Esaias Reusner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Esaias Reusner
Description de l'image Esaias Reusner.jpg.

Naissance
Löwenberg, Silésie, Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire
Décès (à 43 ans)
Activité principale Compositeur, luthiste
Style musique baroque
Lieux d'activité Liegnitz, Brieg, Leipzig, Berlin, Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire
Années d'activité 1655 - 1679

Œuvres principales

Testudinis Deliciae (1667), Neue Lauten-früchte (1676)

Esaias Reusner est un compositeur et luthiste allemand, né à Löwenberg en Silésie le et mort à Berlin le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Esaias Reusner est né à Löwenberg en Silésie, une région située à cheval sur trois états actuels, principalement la Pologne mais aussi l'Allemagne et la Tchéquie. Cette ville appartenait alors au Saint-Empire romain germanique; elle s'appelle maintenant Lwówek Śląski[1],[2] et est située dans le sud-ouest de la Pologne, à environ 50 km de la frontière allemande.

Reusner apprend le luth auprès de son père, également dénommé Esaias (décédé vers 1660 - 1680[3]), et devient un enfant prodige[1],[2]. Il voyage avec son père et se produit devant différentes cours[1].

Il pourrait avoir été l'élève de François Dufault.

De 1655 à 1672[1], il est luthiste en Pologne, à la cour du prince Radziwiłł[3] ou d'un duc de Silésie à Liegnitz et de Brieg[4] (aujourd'hui Legnica et Brzeg, dans la région de Wroclaw dans le sud-ouest de la Pologne).

Il travaille à partir de 1670 à Vienne au service de l'empereur Léopold Ier[3].

En 1672-1674, il enseigne le luth et la flûte à l'université de Leipzig, avant de devenir en 1674 à Berlin le luthiste de Frédéric-Guillaume Ier de Brandebourg, électeur de Brandebourg, poste qu'il occupe jusqu'à sa mort[1],[4],[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ses deux recueils de suites pour le luth, Testudinis Deliciae (1667) et Neue Lauten-früchte (1676)[3], sont considérés comme importants, car ils constituent le premier exemple d'utilisation du style de luth français par un compositeur allemand[1],[2].

L'influence de Reusner fut grande au XVIIe siècle et son style musical ouvrit la voie aux luthistes ultérieurs comme Sylvius Leopold Weiss[1],[2].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Beier : Delitiæ Testudinis
  • Konrad Junghanel : Lute suites
  • Lutz Kirchhof : Lautenmusik Schlesischer Meister

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h (en) Bach Cantatas
  2. a b c et d (en) Guitarloot
  3. a b c d et e (en) Hannu Annala, Heiki Mätlik, Handbook of Guitar and Lute Composers, Mel Bay Publications, 2010, p. 36.
  4. a et b (it) Encyclopédie Treccani

Liens externes[modifier | modifier le code]