Esther Hautzig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hautzig.

Esther Hautzig (née Rudomin, le à Wilno, en Pologne - décédée le 1er novembre 2009 au New York Presbyterian Hospital[1] ) est une romancière et nouvelliste juive américaine.

Issue d’une famille juive de Vilnius qui relevait alors de la juridiction polonaise, elle est arrêtée avec ses parents et sa grand-mère en 1940 par les troupes soviétiques pour être déportée pendant cinq ans en Sibérie, ce qui lui permet paradoxalement d’échapper à l’extermination systématique des Juifs qui emporte le reste de sa famille. La famille émigre en 1947 aux États-Unis où elle se marie avec le pianiste Walter Hautzig, rencontré lors de la traversée, et fait souche[2].

Elle a écrit plusieurs livres, dont la majorité traite plus ou moins directement de sa propre enfance. Elle a aussi fait de la traduction, du yiddish vers l'anglais[3]. Son livre le plus célèbre, The Endless Steppe: Growing Up in Siberia[4], traduit en français sous le titre de La Steppe infinie, a été finaliste au National Book Award et a remporté des prix littéraires américains.

Ses deux enfants, David et Deborah, écrivent aussi des livres pour enfants.

Les manuscrits d'Esther Hautzig sont déposés à la bibliothèque de l'Université du Mississippi[5].

Publications[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) Joseph Berger, « Esther Hautzig, Author of Wartime Survival Tale, Dies at 79 », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 21 novembre 2017)
  2. (en) « Esther Hautzig, 1930 - 2009 | Jewish Women's Archive », sur jwa.org (consulté le 21 novembre 2017)
  3. (en-US) « Esther Hautzig dies at 79; wrote 'The Endless Steppe' about Siberian exile », Los Angeles Times,‎ (ISSN 0458-3035, lire en ligne, consulté le 21 novembre 2017)
  4. (en-GB) peace_love_books, « The Endless Steppe by Esther Hautzig – review », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 21 novembre 2017)
  5. « ESTHER HAUTZIG PAPERS », sur www.lib.usm.edu (consulté le 21 novembre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]