Emmanuel Signoret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un écrivain français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Emmanuel Signoret
Naissance
Lançon-Provence (Bouches-du-Rhône)
Décès (à 28 ans)
Cannes
Activité principale
Poète
Auteur
Langue d’écriture Française

Emmanuel Signoret, né à Lançon-Provence (Bouches-du-Rhône) le 14 mars 1872 et mort le 20 décembre 1900 à Cannes, inhumé au Cimetière du Grand Jas (Cannes), était un poète et critique d'art français.

Il fit ses études à Aix-en-Provence, avant de voyager quelques années en Italie. Il s'établit ensuite à Paris, où il fréquenta la plupart des cercles littéraires et participa à des revues. Profondément idéaliste, fermement convaincu de son génie, il ne supportait guère la critique. Il fonda en janvier 1890 la revue Le Saint-Graal, qu'il rédigea seul jusqu'à sa mort. Il publia plusieurs recueils de poésie. La Souffrance des eaux fut couronnée par l'Académie française en 1899. Après s'être marié, en 1897, il s'établit à Cannes où il mourut en 1900, à vingt-huit ans. André Gide fut un de ses défenseurs et préfaça le recueil complet, posthume, de ses œuvres ; il a consacré quatorze pages de son Anthologie de la poésie française (1949) à une douzaine de ses poèmes, dont le plus long était « La Fontaine des Muses ». Son fils, Emmanuel Signoret fils, fut également poète.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le Livre de l’amitié, poèmes en vers et en prose (1891) Gallica
  • Daphné, poèmes (1894) Gallica
  • Vers dorés (1896) Google Books
  • La Souffrance des eaux (1899)
  • Le Tombeau de Stéphane Mallarmé (1899)
  • Le Premier Livre des élégies (1900)
  • Poésies complètes — Vers Dorés — Daphné — La Souffrance des eaux — Douze poèmes — Tombeau dressé à Stéphane Mallarmé — Le premier livre des élégies, préface par André Gide (Mercure de France, 1908).

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]