Eregion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Houssaye.

Eregion est une région fictive issue de l'univers de l'écrivain britannique J. R. R. Tolkien.

Elle se trouve à l'ouest des monts Brumeux. Eregion, « pays du houx » en sindarin, est appelé « Houssaye » (Hollin) en langue commune. Elle avait pour frontière nord-est la Bruinen et au sud le Glanduin.

La région est occupée pour la première fois en l'an 750 du Second Âge par les Noldor dirigés par Galadriel et Celeborn. Là, les elfes du Gwaith-i-Mírdain, la Guilde des Forgerons de Joyaux, réalisèrent les plus belles œuvres de la Terre du Milieu, à part celles de Fëanor. Grâce au commerce réalisé avec les Nains de la Moria, l'Eregion prospéra.

Mais en 1200 du Second Âge, un certain Annatar vint et proposa d'instruire le peuple d'Eregion à l'art de forger des Anneaux de Pouvoir. Mais Galadriel ainsi que Círdan et Gil-galad du Lindon le soupçonnèrent. Annatar organisa une révolte contre Galadriel et son mari, qui furent chassés et ce fut Celebrimbor, déjà maître du Gwaith-i-Mírdain, qui devint seigneur d'Ost-in-Edhil.

Les forgerons commencèrent leur travail avec l'aide d'Annatar. Après plusieurs essais, neuf furent créés pour les Hommes et sept pour les Nains. Celebrimbor forgea, avec le savoir d'Annatar mais sans lui, trois anneaux destinés aux elfes.

Mais l'Anneau unique fut forgé dans la Montagne du Destin, et Celebrimbor s'aperçut qu'il avait été dupé: Annatar était en fait Sauron, et par le biais de l'Unique, contrôlait tous les autres Anneaux, sauf les Trois, que l'Elfe donna à Gil-galad pour qu'il puisse les mettre en sécurité. En 1693 du Second Âge éclata la guerre des Elfes et de Sauron. Elle fut dévastatrice pour l'Eregion, car la cité d'Ost-in-Edhil fut assiégée, détruite et Celebrimbor tué. Les troupes de Sauron utilisèrent son corps comme bannière.

En 1697, les Nains de Khazad-dûm facilitèrent le retrait d'Elrond puis se retirèrent dans leur cité, en fermant sa porte Ouest. L'arrivée des armées de Númenor mit fin à la guerre en 1701.