Encéphalopathie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Une encéphalopathie est une maladie de l'encéphale. Le mot a été formé par Louis Tanquerel des Planches au XIXe siècle à partir des racines grecques enkephalos (« cerveau ») et pathos (« ce qu'on éprouve, souffrance »).

Il désigne toute affection encéphalique d'origine toxique dégénérative ou métabolique du à un dysfonctionnement hépatique, le foie, ne faisant plus son rôle d'épuration, l’ammoniac n'est plus éliminé par celui-ci et entraîne des troubles cognitifs, par exemple l'encéphalopathie hépatique ou encore les encéphalopathies spongiformes à prions telles que la maladie de la vache folle ou la CWD.

Symptômes[modifier | modifier le code]

L'encéphalopathie peut se manifester par différents symptômes : céphalées, confusion, bradypsychie, somnolence, troubles de la conscience[1].

Formes cliniques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Syndrome de leucostase sur www.oncorea.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]