Ed McIlvenny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eddie McIlvenny
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nom Edward John McIlvenny
Nationalité Drapeau : Écosse Écossais
Naissance
Lieu Greenock (Écosse Drapeau : Écosse)
Décès (à 64 ans)
Lieu Eastbourne (Angleterre Drapeau : Angleterre)
Taille 1,75 m
Poste Arrière droit
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
?-1947 Drapeau : Écosse Morton 0 (0)
1947-1948 Drapeau : Pays de Galles Wrexham 7 (1)
1948-? Drapeau : Écosse Fairhill Club
?-1950 Drapeau : États-Unis Philadelphia Nationals
1950-1953 Drapeau : Angleterre Manchester United 2 (0)
1953-? Drapeau : Irlande Waterford
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1950 Drapeau : États-Unis États-Unis 3 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Edward John « Ed » McIlvenny, appelé aussi Eddie McIlvenny (né le 21 octobre 1924 à Greenock en Écosse (Renfrewshire) et mort le 18 mai 1989 à Eastbourne en Angleterre (Sussex)) était un joueur de football écossais, qui jouait en tant que défenseur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence le football dans son Écosse natale et participe à la Scottish Junior League lors d'une tournée dans le nord du pays. En 1947, il s'engage pour le club gallois du Wrexham AFC de D3 anglaise, mais après seulement 7 matchs, il part aux États-Unis en 1949 pour rester avec sa sœur[1].

McIlvenny excelle avec les Philadelphia Nationals en American Soccer League, avec son coéquipier international Walter Bahr, et est sélectionné en équipe des États-Unis pour participer à la coupe du monde 1950. Il reçoit l'honneur d'être nommé capitaine lors du match contre l'Angleterre « parce qu'il était anglais »[2], et est l'un des principaux acteurs lors de la victoire 1-0[3]. Il n'était à l'époque pas un citoyen américain bien qu'il en avait l'intention, ce qui provoqua une polémique de la part de la FIFA, mais ce genre de cas était autorisé par la fédération américaine de soccer à l'époque[2].

Il n'obtient pourtant jamais la nationalité. Il joue la même année un peu plus tard dans une équipe All-Star contre Manchester United où il attire l'attention des dirigeants mancuniens dont Matt Busby, qui le font signer juste après la coupe du monde. Lors de son retour en Angleterre, la presse anglaise l'appelle « The Yank from the Tail of the Bank » (traduit par l'américain de Tail of the Bank, partie de l'Écosse d'où il est originaire)[1]. Il n'y joue que deux matchs puis part pour le Waterford United de la League of Ireland. Il y joue pendant près de quatre ans et retourne en Angleterre à Headington United, avant de prendre sa retraite et de diriger une école de football.

Dans le film Le Match de leur vie, malgré la victoire américaine sur les Anglais, McIlvenny (joué par le footballeur américain John Harkes) reçoit un plus petit rôle et le capitaine est dans le film le joueur Walter Bahr.

Il est introduit au National Soccer Hall of Fame, avec les autres membres américains du mondial 1950 en 1976[1]. Il figure également parmi le Scottish Football Museum[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Edward John McIlvenny », National Soccer Hall of Fame (consulté le 21 août 2010)
  2. a et b (en) Colin Jose, « The Real Story About the 1950 U.S. World Cup Team », National Soccer Hall of Fame (consulté le 21 août 2010)
  3. a et b (en) Malcolm Ross, « The Scot who beat England at World Cup - with the USA », The Scotsman,‎ (lire en ligne)