Fali (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Fali (peuple d'Afrique))
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fali.
Fali

Populations significatives par région
Autres
Religions islam, christianisme, religions traditionnelles

Les Fali sont une population d'Afrique centrale vivant principalement dans le nord du Cameroun, également au Nigeria et au Tchad.

Géographie[modifier | modifier le code]

Au Cameroun, on retrouve des villages fali sur les collines aux pieds du mont Tinguelin, à quelques kilomètres au nord de Garoua.

Le pays fali est compris entre le Mayo Tiel à l'Ouest, le Mayo Louti à l'Est. La Bénoué et le Mayo Kébi au Sud. Il ne comporte que deux rivières. L'une d'elles est le Mayo Gouloungo, qui prend sa source près du mont Toro et qui se jette dans la Bénoué à 5 km de Garoua[1].

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources, on observe peu de variantes : Falis, Falli[2].

Langues[modifier | modifier le code]

Ils parlent des langues fali, que l'on peut distinguer en fali du Nord[3] et fali du Sud[4].

Culture[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J. G. Gauthier, Les Fali, Hou et Tšalo: montagnards du Nord-Cameroun; vie matérielle, sociale et éléments culturels, Anthropological Publications, (lire en ligne)
  2. Source RAMEAU, BnF [1]
  3. Ethnologue code « fll ».
  4. Ethnologue code « fal ».
  5. Musée royal de l'Afrique centrale
  6. Collection d'objets ethnographiques de l'université de Strasbourg
  7. a, b et c Museu Afro Brasil, São Paulo

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gisèle Brioude et Jean Gauthier, Contribution à l'étude de la musique des Kirdi Fali du Tinguelin Nord-Cameroun, Université de Bordeaux, Faculté des lettres et sciences humaines, 1959, 32 p.
  • Gisèle Brioude, Contribution à l'étude de la musique des Kirdi Fali du Tinguelin Nord-Cameroun, Université de Bordeaux, Faculté des lettres et sciences humaines, 1959
  • Paul-Henry Chombart de Lauwe, « Chez les Fali : Mission ethnographique Griaule-Sahara-Cameroun », in La Géographie (Société de Géographie), août-septembre 1937, t. 68, n° 2-3, p. 97-104
  • Collectif, En pays fali : un ethnologue charentais au Nord Cameroun (préface d'Yves Coppens), Musée d'Angoulême, Angoulême, 2012, 192 p. (ISBN 2-905221-39-9) (publié à l'occasion de l'exposition éponyme au musée d'Angoulême du 9 juin au 30 décembre 2012)
  • Jean-Gabriel Gauthier, Recherches sur la préhistoire en pays fali Nord-Cameroun, Université de Bordeaux, 1971, 3 vol., 572 p.
  • Jean-Gabriel Gauthier, « Les Fali de Ngoutchoumi, montagnards du Nord-Cameroun », in L'Homme, 1974, tome 14, no 1, p. 89-91, compte-rendu de Bernard Juillerat, [lire en ligne].
  • Jean-Gabriel Gauthier, Archéologie du pays Fali, Nord Cameroun, Éditions du CNRS, Meudon, 1979, 362 p. (ISBN 2-222-04209-7)
  • Jean-Gabriel Gauthier, Les Chemins du mythe : essai sur le savoir et la religion des Fali du Nord Cameroun, CNRS, 1988
  • Chantal Gauthier Guilmain, Organisation et vie familiales chez les Fali du Nord-Cameroun, Université de Bordeaux 2, 1982 (Thèse de 3e cycle)
  • Jean-Paul Lebeuf, avec la collaboration de Manouka Laroche, « Les rites funéraires chez les Fali », in Journal de la Société des africanistes, 1938, tome VIII, p. 103-122,[lire en ligne]}
  • Jean-Paul Lebeuf, « Le nom chez les Fali », in Journal de la Société des africanistes, 1939, tome IX, no 1, p. 103-117,[lire en ligne]}
  • Jean-Paul Lebeuf, « Vocabulaires comparés des parlers des 16 villages Fali du Cameroun-septentrional », in Journal de la Société des Africanistes, 1941, tome 11, p. 33-60, [lire en ligne].
  • Jean-Paul Lebeuf, Quand l'or était vivant (chez les Sao et les Fali), Ed. Je sers, 1950
  • Jean-Paul Lebeuf, L'habitation des Fali, montagnards du Cameroun septentrional : technologie, sociologie, mythologie, symbolisme, Hachette, Paris, 1961, 607 p. + pl. (texte remanié d'une thèse) ; cf. compte-rendu de Geneviève Calame-Griaule, in L'Homme, 1962, tome 2, no 1, p. 118-120, [lire en ligne]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]