Chronologie de la Terre du Milieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'univers de la Terre du Milieu, créé par J. R. R. Tolkien, possède une chronologie détaillée. Elle apparaît notamment dans l'Appendice B du Seigneur des anneaux, qui retrace sous forme d'annales les événements des Second, Troisième et Quatrième Âges du Soleil. Les événements du Silmarillion ont également été l'objet d'annales, publiées après la mort de l'auteur dans les volumes de l'Histoire de la Terre du Milieu.

Cet article ne vise pas à devenir une chronologie exhaustive de l'univers créé par Tolkien. Il se contente de reprendre les dates les plus importantes de chaque période historique.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Les Années des Lampes[modifier | modifier le code]

La première date connue correspond à l'arrivée des Valar et des Maiar dans le monde. Cette première période de l'histoire d'Arda, mal connue car se déroulant avant l'éveil des Elfes, comprend le façonnement du monde par les Valar et leurs premières luttes avec Melkor, qui cherche la domination absolue. Il est chassé par Tulkas, et les Valar conçoivent deux Lampes pour éclairer le monde : c'est le début du Printemps d'Arda. Cette période de félicité prend fin lorsque Melkor revient et détruit les Lampes, forçant les Valar à quitter leur ancienne demeure d'Almaren, détruite, pour s'installer au Valinor, sur le continent occidental d'Aman, tandis que la Terre du Milieu reste sous la férule de Melkor[1].

  • 1 : Entrée des Valar et des Maiar dans le monde.
  • 1500 : Tulkas chasse Melkor.
  • 1900 : Construction des Lampes et début du Printemps d'Arda.
  • 3400 : Melkor revient et construit la forteresse d'Utumno.
  • 3450 : Melkor détruit les Lampes : fin du Printemps d'Arda. Les Valar partent en Aman.
  • 3500 : Naissance des Deux Arbres.

Les Années des Arbres[modifier | modifier le code]

Les Deux Arbres.

La naissance des Deux Arbres, Telperion et Laurelin, marque le début du décompte du temps, fondé sur le cycle de douze heures durant lequel leur lumière croît et décroît. Selon les « Annales d'Aman », les Valar utilisent une année équivalente à un peu moins de dix années solaires[2], mais Tolkien a également envisagé de la faire durer 144 années solaires[3].

Le Premier Âge débute pendant les Années des Arbres, avec l'éveil des Elfes, les premiers Enfants d'Ilúvatar. Craignant pour leur sort, les Valar partent en guerre contre Melkor, anéantissent sa forteresse d'Utumno et le font prisonnier. Ils invitent ensuite les Elfes à venir vivre auprès d'eux au Valinor. Certains refusent, mais d'autres acceptent, qui deviendront les trois clans des Eldar (Vanyar, Noldor et Teleri). Durant les siècles qui suivent, les Eldar prospèrent à Valinor tandis qu'en Terre du Milieu le roi Thingol et son épouse Melian règnent sur les Sindar, elfes ayant choisi de ne pas se rendre en Aman[4].

Le plus brillant des Noldor, Fëanor, conçoit les Silmarils, trois joyaux prodigieux dans lesquels une partie de la lumière des Arbres est conservée. Ils attirent la convoitise de Melkor, libéré entre-temps par les Valar et qui ne cherche qu'à semer la discorde parmi les Eldar, ainsi qu'entre eux et les Valar. Avec l'aide de l'araignée Ungoliant, Melkor tue les Arbres, s'empare des Silmarils et s'enfuit en Terre du Milieu. Fëanor se lance à sa poursuite, accompagné d'une partie de son peuple : c'est la fuite des Noldor[5].

Cette période prend fin avec le premier lever du Soleil, issu du dernier fruit de l'Arbre d'Or, Laurelin.

  • 1050 : Les Elfes s'éveillent à Cuiviénen.
  • 1090-1100 : La guerre des Puissances.
  • 1105-1151 : La Grande Marche des Eldar vers le Valinor.
  • 1179 : Naissance de Fëanor.
  • 1362 : Naissance de Galadriel.
  • 1400 : Libération de Melkor.
  • 1450 : Fëanor achève les Silmarils.
  • 1495 : Melkor et Ungoliant tuent les Arbres et s'emparent des Silmarils.
  • 1495-1498 : La fuite des Noldor.
  • 1500 : Premier lever de la Lune et du Soleil.

