Famille Riquetti de Mirabeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Image représentant deux personnes Cette page explique l’histoire ou répertorie les différents membres de la famille Famille Riquetti de Mirabeau.

Famille Riquetti de Mirabeau
Image illustrative de l’article Famille Riquetti de Mirabeau
Armes de la famille Riquetti de Mirabeau

Blasonnement D'azur à la bande d'or accompagnée en chef d'une demi-fleur de lys d'or défaillante à dextre fleuronnée du même et en pointe de trois roses d'argent rangées en orle
Pays ou province d’origine Provence (Seyne)
Fiefs tenus marquis en 1685
Charges des premiers consuls de Marseille et d'Aix, un président de l'Assemblée nationale (1791), un gouverneur de la Guadeloupe
Fonctions militaires un Général des Galères
Récompenses militaires un grand-croix de l'ordre de Malte


La famille Riquetti de Mirabeau, est une famille noble originaire de Provence (Seyne), confirmée noble en 1668, éteinte en ligne masculine en 1884 et en ligne féminine en 1932[1].

Elle fut illustrée notamment par Honoré Gabriel Riquetti de Mirabeau, comte de Mirabeau, plus communément appelé Mirabeau (1749-1791), révolutionnaire français, surnommé « l'Orateur du peuple ».

Origine[modifier | modifier le code]

Il y a divergence d'opinion chez les généalogistes et dans les documents du Cabinet des Titres au sujet de l'origine de la famille Riquetti de Mirabeau. Il semble établi que contrairement à ce qu'indique d'Hozier dans le Registre 5 de son Grand Armorial, l'opinion qui la fait descendre de la famille italienne des Arighetti de Florence, est erronée[2].

La filiation prouvée de cette famille remonte à Antoine (alias Honoré), juge à Digne, testant en 1411, dont le petit-fils fut l'auteur de 2 branches[2] :

  • La première branche donna des consuls de Marseille en 1596 et 1642 et fut maintenue noble en 1668[2].
  • La deuxième branche a pour auteur Honoré Riquetti, qui épousa en 1515 Jeanne Le Tellier et en eut Jean, seigneur de Négreaux et de Mirabeau, premier consul de Marseille en 1562, allié en 1564 à Marguerite de Glandevès dont un fils, Antoine, continua la branche de Négreaux et l'autre, Honoré, gentilhomme de la Chambre de Louis XIII, épousa en 1592 Jeanne de Lenche et fut l'auteur de la branche de Mirabeau qui continua[2].

Illustration familiales[modifier | modifier le code]

Armes[modifier | modifier le code]

D'azur la bande d'or accompagnée en chef d'une demi-feludelys florencée de mesme et en pointe de 3 roses d'argent rangées en orle[1].

Titres[modifier | modifier le code]

  • Marquis de Mirabeau en juillet 1685[1].
  • Comte de Beaumont en 1715[2].
  • Baron de Pierrebuffière[2].

Alliances[modifier | modifier le code]

La famille Riquetti de Mirabeau s'est alliée entre autres aux familles suivantes : Tilhère, de Glandevès, de Lenche, de Ponteves, de Boulainvilliers, de Rochemore, de Castellane, Hénin de Navarre, de Kunsberg, de Vassan, de Covet de Marignane, de Robien, Danthon, de Pressac d'Esclignac, Le Harivel de Gonneville

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c E. de Séréville, F. de Saint-Simon, Dictionnaire de la noblesse française, 1975, page 860.
  2. a b c d e et f Henri Jougla de Morenas, Grand Armorial de France, tome VI, 1948, page 12.

Bibliographie[modifier | modifier le code]