Edmond Tulasne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tulasne.
Edmond Tulasne

Louis-René Étienne, dit Edmond[1] Tulasne est un botaniste et un mycologue français, né le 12 septembre 1815 à Azay-le-Rideau et mort le 22 décembre 1885 à Hyères.

Fils de greffier, il fait des études de droit et devient clerc de notaire. Passionné d’histoire naturelle, il étudie en parallèle la botanique notamment auprès de Charles Jean Louis Delastre (1792-1859).

Après la mort de son père, il rejoint son frère, Charles Tulasne (1816-1884), à Paris où celui-ci fait des études de médecine. Il suit alors les cours d’Adolphe Brongniart (1801-1876), d’Adrien de Jussieu (1797-1853) et de Joseph-Henri Léveillé (1796-1870). Après avoir travaillé avec Auguste de Saint-Hilaire (1799-1853), il entre comme aide-naturaliste au Muséum national d'histoire naturelle au sein du laboratoire de botanique où il succède à Jean Baptiste Antoine Guillemin (1796-1842).

Tulasne devient membre de l’Académie des sciences le 9 janvier 1854 en remplacement d'Adrien de Jussieu :

« Me voici donc Membre, indigne à la vérité, du corps savant le plus illustre de l'Europe. J'espère, Dieu aidant, que je parviendrai à conserver la bonne opinion qu'on a de moi, et [c'est] à quoi je m'emploierai de tous mes moyens. »

— Lettre à un ami[2].

Malade, il doit quitter ses fonctions en 1872 et se retire à Hyères où il se consacre à des œuvres charitables. Il donne sa collection de champignons au Muséum de Paris et sa bibliothèque à l'université catholique de Paris.

Seul ou avec son frère Charles qui illustre ses ouvrages, il se consacre à l’étude des champignons souterrains et à celle des légumineuses d’Amérique. Il fait notamment paraître :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « M. L.-R. Tulasne était désigné dans sa famille par le prénom d'Edmond ; c'est de ce prénom qu'il signait sa correspondance. » Édouard Bornet, Notice sur M. L.-R. Tulasne, 1886, p. 958.
  2. 0p. cit.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Édouard Bornet (1886). Notice sur M. L.-R. Tulasne. Comptes Rendus hebdomadaires des Séances de l'Académie, vol. 103 (21) : 957-966.
  • Philippe Jaussaud & Édouard R. Brygoo (2004). Du Jardin au Muséum en 516 biographies. Muséum national d’histoire naturelle de Paris : 630 p.
Tul. est l’abréviation botanique officielle de Edmond Tulasne.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI