Dravidosaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Dravidosaurus est un genre éteint de « reptiles » décrit à partir de restes fossiles très altérés, découverts dans le sud de l'Inde près de Ariyalur, au Tamil Nadu, dans des sédiments marins datés du Coniacien (Crétacé supérieur).

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de Dravidosaurus fait référence au Dravida Nadu, région du sud de l'Inde où les fossiles ont été trouvés.

Historique et controverse[modifier | modifier le code]

En 1979, les inventeurs de l'espèce Dravidosaurus blanfordi, seule espèce rattachée au genre, ont rapporté ses restes à ceux d'un stégosaurien[1]. Ils décrivent un fragment de crâne, des dents, un sacrum des plaques osseuses et une pique comme en possèdent les stégosaures au bout de leur queue. Ces restes fossiles, très abîmés, ont été déposés dans un environnement marin où ils auraient été transportés par un fleuve, la dégradation des fossiles s'expliquant par leur longs transport et séjour dans l'eau. Ce stégosaurien serait à la fois le plus petit ayant jamais existé (3 mètres de long) et aussi le plus récent stégosaurien identifié, ce groupe étant réputé avoir disparu à la fin du Crétacé inférieur[1],[2], soit environ 10 Ma (millions d'années) plus tôt.

En 1996, il est considéré comme un reptile marin plésiosaure nomen dubium par S. Chatterjee et al.[3].

En 2004, cette attribution est rejetée par Galton et Upchurch (2004), qui considèrent que Dravidosaurus n'est pas un plésiosaure[2].

En 2017, Galton et Ayyasami reportent la découverte d'une plaque osseuse très mal conservée de stégosaurien, également en Inde du sud, mais trouvée dans formation de Kallamedu, une formation géologique fluvio-estuarienne[4] encore plus récente, datée de la fin du Crétacé supérieur (Maastrichtien)[5]. Cette découverte parait confirmer la présence de stégosauriens au Crétacé supérieur, elle serait corroborée par l'identification de traces de pas de stégosauriens (ichnogenre Deltapodus), identifiées au sommet de la formation géologique de Lameta dans l'ouest de l'Inde, et également d'âge Maastrichtien[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Yadagiri, P., and Ayyasami, K., (1979). "A new stegosaurian dinosaur from Upper Cretaceous sediments of south India." Journal of the Geological Society of India, 20(11): 521-530
  2. a et b (en) P. M. Galton et P. Upchurch, The Dinosauria, Berkeley, University of California Press, , 2e éd., « Stegosauria », p. 343-362
  3. (en) Chatterjee, S., and Rudra, D. K. (1996). "KT events in India: impact, rifting, volcanism and dinosaur extinction", in Novas & Molnar, eds., Proceedings of the Gondwanan Dinosaur Symposium, Brisbane, Memoirs of the Queensland Museum, 39 (3): iv + 489–731 : 489-532
  4. (en) Sooriamuthu, Ramasamy & Ram, A.Ramachandran & Velmurugan, K & David, Lalhmingliana & Chawngthu, S., & Bhuvaneswari, M & Gandhi, M Suresh. (2012). Sedimentological studies of Kallamedu formation in Ariyalur area, Tamil Nadu, India, International Journal of Geology, Earth and Environmental Sciences (ISSN 2277-2081)
  5. (en) Peter M. Galton; Krishnan Ayyasami (2017). "Purported latest bone of a plated dinosaur (Ornithischia: Stegosauria), a "dermal plate" from the Maastrichtian (Upper Cretaceous) of southern India". Neues Jahrbuch für Geologie und Paläontologie - Abhandlungen. 285 (1): 91–96. doi:10.1127/njgpa/2017/0671
  6. (en) Mateus, O., Milàn, J., Romano, M. & Whyte, M.A. (2011): New finds of stegosaur tracks from the Upper Jurassic Lourinhã Formation, Portugal. – Acta Palaeontologica Polonica, 56 (3): 651-658

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

(en) Référence Paleobiology Database : Dravidosaurus Yadagiri & Ayyasami, 1979

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]