Divine Heresy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Divine Heresy
Description de cette image, également commentée ci-après

Divine Heresy sur scène en 2007.

Informations générales
Genre musical Metalcore[1], death metal[2],[3], groove metal[2], metal industriel[4], thrash metal[2],[5]
Années actives 20052015 (en pause[6])
Labels Century Media Records, Roadrunner Records
Composition du groupe
Membres Dino Cazares
Anciens membres John Sankey
Tim Yeung
Tommy « Vext » Cummings
Joe Payne
Travis Neal

Divine Heresy est un groupe de heavy metal américain, originaire de Los Angeles, en Californie. Il est formé par le guitariste Dino Cazares, fondateur de Fear Factory. Bien que les premières origines de la bande remontent à 2002, Divine Heresy est officiellement formé en 2006. Le groupe se composait du guitariste Cazares, de l'ancien batteur de Vital Remains Tim Yeung, et de l'ancien bassiste de Nile, Joe Payne. Le premier album du groupe, Bleed the Fifth, est publié le 28 août 2007, et compte 2 700 exemplaires vendus la première semaine.

Tommy « Vext » Cummings est renvoyé du groupe après une altercation sur scène[7] le 26 avril 2008. Après des auditions pour un nouveau membre, il est annoncé le 14 août que Travis Neal, fondateur et chanteur de The Bereaved, est son remplaçant[8].

En 2015, Cazares annonce être le seul membre restant du groupe, qui restera inactif pendant qu'il se consacre à Fear Factory[6].

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation (2002–2007)[modifier | modifier le code]

Après son départ de Fear Factory en 2002, le guitariste Dino Cazares cherche un batteur qui « collerait » avec le groupe. Il essaye d'abord les batteurs John Sankey de Devolved, et Nicholas Barker des groupes Cradle of Filth et Dimmu Borgir. Mais ces deux batteurs devaient retourner dans leurs pays natal, l'Australie et le Royaume-Uni, respectivement, à cause de problèmes de carte de séjour. Il fait ensuite la rencontre du batteur de Vital Remains, Tim Yeung[9]. Cazares et Yeung ce qu'ils ont écrit et envoient la cassette à Cummings pour les chants. Cazares commente qu'« on entendait la passion et la colère dans sa voix, ce qu'on recherchait. C'était aussi très agressif[10]. Divine Heresy recrute le bassiste Tony Campos de Static-X sur tois chansons, et Cazares joue de la basse pour le reste des chansons. Après des auditions sans succès, Cazares est contacté par l'ancien bassiste de Nile, Joe Payne. Cazares connaissait Joe Payne pour l'avoir vu jouer avec Nile sur scène. Après une audition, Joe Payne se joint à Divine Heresy comme bassiste permanent.

Bleed the Fifth (2007–2008)

Le groupe enregistre son premier album, Bleed the Fifth, au début de 2007, qui est produit par l'ancien guitariste de Machine Head, Logan Mader. Le titre de l'album est un jeu de mots, sur lequel Cazares explique : « Tu as le droit de la fermer, mais sur cet album on en dit long[10]. » Cummings explique que la majeure partie des paroles traitent de problèmes personnels, et sur la manière dont les gens arrivent à les résoudre. La plupart des paroels s'inspirent de l'Apocalypse, des catastrophes naturels, de la guerre et du terrorisme[11]. Cazares explique que l'album est un « énorme fuck » aux gens qui souhaitaient son échec[12].

Publié le 28 août 2007, aux États-Unis, Bleed the Fifth compte 2 700 exemplaires vendus la première semaine[13]. Dom Lawson de Metal Hammer attribue une note de 8 sur 10 à l'album expliquant que « dans l'ensemble, le pionnier du genre a mis dans le mile, et on a hâte de voir ce que ça donnera par la suite[14]. » Eduardo Rivadavia d'AllMusic considère l'album comme « un mélange presque parfait entre la confirmation (rappelant aux fans la vision unique et les capacités de Cazares) et l'innovation (il joue aussi de la guitare solo!)[15]. » Scott Alisoglu de Blabbermouth.net félicite l'album expliquant qu'il s'agit d'« un putain d'enfoiré qui réussit à te graver les mélodies en tête, même après avoir éjecté le disque[16]. » Chad Bowar d'About.com commente que « les belles chansons et l'excellente production en fait un premier album respectable[17]. »

Après avoir terminé l'enregistrement, Cazares annonce la signature du groupe avec le label nord-américain Century Media Records, et une distribution européenne par Roadrunner Records. Sa décision de choisir Century Media se base sur la liberté de créativité que le label lui a attribué, alors que Roadrunner lui demandait de produire des chansons en qualité radio et commerciales lorsqu'il était au sein de Fear Factory[10]. Cependant, Yeung explique que Roadrunner n'était pas intéressé, et qu'il ne souhaitait pas être dans un label qui était comme tel[9]. »

Départ de Tommy Vext (2008)[modifier | modifier le code]

Le chanteur Tommy Vext quitte le groupe après une altercation sur scène le 28 avril 2008[7]. La cause de l'altercation fait polémique. Selon Dino Cazares, Vext a été renvoyé à cause d'un conflit sur scène. « On sentait qu'il voulait finir tôt la soirée pour aller au New England Metal Fest, auquel on devait normalement jouer le lendemain », et inventait toutes sortes d'excuses pour y aller[7]. Le groupe continue de jouer malgré les plaintes de Vext sur ce que devait être la dernière chanson. Vext commence à hurler après Dino avant de le pousser. Vext est immédiatement repoussé par le groupe[18].

