Bleed the Fifth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bleed the Fifth
Album de Divine Heresy
Sortie
Enregistré Undercity Studios (North Hollywood, Californie)
Durée 38:53
Genre Heavy metal[1], metalcore[2], death metal[3], groove metal[4], thrash metal[3], metal industriel[5]
Format CD, digital[6]
Producteur Dirty Icon Productions
Label Century Media (États-Unis)
Roadrunner Records (International)

Albums de Divine Heresy

Singles

  1. Failed Creation
    Sortie : 2007
  2. Savior Self
    Sortie : 2007
  3. Bleed the Fifth
    Sortie : 2008

Notation des critiques

Compilation des critiques
Périodique Note
AllMusic 3.5 étoiles sur 5 [1]
About.com 3.5 étoiles sur 5 [7]
Blabbermouth.net 8/10 [8]
Live-Metal.net 7.5/10 [5]
Sea of Tranquility 3.5 étoiles sur 5 [9]
Sputnikmusic 3,5/5 [4]

Bleed the Fifth est le premier album studio du groupe de heavy metal américain Divine heresy, sorti aux États-Unis le .

Présentation[modifier | modifier le code]

Il s'est vendu à environ 2 700 exemplaires durant la première semaine de sortie[10].

Le nom de l'album est une référence au système judiciaire américain et, plus précisémment, un jeu de mots concernant le cinquième amendement de la Constitution des États-Unis. En anglais, To plead the Fifth Amendment (Pour plaider le cinquième amendement), ou tout simplement To plead the Fifth, signifie « invoquer le cinquième amendement ».

Failed Creation est le premier extrait diffusé de l'album. À sa sortie, sa vidéo obtient une diffusion dans l'émission de télévision musicale consacrée au heavy metal (diffusée par différentes chaînes du réseau MTV) Headbanger's Ball.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Toutes les paroles sont écrites par Tommy « Vext » Cummings, toute la musique est composée par Dino Cazares et Tim Yeung, sauf This Threat Is Real, Savior Self et Rise of the Scorned composés par Dino Cazares et Nicholas Barker.

No Titre Durée
1. Bleed the Fifth 3:06
2. Failed Creation 3:37
3. This Threat Is Real 4:23
4. Impossible Is Nothing 3:56
5. Savior Self 3:18
6. Rise of the Scorned (feat. Tony Campos, Nicholas Barker, Logan Mader & Marc Rizzo) 4:55
7. False Gospel 3:20
8. Soul Decoded (Now and Forever) 4:02
9. Royal Blood Heresy (feat. Logan Mader) 4:43
10. Closure (feat. Tony Campos & Logan Mader) 3:34
38:53
Titre bonus - Édition japonaise (Roadrunner Records, )[11]
No Titre Durée
11. Purity Defiled 3:32
42:28

Crédits[modifier | modifier le code]

Membres du groupe[modifier | modifier le code]

Invités
  • Tony Campos : basse sur Rise of the Scorned et Closure
  • Nicholas Barker : batterie sur Rise of the Scorned
  • Logan Mader : guitares sur Rise of the Scorned, Royal Blood Heresy et Closure
  • Marc Rizzo : guitares sur Rise of the Scorned

Équipes technique et production[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Eduardo Rivadavia, « Divine Heresy: Bleed the Fifth - AllMusic Review », sur AllMusic.com, (consulté le 25 mai 2017)
  2. (en) Chad Bowar, About.com (28/07/2009), « Divine Heresy - 'Bringer Of Plagues' Review » (version du 19 novembre 2015 sur l'Internet Archive)
  3. a et b (en) Trey Spencer, « Divine Heresy - Bringer of Plagues (staff review) », sur Sputnikmusic, (consulté le 25 mai 2017)
  4. a et b (en) Clefable Oathbreaker McKinley, « Divine Heresy - Bleed The Fifth (album review) », sur Sputnikmusic, (consulté le 25 mai 2017)
  5. a et b (en) Jeff Maki, « Reviews - Divine Heresy - Bleed the Fifth », sur Live-Metal.net, (consulté le 25 mai 2017)
  6. Écoute et téléchargement, « Divine Heresy: Bleed the Fifth », sur iTunes.com, AppleStore (consulté le 25 mai 2017)
  7. (en) Chad Bowar, About.com (14/06/2010), « Divine Heresy - Bleed The Fifth Review » (version du 23 novembre 2015 sur l'Internet Archive)
  8. (en) Scott Alisoglu, « CD Reviews - Divine Heresy - Bleed the Fifth », sur Blabbermouth.net (consulté le 25 mai 2017)
  9. (en) Butch Jones, « Review: 'Divine Heresy: Bleed The Fifth' », sur Sea of Tranquility, (consulté le 25 mai 2017)
  10. (en) « ATREYU, SCORPIONS, HEAVEN AND HELL, QUEENSRŸCHE, OBITUARY First-Week Sales Revealed », sur Blabbermouth.net, (consulté le 25 mai 2017)
  11. (en) Bleed the Fifth sur Discogs et Bleed the Fifth sur MusicBrainz - Édition japonaise inclus 1 titre bonus (Roadrunner Records, 05/09/2007)

Liens externes[modifier | modifier le code]