Emma Becker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Emma Becker
Image dans Infobox.
Emma Becker en 2008.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Emma Durand
Nationalité
Domicile
Activité

Emma Becker, née Emma Durand le en Île-de-France, est une écrivaine française. Elle est l'auteure de trois livres à mi-chemin entre l'autofiction, le roman et l'autobiographie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née en région parisienne[n 1], Emma Becker est fille d'entrepreneur dans l’événementiel et d'une mère psychologue, petite-fille de médecin ; ses parents se séparent en 2001[1]. Elle a deux sœurs[3], Louise et Alice. Elle est scolarisée à l'Institut Montalembert à Nogent-sur-Marne, obtient en 2006 son bac avec mention, puis suit des études supérieures en lettres[3] à l'université Sorbonne-Nouvelle[1].

Elle publie deux ouvrages : Mr (Éditions Denoël 2011) où elle aborde par le biais d'un double autofictionnel, l'emprise érotique et passionnelle durant plus d'un an avec un chirurgien ami de ses parents et de son oncle[1],[4]. Dans Alice (Denoël) publié en 2015, elle aborde la difficulté à s'extraire d'une relation d'amour étouffante avec des parents post-soixante-huitards envahissants, tout en analysant son propre rapport aux hommes, à travers la relation contrariée entretenue avec un amant de vingt ans son aîné.

C'est en 2013 qu'elle décide de partir à l'étranger pour Berlin[3] après une rupture amoureuse[2]. Trois ans plus tard, elle a un enfant[2].

En 2019 paraît La Maison, roman d'autofiction dans lequel elle évoque son expérience de la prostitution. Il reçoit le prix du roman des étudiants France Culture-Télérama 2019[5].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

  1. Libération en 2011 indique Antony[1], Libération en 2019 indique Fresnes[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Marie-Dominique Lelièvre, « Emma Becker, elle a joué au docteur », Libération,‎ (lire en ligne).
  2. a b et c Agnès Giard, « Que signifie se prostituer ? », sur sexes.blogs.liberation.fr, (consulté le 9 octobre 2019).
  3. a b et c Elsa Vigoureux, « Moi, Emma B., prostituée… », L'Obs, no 2860,‎ , p. 65 à 69 (ISSN 0029-4713, lire en ligne, consulté le 8 octobre 2019)
  4. Quentin Girard, « «La Maison» éclose d’Emma Becker », Liberation,‎ (lire en ligne)
  5. « Les étudiants savoureront La Maison d'Emma Becker », ActuaLitté, (consulté le 13 décembre 2019).

Liens externes[modifier | modifier le code]