Discussion:Gameplay

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Fusion du 13 mai 2007 à 15:16‎ 86.206.15.182 (d · c · b)[modifier le code]

Redirection de gameplay vers jouabilité[modifier le code]

Discussion initiée surDiscuter:Jouabilité au sujet de la création de cet article --Markadet 11 juillet 2005 à 13:57 (CEST)

Je ne pense pas qu'il faille traduire gameplay par jouabilité (et donc faire ce redirect ou traduire gameplay par jouabilité dans les articles de jeux) La jouabilité fait partie du gameplay, mais n'est pas celui-ci : c'est un terme difficile à traduire car relativement récent qui désignerait plutôt le plaisir de jeu (empêché il est vrai par une mauvaise maniabilité par exemple). Le gameplay est un des éléments qui composent le jeu vidéo, et le distingue d'un film (d'autres éléments le distinguent du jouet comme la narration ou les règles).

je prend des définitions de gameplay sur le net (difficile d'avoir une source plus "noble" pour ce type de sujet) :

  • http://www.emunova.net/lexique/gameplay.htm
    • Définition : Terme assez précis en anglais et qui ne possède pourtant aucun équivalent en français, le gameplay c'est ce qui différencie un film d'un jeu vidéo : ce ne sont ni les graphismes, ni le son, ni les personnages, ni le scénario mais tout le reste. Le contrôle du personnage, les actions que le joueur peut effectuer, la façon avec laquelle il peut interagir avec l'environnement et, d'une façon générale, tout ce qui est sous le contrôle du joueur, c'est le gameplay. Bref le gameplay, c'est le JEU, le coeur du jeu vidéo. Le reste c'est un peu de cinéma, de littérature ou de musique. Certains éditeurs, tel que Nintendo, centrent leurs jeux autours de ce fameux gameplay tandis que d'autres jugent (curieusement) que c'est un élément accessoire. C'est par exemple le cas de Square qui a parfois tendance à faire des jeux qui ressemblent plus à des films qu'à des jeux.
  • http://www.maxoegames.com/alire/lexique/gameplay.shtml
    • Défini de plusieurs façons par les gens puisque faisant davantage référence à un concept qu'à une définition physique, le Gameplay peut être traduit comme le plaisir de jeu ou bien le principe de jeu. Le Gameplay a également un rapport avec la jouabilité puisqu'il fait référence à la façon de jouer. Retenons simplement que le Gameplay regroupe tout ce que l'on ne peut pas voir de manière immédiate dans un jeu : sa prise en main, son fun, bref le côté "humain" de la réalisation technique.

--Markadet 5 mar 2005 à 01:10 (CET)


Sur le fond, tu as entièrement raison et viens de me le prouver ; il y a cependant un problème formel :
  • l'article Jouabilité renvoie vers l'article en anglais Game play ;
  • l'article Gameplay ne proposait que ceci : « Le gameplay (mot d'origine anglaise) est l'ensemble des règles qui régissent les interactions entre le joueur et les agents d'un jeu vidéo (typiquement, un héro) via les périphériques d'entrées (notamment une manette de jeu, un clavier ou une souris) » [1].Ma
Ayant trouvé les deux articles redondants, j'ai préféré garder celui qui me semblait plus développé. On pourrait sans doute faire mieux que deux articles séparés : si jouabilité est un sous-ensemble de gameplay, rien n'interdit de faire en sorte que jouabilité renvoie vers gameplay (l'inverse de ce que j'ai fait, donc) et que, dans l'article sur le gameplay, il y ait une section consacrée à la jouabilité. De nombreux articles contiennent la description de plusieurs notions qui ne font pas l'objet d'un article séparé (Wikipédia n'étant en effet pas un dictionnaire. Vois par exemple infixe, suffixe, simulfixe, etc.).
Qu'en penses-tu ? Vincent 5 mar 2005 à 11:14 (CET)

Personnelement je n'utiliserais jamais naturellement "jouabilité" a la place de "gameplay", j'ai donc cherché sur le web comment on utilise jouabilité,
(sortie du contexte)
il doit donc avoir un niveau de jouabilité correct
Une jouabilité riche mais longue à maîtriser
Et pas particulièrement génial (problèmes de jouabilité, de caméra...
Ce titre proposera donc une jouabilité offrant à la foi des phases de shoot et d’infiltration mais aussi une dimension tactique avec le choix de la personne à hanter.
Dans la dernière citation, je placerais bien "gameplay" ... J'ai donc l'impression comme le dit Vincent, que jouabilité à plusieur sens. Il voulait seulement dir "facilité avec lequel on peut jouer", mais peut être que maintenant il a pris plus d'envergure et est devenu synonyme de "gameplay" anglais. J'aimerais vraiment avoir l'avis de personne qui on fait des études en DEA/DESS multimédia ou autre ! bayo :O 5 mar 2005 à 14:27 (CET)

