Douglas Huebler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Douglas Huebler
Barcelona Pavilion.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
TruroVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Conflit
Représenté par
Paula Cooper Gallery (en), Artists Rights SocietyVoir et modifier les données sur Wikidata

Douglas Huebler, né le 27 octobre 1924 à Ann Arbor et mort le 12 juillet 1997 à Truro, est un artiste américain, pionnier de l'art conceptuel.

Biographie[modifier | modifier le code]

Douglas Huebler est né le . Il passe sa jeunesse dans l'État du Michigan. Il fait d'abord partie du minimalisme en participant à l'exposition Primary Structures au Musée juif de New York en 1966. Huebler expose là une œuvre recouverte de formica gris et rose, Bradford Series #10-65. Il abandonne la peinture et la sculpture en 1968 et produit des œuvres dans différentes formes en particulier la photographie documentaire. Il s'attache au temps, au lieu et à leur rapport. Dans 42e Parallèle (1968), par exemple, l'œuvre est constituée par des envois cachetés par la poste de lieux situés sur le 42e parallèle aux États-Unis. La dimension conceptuelle consiste à considérer le concept comme plus important que l'œuvre et son exécution. En 1969, par exemple, il prend une série de dix photographies à Central Park, où chaque cliché correspond à un moment où Huebler a entendu le cri d'un oiseau. Dans les années 1980, Huebler revient vers la peinture figurative. Une rétrospective a eu lieu au FRAC Limousin en 1992 ainsi qu'au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles en 1996-1997. Huebler a enseigné au California Institute of Arts. Il est mort à Truro, Massachusetts, le .

Citation[modifier | modifier le code]

« Le monde est rempli d'objets plus ou moins intéressants ; je n'ai pas envie d'en ajouter davantage. Je préfère simplement constater l’existence des choses en termes de temps et/ou de lieux. Plus spécifiquement, je m’intéresse à des choses dont l’interrelation se situe au-delà de la perception immédiate. En ce sens, mon travail dépend d’un système de documentation. Cette documentation peut prendre la forme de photographies, de cartes, de dessins ou de descriptions[1]. »

— Catalogue de l'exposition January 5-31, Seth Segelaub Gallery, 1969.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Variable Piece #2 (Paris), janvier 1970, plan de Paris, tirage photographique, dactylographie, Collection Lambert.
  • Variable Piece #70[2] (In Process), novembre 1971, épreuves gélatino-argentiques, texte dactylographié sur papier, 59,2 x 68,2 cm, Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou.
  • Variable Piece #95, 1973, sept photographies couleur, un dessin à la gouache, un texte, collés sur carton, 79 x 79 cm, Musée d'art de Toulon.
  • Variable Piece #128 (Bogota), septembre 1973, cinq tirages photographiques, plan de Bogota, texte dactylographié sur papier, Université nationale de Colombie.
  • Variable piece # 34, 1970, 40 photographies portraits en noire et blanc, accompagnée d'un texte,

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Douglas Huebler, Variableetc., Fonds régional d'art contemporain du Limousin, 1992
  • Douglas Huebler, Dessins choisis 1968-1973 (et autres dessins), Ivry-sur-Seine, Éditions Form[e]s, 2011 (traduit en français par Lore Gablier)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]