Bradypsychie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La bradypsychie est le symptôme du ralentissement du cours de la pensée, présent dans les manifestations du pôle dépressif. La bradypsychie s'associe à une certaine asthénie générale et psychomotrice. Elle est l'opposé de la tachypsychie.

Hypothèse psychanalytique[modifier | modifier le code]

La dépression traduit avant tout une perte d'un objet inconscient et difficilement déterminé auquel le sujet reste psychiquement attaché. Il faut comprendre que cette perte ne s'articulant pas consciemment à l'objet, ne trouve aucune fonction anaclitique, aucune métabolisation vers l'étayage. Par conséquent, la perte inconnue d'un objet inconscient se traduit directement chez le sujet par la perte de lui-même. Freud nous a laissé une phrase célèbre pour qualifier la dépression : « l'ombre de l'objet est tombée sur le moi ». Cette ombre, la perte du sujet, implique le patient dans sa propre « déstructuration progressive » qui le pousse paradoxalement à parler constamment de lui-même à travers le récit de ses difficultés. Le sujet tente d'exister à travers sa propre dislocation et il le fait « au ralenti », « bradypsychiquement », par le fait que le moi se perd de lui-même, devient le foyer d'une culpabilité et d'une mésestime permanente.

Clinique[modifier | modifier le code]

La bradypsychie peut être un des symptômes de l'hypothyroïdie chez l'adulte.