Bringer of Plagues et pause (2009–2015)[modifier | modifier le code]

La suite de l'album Bleed the Fifth de Divine Heresy, publié en 2007, fait pour la première fois participer le chanteur Travis Neal, ancien membre de Pushed. L'album, intitulé Bringer of Plagues, est publié le 28 juillet via Century Media Records. Dino coproduit l'album avec l'équipe de production Dirty Icon (Logan Mader et Lucas Banker). Le 25 novembre 2010, Divine Heresy n'est plus sur le site web de Century Media Records. Dino explique qu'après la tournée de Fear Factory, lui et le batteur Tim Yeung ont commencé à écrire des chansons pour le nouvel album de Divine Heresy. Le 26 janvier 2011, le départ du bassiste Joe Payne est annoncé. Le 10 mai 2011, Dino annonce sur le profil Facebook de Divine Heresy, et le sien, que le gorupe est toujours actif et qu'il publiera un nouvel album pour 2012[19].

Le 27 juillet 2015, Cazares confirme être le seul membre restant de Divine Heresy, et que le groupe restera inactif pendant qu'il se consacre à Fear Factory[6].

Membres[modifier | modifier le code]

Membre actuel[modifier | modifier le code]

Anciens membes[modifier | modifier le code]

  • Jose Maldanado – chant (2005)
  • John Sankey – batterie (2005)
  • Tim Yeung – batterie (2006–2012)
  • Tommy « Vext » Cummings – chant (2006–2008)
  • Joe Payne – basse, chœurs (2007–2011)
  • Travis Neal – chant (2008–2013)

Membres live[modifier | modifier le code]

  • Risha Eryavec – basse (2006–2007)
  • Jake Veredika – chant (2008)

Chronologie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Divine Heresy Bringer Of Plagues Review - Review of Bringer Of Plagues by Divine Heresy », Heavymetal.about.com, (consulté le 20 juillet 2011).
  2. a, b et c (en) « Divine Heresy - Bringer of Plagues (staff review) », Sputnikmusic (consulté le 20 juillet 2011)
  3. (en) « Divine Heresy - Bleed The Fifth (album review) », Sputnikmusic, (consulté le 20 juillet 2011).
  4. (en) « CD Reviews - Divine Heresy - Bleed the Fifth », Live-Metal, (consulté le 20 juillet 2011).
  5. (en) (en) « Review: Divine Heresy - Bringer of Plagues », sur Sputnikmusic (consulté le 1er juin 2016).
  6. a, b et c (en) « #109: Dino Cazares of Fear Factory », MetalSucks, (consulté le 29 juillet 2015).
  7. a, b et c (en) « MTV Headbanger's Blog », Headbangersblog.mtv.com, (consulté le 6 mars 2009).
  8. (en) « Divine Heresy Announces New Vocalist, Travis Neal », Metal Underground, (consulté le 6 mars 2009).
  9. a et b (en) McGrath, Ken, « Divine Heresy », Blistering (consulté le 19 décembre 2007).
  10. a, b et c (en) Bowar, Chad, « Divine Heresy Interview », About.com (consulté le 19 décembre 2007).
  11. (en) Donnelly, Justin, « Divine Heresy: Heretic Anthems », The Metal Forge, (consulté le 30 décembre 2007).
  12. (en) Fonseca, Dave, « Dino Cazares of Divine Heresy », metalreview.com, (consulté le 30 décembre 2007).
  13. (en) « First-Week Sales Revealed », Blabbermouth.net, (consulté le 11 octobre 2016).
  14. (en) « Bleed the Fifth reviews », RoadrunnerRecords.co.uk (consulté le 30 décembre 2007).
  15. (en) Rivadavia, Eduardo, « Bleed the Fifth > Review », AllMusic (consulté le 30 décembre 2007)
  16. (en) Alisoglu, Scott, « Bleed the Fifth Roadrunner review », Blabbermouth.net (consulté le 11 octobre 2016).
  17. (en) Boward, Chad, « Bleed The Fifth About.com review », About.com (consulté le 31 décembre 2007).
  18. (en) « Archived copy » (consulté le 31 mai 2016).
  19. (en) « FEAR FACTORY Guitarist Issues Update On DIVINE HERESY », sur Blabbermouth.net, (consulté le 11 octobre 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]