Eliška Krásnohorská

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Eliška Krásnohorská
Jan Vilímek - Eliška Krásnohorská.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
PragueVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
Alžběta PechováVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Eliška KrásnohorskáVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Autres informations
Domaine

Eliška Krásnohorská (née le à Prague et morte le dans cette même ville) est une autrice féministe tchèque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Eliška Krásnohorská naît le 18 novembre 1847 à Prague. Elle est proche de l'écrivaine tchèque Karolina Světlá, qui lui fait découvrir la littérature et le féminisme. Ses œuvres sont composées de poésie lyrique et de critiques littéraires, mais elle est surtout connue pour son apport à la littérature enfantine, et pour les traductions qu'elle fait de certains ouvrages classiques, qu'il s'agisse de Pouchkine, Mickiewicz ou de Byron[1].

Eliška Krásnohorská écrit aussi les livrets de plusieurs opéras de Bedřich Smetana : Le Baiser, Le Secret, Le Mur du Diable, et l'inachevé Viola.

En 1890, elle fonde la l'École Minerve de Prague, le premier gymnasium pour filles de l'Empire austro-hongrois, où l'enseignement est dispensé en tchèque[2].

Eliška Krásnohorská meurt le 26 novembre 1926 à Prague.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Francisca de Haan, Krasimira Daskalova et Anna Loutfi, A Biographical Dictionary of Women's Movements and Feminisms, Central European University Press, , 262-65 p. (ISBN 963-7326-39-1, lire en ligne)
  2. Derek Sayer, The Coasts of Bohemia: A Czech History, Princeton University Press, (ISBN 069105052X, lire en ligne), p. 90

Liens externes[modifier | modifier le code]