Fédération française de natation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la natation
Cet article est une ébauche concernant la natation.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Fédération française de natation
Logo de la fédération française de natation
Logo de la fédération française de natation

Sigle FFN
Sport(s) représenté(s) natation sportive, natation en eau libre, natation synchronisée, plongeon et water-polo
Président Gilles Sezionale
Siège 14, rue Scandicci - 93508 Pantin
Affiliation CNOSF, Fina, LEN
Clubs 1300
Licenciés 288 272 (2012)[1]
Site web ffnatation.fr

La Fédération française de natation (FFN) est une association française loi de 1901 regroupant les clubs de natation sportive, natation en eau libre, natation synchronisée, plongeon et water-polo de France, qui organise les compétitions nationales et la sélection des équipes de France.

Elle est membre de la Ligue européenne de natation (LEN) et de la Fédération internationale de natation (Fina).

Depuis 1993, la FFN est présidée par Francis Luyce, ancien champion de natation des années 1960.

Historique[modifier | modifier le code]

Après trente ans d’hégémonie sur le sport amateur, La vision stricte de l’amateurisme et le caractère omnisports de l'UFSA ne répondent plus aux évolutions du sport. L’idée de la fédération par sport est dans l’air mais dans les faits, le statu quo est privilégié : le bureau de la commission de natation de l’USFSA est toujours l’instance dirigeante. C’est ainsi que la FFFN va devenir une fédération « prétexte » afin d’évoquer certains points considérés comme essentiels, voire urgents pour quelques responsables de la natation française[2].

Dès la réunion constituante du 8 février 1919 un bureau est créé. Maurice Joffrin en est le président actif, Mme de la Meillale présidente. Émile Pasquignon Loubet, industriel à Oloron-Sainte-Marie, mécène sportif est nommé président honoraire. Marthe Bogaerts et Mme Vannereau sont vice-présidentes mais c’est M. Mainguet le véritable vice-président. Quant aux postes de trésorier et secrétaire général, ils sont respectivement attribués au capitaine Louis Degraine et à M. R. Saladin. Le délégué à la propagande est : Marcel Delarbre. Parmi les membres, Mme Saladin[2].

En 1921, la commission natation de l'ancienne UFSA crée la Fédération française de natation et de sauvetage ; elle est alors en concurrence avec plusieurs autres associations de natation. En 1938, elle devient la Fédération française de natation et s'accorde avec la Fédération française de sauvetage et de secourisme pour être le seul organisme dirigeant des activités de nage amateur en France[3].

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Principales compétitions organisées[modifier | modifier le code]

Autres activités[modifier | modifier le code]

  • Éveil aquatique : Proposer la découverte du milieu aquatique aux bébés et aux très jeunes enfants (4 mois à 6 ans)
  • École de Natation Française : Concept de franchissement d'étapes validant des compétences développées par l'enfant (3 niveaux)
  • Opération Savoir Nager : Permettre aux publics défavorisés d'apprendre à nager gratuitement (entre 7 et 12 ans)
  • Nagez Forme Santé : Utilisation des bienfaits de l'activité "natation" à des fins de santé publique
  • La Nuit de l'Eau : Opération caritative visant à sensibiliser à la nécessité de respecter, autour d'animations festives, éducatives et solidaires, un des éléments essentiels à la vie : l'Eau. Les fonds récoltés à cette occasion pour Unicef France servent à venir en aide aux enfants du monde défavorisés, visant à améliorer l'accès à l'eau potable.
  • Nagez Grandeur Nature : Entre juin et septembre, activité de découverte écologique de la natation et pratique de la natation en milieu naturel.

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

 

Secrétaires généraux[modifier | modifier le code]

  • 1921-1924 : Émile-Georges Drigny[4]
  • 1925 : M. Brun[4]
  • 1926 : L. Lebaillif[4]
  • 1927 : A. Foulon[4]
  • 1928-1931 : G. Duhamel[4]
  • 1931 : Arthur Lemoine[4]
  • 1932-1941 : A. Chalicarne[4] ;
  • 1942 : P. Yolant[4] ;
  • 1943-1945 :E. Grandjean[4] ;
  • 1946-1949 : Arthur Lemoine[4]
  • 1950-1951 : R. Le Gall[4] ;
  • 1952-1961 : L. Duchemin[4] ;
  • 1962-1964 : André Soret[4] ;
  • 1965-1972 : G. Ronsin[4] ;
  • 1973-1980 : G. Pecheraud[4] ;
  • 1981-1984 : B. Rayaume[4] ;
  • 1985-1992 : Y. Moreau[4] ;
  • 1993-1997 : Henri Wachter[4] ;
  • 1997-2001 : Jean Chastagner[4] ;
  • 2001-2012 : Dominique Bahon[4] ;
  • 2012-2017 : Michel Sauget ;
  • 2017-en cours :
 

Trésorier[modifier | modifier le code]

  • 1921 : J. Frerejacques[4] ;
  • 1922 : A.H. Durandal[4] ;
  • 1923-1924 : E. Grandjean[4] ;
  • 1924-1925 : L. Lebaillif[4] ;
  • 1926-1928 : R. Le Gall[4] ;
  • 1929-1962 : E. Grandjean[4] ;
  • 1963-1972 : R. Quillevere[4] ;
  • 1973-1974 : H. Sacco[4] ;
  • 1974-1980 : R. Chastagner[4] ;
  • 1981-1997 : H. Simon[4] ;
  • 1997-2008 : Paulette Fernez[4] ;
  • 2008-2012 : Hélène Tachet des Combes[4] ;
  • 2012-2017 : Jean-Paul Vidor [4] ;
  • 2017-en cours :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] Atlas national des fédérations sportives 2012.
  2. a et b Anne Velez. Les filles de l'eau. Une histoire des femmes et de la natation en France(1905-1939). Histoire. Université d’Angers, 2010
  3. Thierry Terret, Histoire des sports, L'Harmattan, 1996, ISBN 2-7384-4661-2, page 62.
  4. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w, x, y, z, aa, ab, ac, ad, ae, af, ag, ah, ai, aj, ak, al, am et an Annuaire 2013-2014, Fédération Française de Natation, 348 p., p. 7.

Lien externe[modifier | modifier le code]