Ezio Mauro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ezio Mauro en 2010

Ezio Mauro, né le à Dronero, dans la province de Coni au Piémont, est un journaliste italien et actuel directeur de la publication du quotidien national La Repubblica.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ezio Mauro débute sa carrière en 1972 en collaborant à la Gazzetta del Popolo, journal de Turin, où il s'occupait du terrorisme durant les années de plomb. En 1981, il passe à La Stampa où il occupe successivement les postes d'envoyé spécial, de journaliste en politique intérieure et de correspondant international aux États-Unis.

À partir de 1988, il travaille pour La Repubblica comme correspondant du journal à Moscou. Là, il couvre les évolutions politiques de l'URSS et la période de la Perestroïka. Le , il retourne à La Stampa qui lui offre le poste de codirecteur du journal, puis de directeur à partir du .

Le , il prend la succession du fondateur Eugenio Scalfari à la tête de La Repubblica, poste qu'il occupe depuis. Il est considéré comme un important opposant à Silvio Berlusconi, et à ses gouvernements, de par les prises de positions du journal qu'il dirige. Ainsi du au [1] La Repubblica a publié quotidiennement dix questions interpelant le président du Conseil italien sur sa politique et ses affaires privées et de mœurs[2].

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1994 : Prix Ischia Internazionale di Giornalismo
  • 1997 : Prix international Alfio Russo

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "La Repubblica" et les dix questions à Silvio Berlusconi dans Le Monde du 10 novembre 2009
  2. Silvio Berlusconi veut museler la presse, par Ezio Mauro par Ezio Mauro dans Le Monde du 2 septembre 2009