Je pense qu'il faudrait faire deux articles séparés (et refaire intégralement le contenu de gameplay qui, avant que Vincent ne fasse la fusion était de toute façon inexact). Dans le dernier exemple de Bayo je crois que le rédacteur a simplement écrit "jouabilité" en l'utilisant le sens de "gameplay" comme le font certains. L'article Gameplay ne sera pas simple à rédiger, mais je participerais si sa (re)création est décidée ici --Markadet 5 mar 2005 à 17:25 (CET)


tu a mon soutient pour la défusion :) bayo :O 6 mar 2005 à 00:21 (CET)


C'est fait. N'hésitez pas à modifier, commenter etc ... -évidemment :-)-
==> gameplay ; jouabilité --Markadet 9 mar 2005 à 23:01 (CET)

Pour moi le "gameplay" est different de la jouabilité mais on pourrait la traduire par: Prise en main ; facons de jouer; maniere de jouer.


Au Quebec : http://w3.olf.gouv.qc.ca/terminologie/fiches/8871656.htm c'est un équivalant, mais il précise aussi « Dans un sens plus large, le terme gameplay signifie « fun » (plaisir en français); on peut alors le traduire par plaisir du jeu ou plaisir de jouer. », qui montre finalement qu'il n'y a pas d'équivalent. ~ þaצo  11 juillet 2005 à 15:38 (CEST)


Question : Si Gameplay n'a pas d'équivalant en français (en un mot, en tous cas), comment traduit-on jouabilité en anglais? Internaciulo 14 novembre 2005 à 19:01

Playability ? ~ Ъayo 14 novembre 2005 à 19:09 (CET)
et en espéranto ça donne quoi ? ~ Ъayo 14 novembre 2005 à 19:28 (CET)

"Ludebleco", enfin je sais pas, parce que les différences entre Gameplay et Jouabilité sont tellement simples qu'il faut savoir quoi traduire. Pour revenir à la traduction anglaise, ça doit être ça, mais le fait est qu'il n'y a pas d'article "Playability" dans Wikien, ce qui veut dire qu'il n'est pas si employé que ça. A mon avis ces deux termes sont trop proches pour que l'un ne survive pas au détriment de l'autre. Comme je commence à me faire connaître dans wikifr pour mes interventions pro-francisations, je vais pas en rajouter une couche, mais je pense qu'il ne faille faire qu'un article, même si les revues spécialisées emploient les deux mots. ~ Internaciulo15 novembre 2005 à 22:24 (CET)
Et bien comme Wikipédia n'est pas un dictionnaire, cela explique pourquoi on ne l'y retrouve pas sur Wikipédia anglais, pour cette raison je serais d'avis de fusionner les deux articles ; mais qu'il reste comme cela ne me dérange pas non plus, c'est quand même plus simple (car même comme cela, je mettrais comme titre plutôt gameplay qui est plus général que jouabilité, se qui ne vas pas dans ton sens :D). ~ Ъayo 16 novembre 2005 à 11:39 (CET)
Je suis résolument contre une fusion des deux articles car ils désignent des choses différentes : en revanche maniabilité pourrait être un redirect vers jouabilité puisqu'ils désignent la même chose. Pour rappel : le gameplay (un mot a qui ce qu'on repproche le plus est de ne pas avoir d'équivalent en français) est bien plus large que jouabilité : un jeu peu avoir une très bonne maniabilité -si le joueur dirige parfaitement facilement son sprite- mais un mauvais gameplay s'il est ennuyeux et/ ou peu varié par exemple. --Markadet 16 novembre 2005 à 12:15 (CET)



Je pense que ce débat semble loin d'être clos. Alors, je le relance :

Je pense que vous devriez jeter un coup d'oeil à ceci :


Définition : Qualité d'un jeu vidéo faisant référence à la facilité de contrôle du jeu, à l'originalité des actions à effectuer, à la cohérence des menus, à la fluidité des mouvements et à leur précision.


