Discussion:Tuba (instrument)

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Dans la rubrique saxhorn il est écrit:

Les saxhorns constituent une sous-famille d'instruments de musique, de la famille des cuivres doux. C'est en quelque sorte la déclinaison d'Adolphe Sax des tubas. Il ne faut d'ailleurs pas confondre les saxhorns et les tubas : les tubas font partie de la famille des cuivres clairs, alors que les saxhorns font partie de la famille des cuivres doux.

Il serait donc agréable que l'introduction "tuba" soit faite en rapport.

Si j'étais spécialiste des cuivres, je l'aurais bien écrite moi-même. Mais je n'ai toujours pas compris si appartenir aux "cuivres clairs" signifiait une perce cylindrique, et appartenir aux "cuivres doux" signifiait une perce conique car il me semble que l'instrument montré sur la photographie dans l'article évoque une perce conique...

... mais, je n'y connais rien!

Merci de votre éclairage.

--Victor.libon (d) 3 décembre 2008 à 13:43 (CET)

l'article "cuivres" modifié ne fait plus référence à cuivres doux, mais à cuivres coniques pour toute la famille des tubas. p. (d) 16 octobre 2010 à 16:30 (CEST)

perce des tubas et des saxhorns[modifier le code]

La question de la perce est toujours délicate, et il me semble avoir déjà vu le terme "cylindro-conique" pour désigner celle des tubas. il est clair (!) que TOUS les tubas ou saxhorns ont un aspect global conique, leur tube s'évasant très tôt par rapport à celui du trombone ou de la trompette. Je pense, sans certitude, que l'on peut étendre la différence -dont je suis à peu près sur- qui existe entre le saxhorn basse et l'euphonium au saxhorn contrebasse et au tuba : la partie purement cylindrique du tuba, qui ne l'est pas chez les saxhorns, serait uniquement la partie comprise entre l'embouchure et les pistons. Ce qui revient à dire que pour une taille d'instrument similaire, la perce de départ (et donc celle de l'embouchure) est plus petite sur un saxhorn que sur un tuba (même ordre de différence qu'entre un trombone "grosse perce" et un trombone "petite perce".

à confirmer... ce serait bien d'avoir une source assez fiable pour être définitivement sûrs de cette distinction...

pour moi sur la photo ce serait plutôt un saxhorn contrebasse, mais vu l'ancienneté du modèle et la difficulté de distinguer l'évolution de la perce, aucune certitude... Ceci dit l'article considère que le tuba en si b n'est rien d'autre que le saxhorn contrebasse... cette phrase et la photo seraient donc à revoir si on veut faire une distinction absolue entre saxhorns et tubas.

pour répondre aux 2 posts ci-dessus[modifier le code]

Je pense que c'est une erreur de placer le tuba dans la catégorie "cuivres clairs". en effet, il est évident que la majeur partie du tube est conique et non cylindrique!

La preuve de ce que j'avance : Verdi qui, pour Rigoletto par exemple, voulait un instrument avec un son plus "clair" que le tuba, a demandé à Adolphe Sax lui-même de lui construire un instrument permettant de prolonger la tessiture du trombone basse vers le grave (donc même tessiture que le tuba traditionnel) . Sax construit alors à la demande de Verdi une sorte de trombone contre-basse à piston appelé cimbasso !!

la trompette et le trombone ont un corps cylindrique et on qualifie le timbre résultant de "clair" car un tube cylindrique donne une plus grande richesse harmonique qu'un tube conique qui lui donnera un timbre plus doux.

Et pour tout "cuivres", la tige entre l'embouchure et les pistons est toujours cylindrique, et non conique!

La perce, pour rappel, c'est en quelque sorte le diamètre du tube où est inséré l'embouchure.

Et pour conclure, les saxhorns sont tous de type conique, donc timbre doux, y compris le saxhorn basse ou contre-basse* qui EST un "tuba" donc Sax a apporté des améliorations à tout point de vue !! pour résumer, Sax a "réinventé" la conception des "tubas" de 1835 et a étendu sa famille d'instrument vers l'aigu, cad jusqu'au bugle .

… oula ! Organologiquement et acoustiquement, on ne peut pas dire et encore moins écrire qu'« un tube cylindrique donne une plus grande richesse harmonique qu'un tube conique ». Physiquement, les spectres harmoniques les plus riches sont ceux du hautbois et du cor justement à cause de leur perce conique. Les instruments de perce cylindrique n'ont au contraire que peu d'harmoniques. — Hautbois [canqueter] 7 juillet 2010 à 11:03 (CEST)
Je complète la réponse faite plus haut avec l'article de la Société Française d'Acoustique sur l'acousique des cuivres de Joël Gilbert, chercheur en acoustique qui propose une autre classification. Cf. l'article Cuivres, Cdt p. (d) 16 octobre 2010 à 16:45 (CEST).


Pour ce qui est de la forme des perces, je suis d'accord c'est la perce conique qui produit un son plus harmonique.

  • Plus l'instrument est conique, plus le son sera riche en harmoniques. Plus l'instrument est cylindrique, plus il est puissant et facile à jouer dans les aigus.
  • De même, le diamètre de la perce joue aussi un rôle. Plus la perce est large, plus la puissance et la richesse du son est importante mais sera plus difficile à jouer dans les aigus et moins "perçant" et clair. Les perces larges permettent aussi une plus grande facilité de correction de justesse, mais sont aussi plus facile à jouer faux car moins précises. Elles amélioreraient aussi l'attaque. Je rajouterais qu'il faut aussi plus de coffre (car il faut maintenir une plus grande quantité d'air en vibration), ce qui joue sur l’endurance.

Pour l'explication physique, allez voir sur le site ventsdefolie, il y a des documents qui expliquent tout ça, c'est super bien fait.

Au sujet de la différence entre tuba et saxhorn. Il me semble que la distinction est sur la coulisse d'accord. Elle est entre la branche d'embouchure et les pistons sur un saxhorn et elle est après les pistons sur un tuba. Mais comme je ne suis pas sûr à 100% que ça soit systématique, je préfère laisser un spécialiste en organologie, lutherie ou facture d'instrument confirmer (ou infirmer). Ça peut paraître anecdotique mais ça joue beaucoup sur la perce. D'autant plus que c'est dans la branche d'embouchure que se forment les premières ondes, c'est donc ici que se forment les harmoniques et donc une grosse partie du timbre.

— Le message qui précède, non signé, a été déposé par un utilisateur sous l’IP 92.132.87.156 (discuter), le 3 avril 2015 à 10:15 UTC.

Sources[modifier le code]

Sources rajoutées :

Clifford Bevan, The tuba family, Scriveners,1978

Anthony Baines, Brass Instruments - Their History and Development,1976

Ces deux ouvrages attestent les principales thèses soutenues dans l'article : concept de "famille" des tubas et diversité des formes (facture instrumentale évolutive depuis près de de deux siècles).

Je supprime le bandeau "article à sourcer", espérant que ces précisions seront suffisantes. palade. 16 octobre 2010 à 17:01 (CEST)

Liste de tubistes[modifier le code]

Si personne ne fait d'objection, je procèderai d'ici une semaine à la suppression complète de la liste à l'exception des tubistes les plus connus (à savoir ceux pouvant faire l'objet d'un article on d'un lien rouge). Ⱪų̄̀m̈ʞửɱ est là 17 mai 2016 à 15:40 (CEST)

  • C'est une très bonne chose. Bon courage dans ton tri. Topfive (discuter) 18 mai 2016 à 11:32 (CEST)