Fédération de Saint-Marin de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fédération de Saint-Marin de football
Logo de la Fédération de Saint-Marin
Logo de la Fédération de Saint-Marin

Sport(s) représenté(s) Football
Création 1931
Affiliation FIFA, UEFA
Nations membres Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin
Site web www.fsgc.sm

La Fédération de Saint-Marin de football (Federazione Sammarinese Giuoco Calcio (it) FSGC) est une association regroupant les clubs de football de Saint-Marin et organisant les compétitions nationales et les matchs internationaux de la sélection de Saint-Marin.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Fédération de Saint-Marin de football est créée en 1931 mais tourne au ralenti pendant un demi-siècle. En février 1985, Giorgio Crescentini est élu président. Sous l'impulsion de ce professeur d'éducation physique et d'une poignée de passionnés tous bénévoles, le football de Saint-Marin commence à se structurer. « Il s'agit alors de créer une structure qui puisse répondre aux exigences d'une population amoureuse du football » déclare le dirigeant. Dans un premier temps, la Fédération san-marinaise, qui œuvre jusqu’alors dans l'ombre de la Fédération italienne, se détache de celle-ci. Cette volonté d'indépendance conduit à la création, en 1985, d'un championnat auquel participe seize équipes, de la Coppa Titano et du Trophée fédéral[1].

Le 24 juin 1988, Saint-Marin est affilié à l'UEFA avant de l'être, une semaine plus tard, à la FIFA. Conséquences : l'une des plus petites républiques du monde présente une sélection lors des éliminatoires des futurs Championnats d'Europe et Coupes du monde. Le président d'alors, Crescentini, exerce ses fonctions dans une modeste bâtisse simple mais fonctionnelle qu'aucune plaque ne distingue des autre. Le pays compte alors 1 000 licenciés pour à peine 220 000 habitants, soit un pourcentage des plus importants au monde[1].

Rôles[modifier | modifier le code]

Organisation[modifier | modifier le code]

Compétitions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Thierry Hubac, « La république du football », Onze Mondial, no Spécial reprise,‎ , p. 58-61

Lien externe[modifier | modifier le code]