Sous-entrée(s) :

quasi-synonyme(s)

 plaisir du jeu n. m.
 plaisir de jouer n. m.

Note(s) : La jouabilité, c'est tout ce qui est de l'ordre du jeu, de la manipulation, du plaisir de cliquer, de déplacer des objets et de trouver des choses. En fait, c'est l'ensemble des possibilités interactives offertes par un jeu. La jouabilité, c'est ce qui différencie un jeu vidéo d'un film : ce ne sont ni les graphismes, ni le son, ni les personnages, ni le scénario, mais tout le reste. Le contrôle du personnage, les actions que le joueur peut effectuer, la façon avec laquelle il peut interagir avec l'environnement et, d'une manière générale, tout ce qui est sous le contrôle du joueur, c'est la jouabilité. La jouabilité permet de mesurer la maniabilité et l'ergonomie d'un ludiciel.

Dans un sens plus large, le terme gameplay signifie « fun » (plaisir en français); on peut alors le traduire par plaisir du jeu ou plaisir de jouer.


[Office québécois de la langue française, 2005]


Étant donné que les textes parlant de "Gameplay" ne font pas généralement référence au "plaisir de jouer", mais plutôt à l'ensemble du jeu (voir note ci-dessus), je crois que ce terme est plus juste. Mathieu1986 11 décembre 2005 à 18:19 (CET)

Est ce que tu pourrais donner la page exacte dont est tirée ce texte ? J'ai du mal a comprendre quel passage désigne quel mot, c'est assez confus. --Markadet 11 décembre 2005 à 18:20 (CET)
Ah, j'ai trouvé voir ici. Il semble que cette page confonde simplement les deux termes. Tout en les différenciant dans la dernière phrase, ce qui est pour le moins étrange. --Markadet 11 décembre 2005 à 18:25 (CET)

Si j'ai bien suivi, jouabilité = gameplay, non? Et on remplace «jouabilité» tel qu'on l'entend actuellement (comme une partie du gameplay) par maniabilité. Maniabilité se réfère à la main, donc au contrôle du joueur sur le jeu. Jouabilité se réfère au jeu, donc à un ensemble vaste, comme le Gameplay. Donc je suis d'accord pour remplacer «gameplay» par «jouabilité» et «jouabilité» par «maniabilité» --Meithal 15 décembre 2005 à 16:49 (CET)

Je suis d'accord avec toi, le terme évolue dans se sens, c'est la dure loi de la selection, donc autant fusionné pour conserver le terme "jouabilité" et ajouté dans l'article cette évolution de langage ; par contre si on vait cela, on évitera de créer maniabilité, car Wikipédia n'est pas un dictionnaire, une entrée dans le lexique du jeu vidéo suffit, non ? ~ Ъayo 15 décembre 2005 à 18:02 (CET)
Heu à mon avis c'est plutot maniabilité = jouabilité. Je vous renvoie à en:Gameplay qui explique bien le terme et montre qu'il n'est pas ce qu'on entend par jouabilité! Le concept d'emergent gameplay (dont on entend souvent parler, même en français, depuis que des jeux ont des moteurs physiques complexes comme Halo ou Half life 2), par exemple, ne pourrait exister si on le remplace par une définition hyper limitée comme "plaisir de jeu". --Markadet 15 décembre 2005 à 18:28 (CET)
«maniabilité = jouabilité». C'est là qu'est l'abus de langage actuel. On peut dire d'une voiture ou d'un avion qu'il est maniable, de la même façon qu'un personnage de jeu vidéo se pilote facilement (c'est à dire qu'il réponde immédiatement à la commande du joueur, qu'il se déplace d'une manière souple et naturelle (comparez les anciens Castlevania avec les nouveaux...)). Mais on ne dit pas d'une voiture qu'elle est jouable. La jouabilité, au même titre que le gameplay est un terme vaste qui est spécifique au jeu vidéo, qu'on confond à tort avec la maniabilité et qui en fait devrait être la traduction de gameplay. Comme dit Bayo, le terme évolue, se françise, et c'est ma foi pas plus mal :) --Meithal 16 décembre 2005 à 12:44 (CET)

Bon, ok alors, puisque tout le monde a l'air de considérer que jouabilité n'est pas un équivalent à maniabilité... Il faudrait :

  • renommer gameplay en jouabilité (en précisant dans le corps de l'article que le terme est employé dans le sens du mot anglais gameplay
  • renommer jouabilité en maniabilité
  • Modifier les 20 milliards de pages ou apparait le mot "gameplay"... :-)

