Espace Dalí

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dali.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Espace Dalí
Image illustrative de l'article Espace Dalí
Informations géographiques
Pays Drapeau de la France France
Ville Paris
Adresse 11, rue Poulbot
Coordonnées 48° 53′ 12″ Nord 2° 20′ 23″ Est / 48.886528, 2.339722
Informations visiteurs
Site web http://daliparis.com/fr/

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Espace Dalí

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Espace Dalí

Géolocalisation sur la carte : 18e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 18e arrondissement de Paris)
Espace Dalí

Proche de la célèbre place du Tertre, à Montmartre, l'Espace Dalí expose des œuvres uniques de Salvador Dalí, en particulier des sculptures et gravures. Le musée compte plus de 300 œuvres originales, représentant son monde fantasmagorique.

Une importante collection de sculptures surréalistes de Salvador Dalí compte l'Éléphant Spatial ou Alice au Pays des Merveilles et des œuvres sur papier comme Moïse et le Monothéisme, Mémoire du Surréalisme, Don Quichotte, etc.

Salvador Dalí a illustré les principaux thèmes de la littérature, de la mythologie, de l'histoire et de la religion.

Le musée[modifier | modifier le code]

Dans un décor noir, plus de 300 œuvres, sculptures, dessins lithographies.... une partie de l'œuvre du maître catalan témoin des multiples expérimentations de Dali avec les matières et les couleurs, les techniques et les inspirations.

Du mobilier, des sculptures en cristal délicates, des dessins poétiques, des sculptures en bronze de plusieurs mètres de haut... un Dali insolite au cœur de Montmartre.

Entrée de l'Espace Dali; 11 rue Poulbot

Découvrez la visite virtuelle de l'Espace Dali https://goo.gl/maps/mUhvhJBfgEK2

Les expositions temporaires[modifier | modifier le code]

L'Espace Dali programme régulièrement de nouvelles expositions temporaires :

  • 2008 : Dali et la Mode,
  • 2008 : Dali - Hologrammes et jeux d'optique
  • 2009 : Dali à l'œuvre[1]

L'Espace Dalí montre le cœur de la création chez l'artiste en exposant, du 10 avril au 24 juin, Dalí à l'œuvre. Plus de 100 photographies prises à partir de 1950 par l'ami et spécialiste du Maître, Robert Descharnes, dévoilent l'artiste en pleine créativité. Soigneusement sélectionnées par Nicolas Descharnes, expert de l'œuvre, ces photographies montrent le peintre, visionnaire, aux prises avec ses outils souvent les plus insolites. L'œil de Robert Descharnes a saisi le moment où se joue la création de l'œuvre.

  • 2009/2010 : Dali d'or et Bijoux de Gala[2]

L'Espace Dalí se transforme en écrin et abritera la collection de bijoux et d'objets en or conçus par Salvador Dalí dans les années 1960. De somptueuses pièces illumineront la plus grande exposition d'œuvres du Maître catalan en France. Ces bijoux, objets et pièces font l'éloge de la carrière de cet artiste mondialement connu.

  • 2012 : Signé Dali, la collection Sabater[3]

L'Espace Dalí présente pour la première fois en France la collection d'œuvres offertes et dédicacées par Salvador Dalí à son ami et secrétaire Enrique Sabater. Du 10 Février au 10 Mai 2012, le public a admiré une centaine de dédicaces composée d'huiles, aquarelles, esquisses, dessins, maquettes de mobilier, et photographies qui sont autant de témoignages de l'amitié qui liait le génie catalan à celui qui fut son secrétaire pendant plus de douze ans.

  • 2014 : Dali fait le mur[4], 22 artistes street art s'invitent chez Dali

Polymorphe, explosive, rebelle, déconcertante, drolatique, insolite, anticonformiste, populaire : s'agit-il de définir la démarche dalinienne ou celle du street art ? Au-delà de la démarche artistique, ce qui rapproche ces créateurs, c'est cette façon de dévoiler le monde: provocatrice, iconoclaste et sauvage. À l'instar de Dalí, les artistes du street art ne s'imposent aucune limite dans leurs sources d'inspiration, leurs matériaux, leurs supports, leurs revendications. Une vingtaine d'artistes urbains ont ainsi relevé le défi. En dialogue avec les œuvres exposées à l'Espace Dalí, chacun d'eux a créé une œuvre qui ose confronter l'univers surréaliste au vocabulaire et aux codes de l'art urbain : peinture, pochoir, dessin, lumière, son, installation.

  • 2015 : Daum, Variations d'Artistes[5]

Qui peut rassembler dans une même exposition Arman, Ben, César, Paella Chimicos, Louis Derbré, Étienne, Carlos Mata, Hilton McConnico, Jérôme Mesnager, Alain Séchas, Richard Texier… et Salvador Dalí ? Daum, le célèbre maître-verrier lorrain, partenaire des artistes depuis plus de 130 ans. Lorsqu'en 1968 la Maison Daum, vient trouver l'extravagant Salvador Dalí pour lui proposer de travailler la pâte de verre, ni l'un ni l'autre ne se serait douté que cette alliance entre l'artisanat et l'art perdurerait et élargirait le champ des possibles pour la manufacture française, détentrice d'un savoir-faire français unique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]