator of ‘Charging Bull’ Wants Her to Move », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  20. « An artist hated the ‘Fearless Girl’ statue — so he put this at her feet », sur Washington Post (consulté le )
  21. Danielle Wiener-Bronner, « 'Fearless Girl' joined briefly by 'Peeing Pug' statue », sur CNNMoney, (consulté le )
  22. (en-US) « Artist Installs 'Pissing Pug' Statue At Bowling Green To 'Downgrade' Fearless Girl », Gothamist,‎ (lire en ligne, consulté le )