Avant de faire tout ça je voudrais bien savoir si tout le monde est OK, ou si vous pensez à une autre façon de faire. --Markadet 16 décembre 2005 à 13:10 (CET) intervention barrée vu que le débat continue. --Markadet 17 décembre 2005 à 16:13 (CET)

Bonjour à tous,
Je suis actuellement en thèse en sciences de l'information et de la communication et mon sujet de recherche est le game design, donc je suis vraiment intéressé par ce débat ! Personnellement, je serai plutôt contre la traduction du terme de gameplay pour la simple raison que cette notion renvoie à une conception particulière de ce qu'en français nous nommons jeu mais qui ne lui correspond pas complètement. Traduire ce terme serait donc perdre une partie de sa signification sans pouvoir réellement trouver un équivalent en français. De la sorte, alors que le français ne dispose que d'un seul mot pour renvoyer au jeu, l'anglais dispose de deux notions qui renvoient à des significations distinctes et qui ne sont pas les reflets exacts de que nous nous appelons le "jeu". Exemple révélateur, le livre de Caillois "Des jeux et des hommes" a été traduit en anglais par "Man, Play and Games". Certains théoriciens permettent toutefois de saisir la signification que l'on donne à ces deux termes. Pour Winnicott, le mot game renvoie à un jeu organisé qui serait une tentative de tenir à distance l’aspect effrayant du jeu play. La distinction que fait Winnicott entre ces deux notions a été reprise par de nombreux auteurs. Henriot considère que le mot game renvoie à une structure, « au système de règle que le joueur s’impose de respecter pour mener à bien son action », tandis que le mot play correspondrait davantage à l’attitude ludique qu’adopte le joueur, « l’action menée par celui qui joue ». Duvignaud considère le terme play comme un jeu libre, de pure découverte, s’exerçant au-delà de toute limite, rejoignant l’aspect effrayant du play chez Winnicott. Comme on peut le constater, le terme de gameplay, en mariant ces deux notions, reflète la tension primordiale dans tout jeu entre liberté d’action (play) et règles strictes (game). Ne dit-on pas d'ailleurs qu'un game designer va équilibrer le gameplay, équilibre qui se fait en fait entre ces deux pôles (entre régles qui s'imposent et liberté d'expression du joueur au sein de la structure de jeu) ? Le terme de jouabilité ne permet pas traduire cette signification. Il renvoie davantage au potentiel de jeu contenu dans la structure de l'oeuvre vidéoludique (un peu comme le terme usabilité revoie au caractère d'une chose à être utilisable) et traduirait en ce sens davantage au terme anglais playability. J'ai un peu plus approfondi l'usage que l'on peut faire de la notion de gameplay dans l'analyse de jeux vidéo dans l'article suivant, si ça vous intéresse : http://www.omnsh.org/article.php3?id_article=67
Sebgenvo 17 décembre 2005 à 09:55 (CET)
C'est vrai que l'absence d'équivalent au terme « game » pose un gros problème. Et en transferant « gameplay » vers « jouabilité », on perd le jeu de mot anglais
(Citation de Sebgenvo:« Comme on peut le constater, le terme de gameplay, en mariant ces deux notions, reflète la tension primordiale dans tout jeu entre liberté d’action (play) et règles strictes (game) »).
Cependant, même si la forme de « jouabilité » ne correspond pas à celle de « gameplay », le fond quand à lui oppère le glissement vers le sens de « gameplay ».
Au pire, ne peut on pas, pour trouver un équivalent à « game », repècher un terme de l'ancien français, du latin ou de la mythologie, voire en fabriquer un, puis forger un nouveau mot, synonyme de jouabilité et contenant le jeu de mots perdu? Ainsi, même les amoureux de jeux de mots y trouveront leur compte :)
Doit-on faire appel à l'académie française pour cela? Un tel terme n'existe-il pas d'ailleurs dans un jargon peu connu? --Meithal 17 décembre 2005 à 16:08 (CET)
Une chose est certaine : si un terme n'existe pas ce n'est pas à Wikipédia de le créer ou d'en assurer la publicité. WP n'est là que pour rendre compte de ce qui existe, et non pour créer ou publier des thèses ou mots nouveaux--Markadet 17 décembre 2005 à 16:14 (CET)
Une difficulté avec le jeu vidéo c'est que tout exercice de définition revêt plus ou moins ce caractère de nouveauté car les termes et leur signification sont loin d'être stabilisés, de même que de nouvelles notions issues du jargon ne cessent d'apparaître (retro-gaming, etc.). La solution je pense pour WP c'est d'essayer de rester effectivement au plus près des usages et du peu d'écrits déjà existant sur le sujet. D'ailleurs le nouvel article sur le gameplay me paraît vraiment pas mal. Et au sujet de l'existant, j'ai remarqué que la bibliographie sur les jeux vidéo dans l'article qui lui est consacré est vraiment assez restreinte. Puis-je l'augmenter des références que j'ai déjà réussi à récolter dans le domaine de la francophonie (elle est je pense assez exhaustive) ? Est-il possible d'indiquer des références d'ouvrages en anglais (parcequ'en la matière il y aurait de quoi donner quelques titres pour l'article sur le gameplay) ? Merci ! -- Sebgenvo 18 décembre 2005 à 14:44 (CET)
