Philharmonie de l'Elbe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Elbphilharmonie)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Philharmonie de l'Elbe
Description de cette image, également commentée ci-après
La Philharmonie de l'Elbe (2016)
Surnom Elphi
Lieu Quartier HafenCity, Hambourg
Architecte Herzog & de Meuron
Inauguration 11 janvier 2017
Nb. de salles 3
Capacité 2100
Direction Christoph Lieben-Seutter
Site web elbphilharmonie.de

Géolocalisation sur la carte : Hambourg

(Voir situation sur carte : Hambourg)
Philharmonie de l'Elbe

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Philharmonie de l'Elbe

La Philharmonie de l’Elbe (Elbphilharmonie, surnommée Elphi) est une salle de concert symphonique située à Hambourg construite par les architectes Herzog & de Meuron. A l'instar de la Philharmonie de Berlin ou de la Philharmonie de Paris, c'est une des salles les plus grandes et les plus performantes acoustiquement conçues pour la musique symphonique.

Historique[modifier | modifier le code]

Éclairage pour la cérémonie d'ouverture (11 janvier 2017).

La Philharmonie de l’Elbe a été construite à partir d’un ancien entrepôt du port de Hambourg en forme de trapèze qui est surmonté d’une structure en béton avec une façade en verre accueillant deux salles de 2 150 (la Großer Saal, destinée aux concerts symphoniques) et 550 places. Aux salles de concert s'ajoutent, côté est, un hôtel de 250 chambres et, à l’opposé, un ensemble de 45 appartements de luxe[1]. À 37 mètres au-dessus du niveau de l’eau se trouve la « plaza », un plateau de 4 000 mètres carrés avec des commerces et le foyer des salles de concert. Ce niveau, correspondant au toit de l'ancien entrepôt, fait la transition entre les volumes de brique originels et ceux de verre ajoutés, et offre un panorama circulaire sur la ville et sur le port, accessible librement aux promeneurs[1].

La première pierre est posée le en présence d’Ole von Beust, premier maire de la ville-État, pour une fin de chantier alors prévue en 2010[1] Les études acoustiques sont confiées à Nagata Acoustics[2] tandis que la scénographie des espaces scéniques est conçue par dUCKS scéno.

Le chantier a été sujet à controverses. En effet, à la suite de litiges entre le Sénat et les entrepreneurs ainsi que de nombreuses modifications, le coût a été multiplié par plus de dix (de 77 millions d'euros initialement à 789 millions) et l'inauguration repoussée à plusieurs reprises[3].

La plaza, en libre accès, est ouverte au public le [1]. La Philharmonie de l’Elbe, quant à elle, est finalement inaugurée le [4],[1] en présence, notamment, d'Angela Merkel.

Organisation[modifier | modifier le code]

La salle accueille en résidence l’orchestre symphonique de la NDR de Hambourg, une formation de la Norddeutsche Rundfunk, et a pour intendant Christoph Lieben-Seutter, ancien secrétaire général du Konzerthaus de Vienne, également chargé de la Musikhalle de Hambourg.

Son ouverture est censée élargir l’offre culturelle et n’entraîner la fermeture d’aucun autre équipement.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « La Philharmonie de Hambourg à bon port » sur lemonde.fr.
  2. Le Japonais Yasuhisa Toyota (en), l’acousticien des lieux, a notamment travaillé à la Philharmonie de Paris ; voir sur lemonde.fr.
  3. « La Philharmonie de Hambourg surfe sur la "vague de verre" », sur Arc Info, (consulté le 29 novembre 2014).
  4. « Ouverture de l’Elbphilharmonie de Hambourg », ResMusica, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Till Briegleb, Eine Vision wird Wirklichkeit. Auf historischem Grund: Die Elbphilharmonie entsteht, photos d’Oliver Heissner, Murmann, Hambourg, 2007, 118 p. (ISBN 978-3-938017-91-3)

Liens externes[modifier | modifier le code]