Les Années du Soleil[modifier | modifier le code]

Le Premier Âge[modifier | modifier le code]

La chute de Gondolin.

Les six premiers siècles qui suivent le premier lever du Soleil voient se dérouler les grandes batailles du Beleriand opposant les Noldor et leurs alliés elfes et hommes aux forces de Melkor, désormais appelé Morgoth, retranché dans sa forteresse d'Angband. Ce dernier, d'abord vaincu, renverse le cours de la guerre et, après les batailles sanglantes de Dagor Bragollach et Nírnaeth Arnoediad, anéantit un à un les derniers refuges des elfes, bien aidé par les dissensions qui les opposent. Il faut l'intervention des Valar pour qu'il soit vaincu et jeté hors du Monde, événement marquant la fin du Premier Âge[6].

Tolkien utilise l'expression « Premier Âge » comme synonyme de « Jours Anciens » (Elder Days) pour désigner tout ce qui précède la chute de Morgoth, incluant donc également les Années des Lampes et des Arbres[7]. Néanmoins, « Premier Âge » prend souvent un sens plus restreint sous la plume des critiques et analystes de l'œuvre, en se limitant aux événements survenus entre le lever du Soleil et la chute de Morgoth.

Le Second Âge[modifier | modifier le code]

Barad-dûr.

Le Second Âge voit l'ascension et la chute du royaume insulaire de Númenor. Ses habitants, descendants des hommes ayant combattu aux côtés des elfes au Premier Âge, regrettent leur mortalité, et finissent par se tourner contre les Valar. En prêtant l'oreille aux mensonges de Sauron, le serviteur de Morgoth, ils se lancent dans une offensive contre le Valinor qui signe leur arrêt de mort : leur flotte est détruite, leur île engloutie, et la forme du monde est changée par Ilúvatar lui-même, qui en détache le continent d'Aman pour le mettre hors de portée des mortels. Seuls quelques Númenóréens, restés fidèles aux Valar, parviennent à échapper au cataclysme et à se réfugier en Terre du Milieu, où ils fondent les royaumes en Exil d'Arnor et de Gondor.

Les événements survenus en Terre du Milieu durant cette période sont mal connus, en-dehors de la naissance et de la chute du royaume elfique d'Eregion, où les Anneaux de Pouvoir sont forgés. Après la submersion de Númenor, Sauron ne tarde pas à s'en prendre aux royaumes en Exil, suscitant la Dernière Alliance des Elfes et des Hommes entre Elendil, roi d'Arnor, et Gil-galad, roi du Lindon. Tous deux sont tués lors de la dernière bataille, sur les pentes de la Montagne du Destin, mais Sauron est vaincu et perd l'Anneau unique dans lequel il avait concentré une grande partie de son pouvoir. Sa défaite marque la fin du Second Âge[8].

  • 1 : Fondation des Havres Gris.
  • 32 : Fondation du royaume de Númenor.
  • 600 : Les Númenóréens commencent à retourner en Terre du Milieu.
  • v. 1000 : Sauron s'établit au Mordor.
  • v. 1500 : Les Noldor d'Eregion forgent les premiers Anneaux de Pouvoir après avoir reçu les conseils de Sauron.
  • v. 1600 : Sauron forge l'Anneau unique.
  • 1693-1701 : Guerre entre les Elfes et Sauron en Eriador. Le royaume d'Eregion est dévasté, mais Sauron est finalement vaincu grâce à une armada númenóréenne.
  • 2251 : Division des Númenóréens entre les partisans de la rupture avec les Elfes et ceux qui souhaitent préserver l'amitié entre les deux peuples.
  • 3262-3310 : Sauron, fait prisonnier par le roi Ar-Pharazôn, corrompt les Númenóréens.
  • 3319 : Ar-Pharazôn se lance à la conquête d'Aman. Submersion de Númenor.
  • 3320 : Fondation des royaumes en Exil d'Arnor et du Gondor.
  • 3429-3441 : Guerre de la Dernière Alliance. Défaite de Sauron.