Concernant la "création de mot : effectivement tout est dans une certaine mesure nouveau, mais une règle simple (ne pas utiliser de mots qui n'ont aucun résultats sous google, ou qui n'ont jamais été publiés) est possible et indispensable sans quoi chacun y irait de sa petite création et ça serait intenable... Pouyr la bibliographie c'est même très recommandé ! Merci d'avance! Tu peux préciser en disant que tel livre n'est pas traduit en français, ou qu'il n'est disponible qu'en anglais, aucun problème. --Markadet 18 décembre 2005 à 14:57 (CET)
En fait, je crois comprendre que un bon gameplay = un bon jeu, non? Gameplay serait donc un mot revolver (j'entend par là un mot qu'on dégaine à défaut) dans le genre d'un "c'est cool" pour le jeu vidéo. Nos prolifiques voisins d'outre-manche n'ont pas encore inventé de "moviewatch" mais ça devrait venir. Ça nous manque? sûrement pas! On dit simplement que ce film était regardable, ou qu'il était déjanté, ou encore intense, etc... Il faut pas aller chercher midi à quatorze heures, je crois que c'est plus un effet de mode qu'autre chose, vu que la quasi-totalité des œuvres vidéoludiques sont en anglais, on en vient vite à prendre les mêmes réflexes linguistiques. Internaciulo 21 décembre 2005 à 12:03 (CEST)
La quasi totalité des jeux est surtout, avant tout, en japonais, mais ce qui importe surtout c'est qu'effectivement presque tout ce qui existe de théorique sur le sujet est en anglais. (=> http://www.gamasutra.com/) --Markadet 21 décembre 2005 à 13:50 (CET)
Après quelques lectures il se trouve que gameplay et jouabilité sont effectivement utilisés comme deux termes bien distincts dans la presse vidéoludique. Même si jeuxvidéo mag ou .com a remplacé gameplay par jouabilité dans leur critères de notation, les deux termes continuent à être utilisés pour parler de choses différentes. Je ne vais pas essayer d'expliquer la différence mais juste ce qui ressort des textes lus : 1) Jouabilité = playability. 2) Le terme francais qui semble être utilisé pour gameplay est alchimie (« ce jeu repose sur une alchimie subtile qui... »). L'idée d'alchimie illustre d'ailleurs bien l'acte de fabriquer une potion en réunissant différents ingrédients (maniabilité, jouabilité, le « je ne sais quoi » qui fait la différence, etc.) --Meithal 17 janvier 2006 à 10:58 (CET)
(10 heures plus tard...) Euh oui donc tout ca pour dire (j'en avais oublié la moitié en passant, désolé) que gameplay est un mot encore très utilisé qui a sa place sur wikipedia (ca c'est pour ceux qui doutent encore). Ensuite, il se révèle que décrire le gameplay dans un cadre encyclopédique est tout sauf encyclopédique puisque le gameplay, le plaisir ressenti en jouant ne peut, par son essence même être décrit par des mots neutres. Toutes les sections des articles sur le jeu vidéo titrent d'ailleurs abusivement une de leurs parties principales "gameplay" et il s'avère qu'aucun n'en parle vraiment (hormis peut être pour F-Zero: Maximum Velocity, où l'article arrive un peu à expliquer les sensations éprouvées par le joueur). Comprendre le gameplay d'un jeu ne peut pas se faire en lisant une page d'encyclopédie, mais en jouant. Donc les articles qui titrent abusivement une partie "gameplay" ne font en général que parler des commandes, au mieux de la maniabilité.
Donkey Konga parle de gameplay là où il n'évoque que les règles du jeu ("mécanismes" pour un substitut plus court), Counter-Strike parle de gameplay pour un inventaire des cartes du jeu et des armes disponibles, The Elder Scrolls III: Morrowind, c'est de jouabilité dont il s'agit, etc (je n'ai fait que regarder les premiers articles de [page] et le premier de ma liste de suivi qui en parlait). --Meithal 17 janvier 2006 à 19:37 (CET)
Ce que tu décris n'est qu'un des sens du mot gameplay, tel qu'il est maintenant décrit sur l'article gameplay il est démontré qu'il y en a d'autres... Si les articles ne décrivent pas totalement le gameplay, c'est simplement parce que la plupart du temps ils ne sont pas complets. Personnellement je m'efforce de décrire autre chose dans cette partie que les commandes du jeu (même sil faut aussi le faire) : ce qui importe vraiment c'est la mécanique du jeu. Décrire "le plaisir ressenti en jouant" comme tu le dis est un écueil qu'il faut éviter car il est presque nécessairement teinté de POV, ce qu'il faut, dans l'idéal c'est décrire ce qui peut faire que le joueur puisse ressentir du plaisir en jouant, non en disant le type de plaisir ressenti, mais précisément ce qui dans le jeuest propre à provoquer le plaisir. C'est assez subtil, mais je pense que c'est faisable, ce n'est pas non plus de la métaphysique... --Markadet∇∆∇∆ 17 janvier 2006 à 22:57 (CET)

