Djima Oyawolé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Djima Oyawolé
Image illustrative de l’article Djima Oyawolé
Biographie
Nationalité Drapeau : Togo Togolais
Naissance (42 ans)
Lieu Tsévié
Taille 1,76 m (5 9)
Poste Attaquant
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1996-2001 Drapeau : France FC Metz016 0(0)
1997-1998 Drapeau : France FC Lorient030 0(8)
1998-1999 Drapeau : France ES Troyes AC007 0(0)
1999-2000 Drapeau : France CS Louhans-Cuiseaux007 0(2)
2001-2003 Drapeau : Belgique La Gantoise046 (20)
2003-2005 Drapeau : République populaire de Chine Shenzhen Jianlibao050 (14)
2006-2007 Drapeau : Belgique La Gantoise
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1997-2006Drapeau : Togo Togo
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Djima Oyawolé est un footballeur international togolais né le à Tsévié. Il évolue au poste d'attaquant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Oyawolé arrive au centre de formation du FC Metz à 17 ans et joue ses premiers matchs professionnels avec les Grenats[1]. Prêté à plusieurs reprises, il participe à la montée en première division de Lorient lors de la saison 1997-1998 et celle de Troyes la saison suivante.

Il quitte la France pour la Belgique et La Gantoise où il y inscrit une vingtaine de buts en deux saisons. Il rejoint ensuite le Shenzhen Jianlibao en 2003. Avec ce club, il est sacré champion de Chine en 2004.

International togolais entre 1997 et 2006[2], il participe à trois coupes d'Afrique des nations consécutives en 1998, 2000 et enfin 2002. À chaque fois, le Togo est éliminé dès le premier tour de la compétition. Une blessure à la cuisse l'empêche de disputer la coupe du monde 2006 organisée en Allemagne[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche de Djima Oyawolé », sur fcmetz.com (consulté le 30 décembre 2015)
  2. « Fiche de Djima Oyawolé », sur footballdatabase.eu (consulté le 30 décembre 2015)
  3. « Djima Oyawolé, un Épervier venu rechercher le plaisir de taper la balle à la Stella Lys », sur lavoixdunord.fr, (consulté le 30 décembre 2015)