Farra d'Isonzo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Farra d'Isonzo
Farra d'Isonzo
Façade du palais Strassoldo-Peteani-Calice, devenu la mairie.
Nom frioulan Fare
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région de Frioul-Vénétie Julienne Frioul-Vénétie Julienne 
Province Gorizia 
Code postal 34070
Code ISTAT 031005
Code cadastral D504
Préfixe tel. 0481
Démographie
Population 1 754 hab. (31-12-2010[1])
Densité 175 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 54′ 00″ nord, 13° 31′ 00″ est
Altitude Min. 46 m
Max. 116 m
Superficie 1 000 ha = 10 km2
Localisation
Localisation de Farra d'Isonzo
Localisation dans la province de Gorizia.
Géolocalisation sur la carte : Frioul-Vénétie Julienne
Voir sur la carte administrative du Frioul-Vénétie julienne
City locator 14.svg
Farra d'Isonzo
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Farra d'Isonzo
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Farra d'Isonzo
Liens
Site web www.comune.farra.go.it

Farra d'Isonzo est une commune de la province de Gorizia dans la région Frioul-Vénétie Julienne en Italie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Farra d'Isonzo se situe sur la rive droite de l'Isonzo, un peu à l'écart au nord-ouest du fleuve.

L'autoroute Villesse-Gorizia (A34) traverse la commune, en passant entre le bourg, au nord, et, au sud, la commune de Gradisca d'Isonzo et le cours de l'Isonzo.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Romains construisent un pont sur l'Isonzo au lieu-dit Mainizza, avec une mansio (gîte d'étape), pour permettre le passage de la voie reliant Aquileia à Emona (aujourd'hui Ljubljana, en Slovénie) avant qu'elle n'entre dans la vallée de Vipava. Cette étape est appelée Pons Sonti dans la Table de Peutinger.

Farra doit son nom aux Lombards : en lombard, fara désigne une famille, un clan, et par extension le domaine de cette famille[2].

Au XIXe siècle, Farra faisait partie de l'empire austro-hongrois et n'est devenue italienne qu'en 1921.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Borgo Grotta, Mainizza (au bord de l'Isonzo), Villanova di Farra et Case Bressan (sur les hauteurs), Borgo dei Conventi, Monte Fortin, Borgo del Molino, Fossata

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Gorizia, Gradisca d'Isonzo, Mariano del Friuli, Moraro, Mossa, Sagrado, San Lorenzo Isontino, Savogna d'Isonzo

Économie[modifier | modifier le code]

Les hauteurs de Farra sont couvertes de vignes qui produisent du vin d'appellation Collio[3] ou Collio Goriziano (DOC).

Une autre activité bien présente dans la commune est l'élevage bovin.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Santa Maria Assunta.

Pons Sonti[modifier | modifier le code]

Probablement vers 14 ap. J.-C., les Romains construisent un pont sur le fleuve au niveau de l'actuelle localité de Mainizza, pour faire passer la voie menant d'Aquileia vers Emona (aujourd'hui Ljubljana, en Slovénie), qui est peut-être la via Gemina. Ils établissent une mansio, qui porte le nom de Pons Sonti sur la Table de Peutinger[5]. Des vestiges de ce pont ont été retrouvés.

Le nom de Pons Sonti, qui figure sur la Table de Peutinger à 14 milles d'Aquilée[6], est une déformation de Pons Aesonti (« Pont de l'Isonzo », appelé Aesontius en latin).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. David Herlihy, Medieval Households, Harvard University Press, 2009 (1re éd. : 1985), p. 45 (en ligne).
  3. Le Collio (it) (Brda en slovène) est une région naturelle constituée de collines autour de Gorizia, du côté slovène comme du côté italien.
  4. Circolo Culturale Astronomico di Farra d'Isonzo.
  5. Luciano Bosio, « Ponte Sonti (Tabula Peutingeriana) », Atti del Istituto veneto di scienze, lettere ed arti, CXXII, 1963-1964, p. 157-177 (en ligne).
  6. Représentation sur la Table de Peutinger.
  7. Des blocs appartiennent au pont romain. Mais les poteaux de bois viennent d'un pont construit pendant la Première Guerre mondiale au même emplacement.

Sur les autres projets Wikimedia :