Théâtre-musée Dalí

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Théâtre-musée Dalí
Teatro-Museo Dalí.jpg
Théâtre-musée Dalí .
Informations générales
Type
Ouverture
Gestionnaire
Visiteurs par an
1 105 169 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Collections
Collections
Salvador Dali
Genre
Époque
XXe siècle
Bâtiment
Protection
Bien recensé dans l'inventaire du patrimoine culturel de Catalogne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Communauté autonome
Comarque
Commune
Figueres
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Espagne
voir sur la carte d’Espagne
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Catalogne
voir sur la carte de Catalogne
Red pog.svg

Le théâtre-musée Dalí (Teatre-museu Dalí en catalan) est consacré à l'artiste Salvador Dalí, situé dans la ville catalane de Figueras en Espagne.

Inauguré en 1974, il est construit sur les restes de l’ancien théâtre municipal détruit à la fin de la guerre civile. Il offre un large éventail d’œuvres qui décrivent la trajectoire artistique de Salvador Dalí i Domènech (1904-1989), depuis ses premières expériences artistiques et ses créations s’inscrivant dans le surréalisme, jusqu’aux œuvres des dernières années de sa vie.

Histoire du musée[modifier | modifier le code]

Conception du musée[modifier | modifier le code]

L'idée du musée fut donnée par Ramon Guardiola Rovina, avocat qui aimait aussi l'art. Devenu maire de Figueras en 1960, il était gêné de voir que la ville n'avait rien fait pour le fils de la ville. Il proposa à Dali le projet de la rénovation du théâtre. Ce dernier refusa de seulement le rénover et imposa de le reconstruire entièrement sous ses ordres pour en faire un musée pour ses œuvres.

Construction du musée[modifier | modifier le code]

La réalisation du projet a nécessité beaucoup de temps. Des voisins ne voulaient pas du musée dans le quartier, sans compter les problèmes financiers. Finalement, le , le gouvernement approuva le projet et les travaux commencèrent le 13 octobre. L'inauguration officielle eut lieu le .

Un succès immédiat[modifier | modifier le code]

Dès l'inauguration, le Théâtre-musée Dali fut très apprécié du public et devint le deuxième musée le plus visité en Espagne après le musée du Prado de Madrid.

Dalí a choisi ce théâtre pour trois raisons : la première, parce qu'il est un peintre éminemment théâtral ; la seconde, car ce théâtre se trouve juste devant l'église où il a été baptisé et la troisième, parce que c'est dans la salle du vestibule du théâtre que s'était tenue sa première exposition de peinture.

Le théâtre-musée Dalí a reçu la croix de Saint-Georges, distinction décernée par la Généralité de Catalogne, en 1997.

Un musée multi face[modifier | modifier le code]

La collection principale[modifier | modifier le code]

Quelques-unes des œuvres les plus remarquables exposées au musée sont : Port Alguer (1924), Le Spectre du sex-appeal (1932), Autoportrait mou avec des lardons grillés (1941), Poésie d’Amérique-Les athlètes cosmiques (1943), Galarina (1944-1945), La Corbeille de pain (1945), Leda atomica (1949) et Galatée aux sphères (1952).

Une partie des œuvres a été spécialement réalisée par l’artiste pour le théâtre-musée, comme la salle Mae West, installée avec l'architecte catalan Òscar Tusquets, la salle Palais du Vent, le monument à Francesc Pujols et la Cadillac pluvieuse. De plus, sont exposées des œuvres d’autres artistes que Dalí a voulu inclure dans le musée comme El Greco, Marià Fortuny, Modest Urgell, Ernest Meissonier, Marcel Duchamp, Wolf Vostell, Antoni Pitxot et Evarist Vallès i Rovira (ca), entre autres.

Le théâtre-musée Dalí a été conçu par Salvador Dalí comme une œuvre d'art à part entière. Tout y a été réalisé et dessiné par l’artiste afin d’offrir au visiteur une véritable expérience par laquelle il pénètre dans un monde captivant et unique.

La combinaison d'images, sculptures, meubles, décorations et toutes sortes de curiosités fait que dans beaucoup de salles les murs et les plafonds sont complètement couverts d'énormes peintures : certaines sont des compositions originales, tandis que d'autres sont des agrandissements de peintures célèbres.

L'espace Dali-bijoux[modifier | modifier le code]

La collection de bijoux présentée au musée est le résultat de l'ambition et de l'excentricité de Dali, maestro de l'orfèvrerie.

Il utilise platine, diamants, rubis, saphir, topaze, quartz, émeraude et autres pierres précieuses, perles, corail et métaux nobles.

Le tombeau du maître[modifier | modifier le code]

La pierre tombale de Salvador Dalí.

Contre sa volonté (il voulait être enterré dans le château de Pubol aux côtés de Gala), Dali fut inhumé dans son théâtre-musée le , deux jours après sa mort. Son corps embaumé repose sous le dôme, au milieu du musée.

Sur la pierre tombale, il est inscrit :

SALVADOR DALÍ i DOMÉNECH
MARQUÈS DE DALÍ DE PÚBOL
1904 - 1989

L’exhumation de Salvador Dali

Salvador Dali a été exhumé le pour un test de paternité : Pilar Abel prétendait être sa fille. Il a fallu quatre heures pour le sortir de la crypte. Il a été transporté au funérarium de Madrid. Le test s'est révélé négatif.

Salvador Dali, après sa mort, a été parfaitement embaumé et, lors de son exhumation, on a constaté que le corps était intact, avec même encore sa moustache de 10 h 10[1].

La façade de l'ancien théâtre, entrée du musée.

Galerie[modifier | modifier le code]

Le musée aujourd'hui[modifier | modifier le code]

En 2013, le musée a enregistré une affluence de 1 333 430 visiteurs, ce qui le situe au 40e rang des musées les plus visités du monde et au 3e rang des plus visités d'Espagne. Le musée est géré par la Fundacion Gala-Salvador Dali.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Los restos exhumados de Salvador Dalí, en buen estado de conservación para extraer ADN », sur 20 minutos, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]