Le Troisième Âge[modifier | modifier le code]

La Comté.

Le Troisième Âge (ou Tiers Âge) voit l'ascension, puis le déclin des royaumes d'Arnor et de Gondor : le premier succombe à ses dissensions internes, ainsi qu'aux attaques du Roi-Sorcier d'Angmar, tandis que le deuxième, s'il reste uni, voit sa lignée royale disparaître et ses territoires sans cesse réduits. L'immense majorité des elfes partent ou retournent en Aman, suivant une Voie Droite sur laquelle eux seuls peuvent naviguer.

L'histoire des autres races est également mieux connue pour cet âge : les Nains, chassés de la Moria par un Balrog, connaissent de nombreuses années d'errance, tandis que les Hobbits apparaissent dans les récits, s'installant à Bree, puis dans la Comté. Ces derniers utilisent leur propre méthode de datation, le « Comput de la Comté », dans lequel l'an 1 C.C. correspond à celui de leur installation dans la Comté, en l'an 1601 T. Â.

C'est durant cet Âge que se déroulent les événements du Hobbit et du Seigneur des anneaux, culminant lors de la guerre de l'Anneau qui voit la destruction de l'Anneau unique et la défaite finale de Sauron[8].

  • 2 : Isildur, fils d'Elendil, est tué et l'Anneau unique est perdu dans les eaux de l'Anduin.
  • 830-1149 : Apogée du Gondor sous les « rois-navigateurs ».
  • 861 : Division de l'Arnor en trois royaumes rivaux.
  • v. 1000 : Arrivée en Terre du Milieu des Istari, émissaires des Valar : Saroumane, les Mages Bleus, Radagast et Gandalf.
  • v. 1050 : Sauron s'installe à Dol Guldur.
  • 1601 (1 C.C.) : Fondation de la Comté par les Hobbits.
  • 1974 : Destruction de l'Arthedain, dernier des trois royaumes issus de l'Arnor.
  • 1980 : Les Nains sont chassés de la Moria par un Balrog.
  • 2050 : Fin de la lignée royale du Gondor, désormais gouverné par les Intendants.
  • 2463 : Le hobbit Sméagol, futur Gollum, retrouve l'Anneau unique.
  • 2510 : Fondation du royaume de Rohan.
  • 2770 : Les Nains sont chassés d'Erebor par le dragon Smaug.
  • 2890 (1290 C.C.) : Naissance de Bilbon Sacquet.
  • 2931 : Naissance d'Aragorn.
  • 2941 (1341 C.C.) : Le Hobbit : Bilbon obtient l'Anneau unique, Smaug est tué et le royaume d'Erebor restauré.
  • 2951 : Sauron retourne au Mordor.
  • 2968 (1368 C.C.) : Naissance de Frodon Sacquet.
  • 3001 (1401 C.C.) : Bilbon quitte la Comté.
  • 3018-3019 (1418-1419 C.C.) : Le Seigneur des anneaux. L'Anneau unique est détruit, Saroumane et Sauron sont vaincus et les royaumes d'Arnor et de Gondor restaurés par Aragorn.
  • 3021 (1421 C.C.) : Les Porteurs des Anneaux (Elrond, Galadriel, Gandalf, Frodon et Bilbon) quittent la Terre du Milieu.

Le Quatrième Âge[modifier | modifier le code]

Le Quatrième Âge marque le début de la domination des Hommes sur la Terre du Milieu. Seules quelques dates des deux premiers siècles de cet âge sont connues, concernant principalement le devenir (mariages, décès) des personnages du Seigneur des anneaux[8].

  • 6 : Aragorn interdit aux Hommes de pénétrer dans la Comté.
  • 11 : Meriadoc Brandebouc devient Maître du Pays de Bouc.
  • 13 : Peregrin Touque devient Thain.
  • 61 : Sam Gamegie quitte la Terre du Milieu.
  • 120 : Mort d'Aragorn. Legolas et Gimli quittent la Terre du Milieu.