La jouabilité[modifier le code]

Après avoir lu les articles sur la jouabilité et sur le gameplay et les discussions qui leur ont été associées, je me permet d'apporter mon grain de sel.

1. "La jouabilité désigne l'ensemble des règles et des possibilités régissant le contrôle du personnage via les périphériques... "

La jouabilité ne désigne pas un ensemble de règles et de possibilités. L'ensemble de ces règles et de ces possibilités sont constitutifs d'un gameplay (cad d'un système de jeu, celui que l'on retrouve dans le cahier des charges des développeurs) ! Pour moi, le terme de jouabilité renvoit - au caractère jouable - c'est à dire au plaisir de jeu qui découle de l'expérience d'interactivité.

2. "La jouabilité désigne l'ensemble des règles et des possibilités régissant le contrôle du personnage via les périphériques..."

Une bonne jouabilité passe forcément par le plaisir pris à contrôler son avatar mais pas seulement ! Par ex., un mauvais replacement des caméras peut altérer voir ruiner la jouabilité d'un titre. De même qu'une difficulté mal dosée, qu'une IA récalcitrante (un PNJ qui vous bloque le passage ou qui refuse de vous suivre), qu'une mauvaise conception d'un élément de jeu (je pense aux défauts des combats du 1ier Prince of Persia sur PS2/Xb) ou encore qu'une réalisation technique défaillante (penser à un jeu de course où le clipping est tellement prononcé que la piste s'affiche au tout dernier moment ou à des ralentissements intempestifs qui rendent la jeu "injouable")...

Donc ce que je veux démontrer c'est que la jouabilité n'est pas seulement dépendante de la maniabilité (ce sur quoi le joueur agit), mais de la qualité générale des interactions, ou plutôt de l'expérience intéractive).

Par le terme "expérience", j'entend souligner que la jouabilité est quelque chose qui s'éprouve dans le contexte d'interaction, c'est pas comme des graphismes dont on peut juger à priori des qualités sans (vraiment) jouer. Ce n'est pas non plus comme le gameplay dont on peut préjuger du potentiel sur le papier. J'y reviendrais...

Fredscare 12 août 2006 à 09:35 (CEST)

ludisme[modifier le code]

Le mot "ludisme" me semble correspondre à la definition de gameplay.

