Eduard Martínez i Ferrando

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eduard Martínez, Martínez et Ferrando.
Eduard Martínez i Ferrando
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Eduard Martínez FerrandoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Eduard Martínez i Ferrando, né à Valence en 1883 et mort en 1935, est un écrivain et intellectuel du Pays valencien, frère d’Ernest Martínez i Ferrando et Daniel Martínez i Ferrando.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie le droit et la philosophie à l'Université de Valence, où il est sensibilisé au valencianisme politique naissant, si bien qu'il est en 1908 l'un des fondateurs de Joventut Valencianista. En 1917, il accompagne Ignasi Villalonga auprès de Francesc Cambó.

Il est l'un des signataires de la Déclaration valencianiste de 1918 et fait partie du nouveau parti Unió Valencianista Regional. Il participe à différentes polémiques et défend l'unité des pays catalans dans différentes publications ou revues comme Las Provincias, Pàtria Nova, La Veu de Catalunya ou València Nova, où il s'oppose à Josep Maria Bayarri.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Síntesi de criteri valencianista (1918)
  • L'arxiu municipal (1919)
  • La casa de la generalitat del regne de València (1920)
  • Vida d'infant (1921)
  • La indústria valenciana de la seda (1933)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]