Liste des armes de la Terre du Milieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Voici une liste d'armes présentes dans l'œuvre de l'écrivain britannique J. R. R. Tolkien et dans les différentes adaptations de ses romans Le Seigneur des anneaux et Bilbo le Hobbit.

Reproduction de la version d'Andúril tirée de la série de films du Seigneur des anneaux de Peter Jackson.
Tuor armé de Dramborleg.

Liste[modifier | modifier le code]

Aeglos[modifier | modifier le code]

Aeglos (« Pointe de Neige » en sindarin) est la lance de Gil-Galad, dernier Haut Roi des Noldor, avec laquelle il combat durant la guerre de la Dernière Alliance. Une fleur porte également le même nom.

Andúril[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Andúril.

Andúril (la « Flamme de l'Ouest » en quenya) est le nom donné par Aragorn à Narsil, l'ancienne épée d'Elendil qu'Aragorn fit reforger avant d'aller combattre lors de la guerre de l'Anneau.

Anglachel[modifier | modifier le code]

Anglachel est l'une des deux épées forgées par Eöl l'Elfe Noir dans le noir métal créé par lui, le galvorn.

Thingol la reçoit d'Eöl en échange de la permission pour ce dernier de vivre à Nan Elmoth. Plusieurs siècles plus tard, Beleg la prend dans les armureries de Menegroth lorsqu'il part à la recherche de Túrin Turambar, en dépit du sombre pressentiment de la reine Melian. Lorsque Beleg retrouve Tùrin, enlevé par des Orques, il le libère, mais dans l'obscurité, Túrin, le prenant pour un Orque, se saisit d'Anglachel et tue Beleg. Il est ensuite conduit dans un état second à Nargothrond par Gwindor. Là, il fait reforger l'épée et la rebaptise Gurthang, « Acier de Mort ».

Armé de cette épée, Túrin conduit les forces de Nargothrond contre les armées de Morgoth ; on le surnomme alors Mormegil, l'Epée Noire. Après la chute de la ville, Túrin s'enfuit à Brethil. C'est de là qu'il affrontera l'ennemi de sa maison, le dragon Glaurung. Armé de Gurthang, Túrin transperce le seul point faible du Grand Ver, son ventre. Avant de mourir, le dragon lui révèle que Túrin a engrossé sa sœur, Nienor. Comme Brandir l'infirme le lui en fait le reproche, Túrin le tue. Mais quand il comprend la vérité, il décide de se suicider et s'adresse à l'épée, lui demandant de boire son sang. Gurthang lui répond d'une voix froide qu'elle boira son sang pour effacer celui de Beleg, son maitre, et celui de Brandir, tué injustement. Túrin se jette alors sur l'épée, qui le tue et se brise. Il est ensuite enterré par les Elfes avec l'arme de son destin.

Angrist[modifier | modifier le code]

Angrist est un poignard forgé par le Nain Telchar pour le Ñoldo Curufin. Beren s'en empare et s'en sert pour extraire un Silmaril de la Couronne de Fer de Morgoth. Sa lame se brise lorsque Beren tente d'en arracher un second, et l'éclat blesse la joue de Morgoth, endormi par le chant de Lúthien.

Anguirel[modifier | modifier le code]

Anguirel est la seconde épée forgée dans le galvorn par Eöl. Son fils, Maeglin, la lui dérobe en quittant Nan Elmoth, et elle disparaît avec lui lorsqu'il est tué par Tuor au cours de la chute de Gondolin.

Aranrúth[modifier | modifier le code]

Aranrúth, « Ire Royale », est le nom de l'épée du roi Thingol de Doriath. Lorsque Beleg revint à Menegroth, Thingol lui offre tout ce qu'il souhaite de ses arsenaux, mis à part son épée.

Belthronding[modifier | modifier le code]

Beleg armé de Belthronding.

Belthronding est l'arc de Beleg, capitaine des Elfes de Doriath, taillé dans le bois noir d'un if. Il a été enterré avec son possesseur par Gwindor et Túrin.

