Emil Konopinski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Emil John (Jan) Konopinski (né le 25 décembre 1911 à Michigan City, Indiana et décédé le 26 mai 1990 à Bloomington, Indiana) est un scientifique nucléaire américain[1] d'origine polonaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses parents étaient Joseph et Sophia Sniegowska.

Konopinski obtient son doctorat en 1934 à l'université du Michigan. Il devient ensuite professeur de physique à l'université de l'Indiana. Durant la Seconde Guerre mondiale, il travaille aux côtés du physicien italien Enrico Fermi sur le premier réacteur nucléaire, à l'université de Chicago. Il rejoint le projet Manhattan destiné à mettre au point la première arme nucléaire.

Konopinski, C. Marvin et Edward Teller ont montré qu'une explosion thermonucléaire ne peut mettre le feu à l'atmosphère, et, donc, détruire la Terre.

Konopinski devint ensuite consultant auprès de la Commission de l'énergie atomique des États-Unis, de 1946 à 1968. Il écrivit un ouvrage de science, The Theory of Beta Radioactivity.

Publication[modifier | modifier le code]

  • (en) E. J Konopinski, C. Marvin, Edward Teller, Ignition of the Atmosphere with Nuclear Bombs, Los Alamos National Laboratory. LA-602, 1946, déclassifié en 1973.
  • (en) E. J. Konopinski, The Theory of Beta Radioactivity, Oxford University Press,‎ 1950 (lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]