Discussion:Stockage de l'hydrogène

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Argument fallacieux[modifier le code]

Dans le paragraphe Stockage_d'hydrogène#Les_r.C3.A9servoirs_d.27hydrog.C3.A8ne_liquide

Il est dit "Le réservoir devrait avoir les dimensions d’un cube d’à peu près 3,5 m de côté", or ce n'est vrai que pour l'hydrogène en phase gazeuse, sinon la simple application des données du paragraphe (il faut 4kg et 70g par litres) montre qu'il faut 57 litres, soit à peu près la contenance normale d'un réservoir

Jdd (discuter) 8 décembre 2013 à 20:16 (CET)

Problème de fond[modifier le code]

Proposé par : Kicya

Raisons de la demande de vérification[modifier le code]

À mon humble avis, cet article présente des erreurs sur le plan scientifique. En tout cas, et contrairement à ce qui a été indiqué dans le paragraphe Le stockage « dans » des composés solides (hydrures), l'eau, le méthane et l'ammoniac ne sont pas des hydrures. Par ailleurs, la partie Références me paraît comporter plus de commentaires que de références.

Discussions et commentaires[modifier le code]

Toutes les discussions vont ci-dessous.

En tout cas l'IUPAC classifie bien l'eau, le méthane, etc. comme des hydrures donc ca ne me semble pas être une erreur scientifique (peut-être qu'il existe plusieurs définitions mais c'est un autre problème). Selon cette définition des composés -onium (http://goldbook.iupac.org/O04291.html) , p.ex., le cation oxonium (H3O+) est l'addition de H+ et d'un hydrure (H2O).

Cet article de l'IUPAC parle d'hydrures parents, et bien que ce nom soit trompeur, les hydrures parents n'ont aucun rapport avec l'ion hydrure H qui nous occupe ici. On trouve d'ailleurs sur ce même site la définition "the species H is the hydride anion" (http://goldbook.iupac.org/H02904.html). Or l'hydrogène ne peut porter la charge négative que s'il est lié à un atome dont l'électronégativité est encore plus faible que la sienne. C'est par exemple le cas pour le lithium, l'aluminium, le sodium ou le fer (voir un tableau des valeurs moyennes d'électronégativité). --Kicya (d) 19 juin 2010 à 17:58 (CEST)

Proposé par : 88.164.156.125 (d) 22 avril 2010 à 09:36 (CEST)

Raisons de la demande de vérification[modifier le code]

À remplir par le proposant

Discussions et commentaires[modifier le code]

Toutes les discussions vont ci-dessous.

Je viens de lire "production d'énergie cinétique"... J'aimerais bien savoir comment c'est diable possible. De l'électricité, de la chaleur, d'accord. Energies alors utilisables pour un moteur qui les convertira en énergie cinétique. Mais dire que l'hydrogème produit l'énergie cinétique me parrait un raccourci un peu osé.

science[modifier le code]

Proposé par : 80.84.1.28 (discuter) 14 février 2015 à 14:31 (CET)

Raisons de la demande de vérification[modifier le code]

À remplir par le proposant

Discussions et commentaires[modifier le code]

Toutes les discussions vont ci-dessous.

La forme ou le fond de cet article de chimie est à vérifier ?[modifier le code]

Bonjour,

Ce bandeau placé en tête d'article date de plus d'un an. J'ai essayé de simplifier le résumé introductif qui « partait dans tous les sens », je voulais savoir quelles parties du texte posent le plus de problèmes, ou bien si l'article a suffisamment évolué, enlever le bandeau ? Merci d'avance, Tpe.g5.stan (discuter) 26 janvier 2018 à 11:46 (CET)