Domina (cépage)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Domina.

Domina
Domina (cépage)
...
Caractéristiques phénologiques
Débourrement ...
Floraison ...
Véraison ...
Maturité ...
Caractéristiques culturales
Port ...
Vigueur ...
Fertilité ...
Taille et mode
de conduite
...
Productivité ...
Exigences culturales
Climatique ...
Pédologique ...
Potentiel œnologique
Alcoolique ...
Aromatique ...

Le domina est un cépage noir. Il s'agit d'une création de Peter Morio datant de 1927 à partir d'un croisement de portugais bleu et de pinot noir pour l'Institut de viniculture de Geilweilerhof.

L'espèce résiste bien au froid. Les vins sont très foncés, appropriés comme vin de couverture, pleins et riches sur extrait avec une haute concentration en tanin. On la trouve avant tout en Franconie. En 2006, la surface cultivée en Allemagne s'est montée à 395 hectares[1]. En Belgique, il est autorisé pour les AOCs flamandes Hageland[2] et Haspengouw[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Walter Hillebrand, Heinz Lott, Franz Pfaff: Taschenbuch der Rebsorten, Fachverlag Dr. Fraund Mainz, 13. Auflage 2003 (ISBN 3-921156-53X)
  • Pierre Galet: Dictionnaire encyclopédique des cépages Hachette Livre, 2000 (ISBN 2-0123633-18)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Deutsches Weininstitut, Statistik 2007/2008, Mainz, 2007.
  2. Texte de l'arrêté Hageland (en Néerlandais)
  3. Texte de l'arrêté Haspengouw (en Néerlandais)