Les Âges ultérieurs sont inconnus. Dans une lettre, Tolkien spécule qu'ils ont continué à s'écouler de plus en plus rapidement, et situe le monde contemporain à la fin du Sixième ou au Septième Âge[9].

Création et évolution[modifier | modifier le code]

Le Silmarillion[modifier | modifier le code]

Tolkien rédige les premières chronologies de son univers au début des années 1930, pour accompagner la Quenta Noldorinwa : ce sont les Annales du Valinor et les Annales du Beleriand. Les premières retracent l'histoire du monde jusqu'au premier lever du Soleil, après quoi les secondes prennent le relais jusqu'à la chute de Morgoth. Dans cette conception, il ne s'écoule que 3 000 années valiennes entre l'arrivée des Valar et le premier lever du Soleil, et seulement 250 ans entre cet événement et la chute de Morgoth. Tolkien a également laissé des traductions partielles en vieil anglais de ces deux textes, censées avoir été réalisées par le marin Ælfwine durant son séjour à Tol Eressëa. Ces textes ont été publiés par Christopher Tolkien dans La Formation de la Terre du Milieu, quatrième volume de l'Histoire de la Terre du Milieu.

Tolkien reprend les deux chronologies quelques années plus tard pour accompagner la Quenta Silmarillion, nouvelle version de la Quenta Noldorinwa. Ces nouvelles chronologies portent les mêmes titres que leurs prédécesseurs, mais elles sont nettement plus développées. Il s'écoule toujours 3 000 ans jusqu'au premier lever du Soleil, mais les récits prennent désormais fin 397 ans plus tard, puis 597 ans plus tard après une révision supplémentaire. Ces textes ont été publiés dans La Route perdue et autres textes, cinquième volume de l'Histoire de la Terre du Milieu.

Tolkien met de côté le travail sur le Silmarillion le temps d'achever Le Seigneur des anneaux. Ce n'est que dans les années 1950 qu'il reprend les chronologies de ce qui est devenu le Premier Âge, et il réalise alors deux nouvelles versions des annales : les Annales d'Aman, correspondant aux anciennes Annales du Valinor, et les Annales Grises, nouvelle version des Annales du Beleriand. Si les premières sont achevées, les secondes ne le sont pas, s'interrompant peu après la mort de Túrin. Ces textes sont encore plus détaillés que les précédents, avec de longs passages narratifs dans lesquels Christopher Tolkien a abondamment puisé dans son édition du Silmarillion. Elles ont été respectivement publiées dans Morgoth's Ring et The War of the Jewels, dixième et onzième volumes de l'Histoire de la Terre du Milieu.

En parallèle à ces annales détaillées, Tolkien tient à jour plusieurs chronologies plus lapidaires en parallèle à la rédaction des différents textes concernant le Premier Âge. L'une de ces chronologies, intitulée « Le Conte des années » (The Tale of Years), constitue dans sa version post-Seigneur des anneaux le seul témoignage des idées de l'auteur concernant la fin de la chronologie du Premier Âge, après l'interruption des Annales Grises. Christopher Tolkien analyse les différentes strates de corrections de ce texte dans The War of the Jewels.

Le Seigneur des anneaux[modifier | modifier le code]

Les brouillons de l'Appendice B du Seigneur des anneaux ont été étudiés par Christopher Tolkien dans le douzième et dernier volume de l'Histoire de la Terre du Milieu, The Peoples of Middle-earth.

Critique et analyse[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Morgoth's Ring, p. 48-56.
  2. Morgoth's Ring, p. 59-60.
  3. Morgoth's Ring, p. 430-431, note 5.
  4. Morgoth's Ring, p. 70-93.
  5. Morgoth's Ring, p. 94-120.
  6. The War of the Jewels, p. 30-103 & 342-356.
  7. Le Seigneur des anneaux, Appendice B..
  8. a, b et c Le Seigneur des anneaux, « Appendice B ».
  9. Lettres, p. 283.

Bibliographie[modifier | modifier le code]