Dard[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Dard (Terre du Milieu).

Dard était une dague elfique forgée dans la cité de Gondolin. Perdue lors du sac de la cité au Premier Âge de la Terre du Milieu, elle retrouvée au Troisième Âge par Bilbon Sacquet (Bilbo Baggins en anglais) dans un repaire de Trolls des montagnes ; celui-ci l'offre par la suite à son neveu Frodon pendant la guerre de l'Anneau.

Dramborleg[modifier | modifier le code]

Dramborleg (« sourd-aigu » en sindarin) est la hache de Tuor, « sourde » car elle est puissante, et « aigu » car sa lame est fine. Elle reste à ses descendants après son départ pour l'Ouest et entre finalement dans le trésor royal de Númenor. Elle disparaît lors de la submersion de l'île, en l'an 3319 du Second Âge.

Glamdring[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Glamdring.
Une représentation possible de Glamdring.

Glamdring, le « Marteau à Ennemis », surnommée par les Gobelins « Batteuse », est une lame elfique, trouvée dans un repaire de Trolls des montagnes par Gandalf le Gris. Elle sert notamment à terrasser le Balrog de la Moria. C'est la sœur de l'épée Orcrist.

Grond[modifier | modifier le code]

Grond est la masse d'arme de Morgoth, avec lequel il tue Fingolfin lors du duel les opposant. La masse est aussi surnommée le « Marteau des enfers ». La puissance des coups portés par Morgoth avec cette arme est telle que des cratères se formaient sur le sol.

Grond est aussi du nom du bélier de guerre utilisé par l'armée de Sauron pour détruire les portes de Minas Tirith lors de la Bataille des Champs du Pelennor.

Gurthang[modifier | modifier le code]

Gurthang, « Acier de Mort » (du sindarin gurth (mort) et ang (fer)), est le nom d'Anglachel après qu'elle eu été reforgée pour Túrin Turambar, qui s'en servira pour tuer le dragon Glaurung.

Cette arme semble être douée d'intelligence puisqu'elle répond à Turambar lorsqu'il lui demande si elle veut bien boire sa vie. Elle se brisera en tuant Túrin qui se jeta sur elle. Elle fut alors placée avec lui dans sa tombe.

Gúthwinë[modifier | modifier le code]

Gúthwinë est le nom de l'épée d'Éomer de Rohan.

Hadhafang[modifier | modifier le code]

Hadhafang est l'épée de l'elfe Arwen Étoile du Soir dans les films de Peter Jackson. Elle n'apparaît pas dans l'œuvre de J. R. R. Tolkien, mais son nom est attesté[1].

Herugrim[modifier | modifier le code]

Herugrim est le nom de l'épée du roi Théoden de Rohan.

Narsil[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Narsil.

Narsil est le nom de l'épée d'Elendil, qui fut brisée lors du combat entre lui et Sauron à la fin du Deuxième Âge de la Terre du milieu. À la fin du Troisième Âge, elle est reforgée par Aragorn, son lointain descendant, et prend pour nom Andúril, la « Flamme de l'Ouest ».

Orcrist[modifier | modifier le code]

Orcrist, la « Pourfendeuse de Gobelins », surnommée « Mordeuse » par ces derniers, est le nom de l'épée-sœur de Glamdring, également forgée à Gondolin.

Elle est découverte par Thorin dans un repaire de Trolls durant l'expédition en Erebor. À sa mort, elle est placée sur sa tombe, au cœur de la Montagne Solitaire, où elle brille dès qu'un ennemi approche, caractéristique d'une lame elfique.

Ringil[modifier | modifier le code]

Ringil est l'épée de Fingolfin, le Haut-Roi des Elfes Ñoldor, avec laquelle il livre son dernier combat singulier contre Morgoth, le Seigneur des Ténèbres. C'est avec cette arme qu'il blessa l'Ennemi au pied à de nombreuses reprises, les blessures étant si sévères qu'elles ne se refermèrent pas.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]