Moi j'aurais plutôt dis "caractéristiques". (je sais que je vais me faire huer)
Yolan Chériaux, le 6 novembre 2005 à 22:33 (CET)
Hohohohooo "caractéristiques" ; ludisme c'est pas mal du tout en effet ! Mais entre dans le gameplay aussi les interactions, le contrôle qu'a le joueur, enfin bref le principe du jeu, qui contribut certe au plaisir du jeu, mais qui me semble ne rentre pas dans ludisme. Peut être qu'un équivalent de gameplay serai ludisme et jouabilité ?
Sinon le terme ergonomie me semble pas mal aussi, car c'est a la fois les moyens mis en place, ainsi que la satisfaction de l'utilisation. ~ Ъayo 7 novembre 2005 à 03:25 (CET)

Interface de jeu[modifier le code]

n'importe quoi ! c'est du grand nimporte quoi ses sens inventé qui n'est clairement pas la définition. L'interface c'est clairement que la partie interaction ce n'est que la couche technique ; j'attend de voir l'article interface de film !!!! Ъayo 22 février 2006 à 12:57 (CET)

C'est absolument faux. L'interface a aussi une composante logicielle. La définition de l'interface utilisateur fait même partie de tout bon projet de développement.
cdang | m'écrire 22 février 2006 à 16:54 (CET)
"L'interface de jeu" existe peut être (a priori je dirais que ça désigne, les manettes, joystick, clavier, souris etc.), mais ne suffit pas à remplacer le concept de Gameplay, tel qu'il est défini sur l'article. Le problème avec ce que vous aviez fait est que le sens était totalement travesti, et que la suite de l'article (c'est à dire sa totalité à l'exclusion des trois premières lignes) ,'avait plus de rapport avec son intitulé. --Markadet∇∆∇∆ 22 février 2006 à 17:17 (CET)

Je ne sais pas pour vous mais interface de jeu et gameplay n'ont vraiment rien à voir. Le gameplay c'est la manière de jouer. L'interface de jeu c'est avec jouer (manette, accessoire particulier, tapis, pistolet) voire l'interface graphique s'interfaçant entre le joueur et le jeu. ~~ The Jedi 22 février 2006 à 17:20 (CET)

La notion d'interface ne se limite pas au matériel, elle a aussi une composante programmation, elle désigne les réactions du logiciel que génèrent les actions physiques. La définition de l'interface utilisateur fait partie de tout bon projet informatique, alors que l'interface physique (clavier-souris-écran) ne change pas.
Le terme « manière de jouer » est ambigu, il renvoit aussi à l'état d'esprit (jouer de manière agressive par exemple).
Je lisais avec intérêt la contribution de Sebgenvo à discuter:jouabilité citée par Markadet, et je ne vois pas de contradiction. L'interface de jeu détermine à la fois les règles imposées (notion de game) et aussi la liberté (notion de play).
cdang | m'écrire 22 février 2006 à 17:27 (CET)
En fait interfece de jeu parle de l'interaction dans les deux sens, et donc aussi des mécanisme mise en place pour que le joueur perçoive l'information. Ъayo 22 février 2006 à 17:32 (CET)
D'autre par "interface de jeu" est une mise en place de l'interface, c'est en quelque sorte confondre l'objet de la notion comme par exemple confondre homosexuel et homosexualité. Le gameplay est une notion ; je vois plutôt interface de jeu comme quelque chose de concret ; certe l'interface homme-machine désigne une dicipline générale, je ne pense pas que se soit le cas de interface de jeu. Ъayo 22 février 2006 à 17:32 (CET)
Mmmm, je comprend mieux le point de vue, « interface » désigne la « limite commune entre deux systèmes » (Petit Larousse, les systèmes étant le joueur et le jeu) et pas les échanges entre les systèmes, c'est ça ? C'est pertinent, intuitivement je ne vois pas de contradiction, mais faut que je réfléchisse (gnnnnnnnn).
certe l'interface homme-machine désigne une dicipline générale, je ne pense pas que se soit le cas de interface de jeu — c'est bien pour cela ce que sont deux expressions distinctes.
Concernant l'étendue de la notion d'interface, voir par exemple ici « L'interface utilisateur est constituée d'un ensemble d'éléments : menus déroulants, zones-boîtes de dialogue, boutons, cases, icônes d'outils, etc. » ça ne s'arrête pas aux boutons mais inclue la manière dont réagit le logiciel (réaction lorsque le curseur passe ici, lorsque l'on clique là...), bref tout le workplay :-)
cdang | m'écrire 22 février 2006 à 17:46 (CET)

l'intervention de sebgenvo était effectivement intéressante mais la définitiopn du gameplay de Winnicott peut être largement discutée àmha. Winnicott est un psychanaliste qui approche le concept d'une manière propre à son domaine. Mais un joueur aura une toute autre vision, de même qu'un game designer. Le gameplay est un concept assez volatile qui ne peut pas être traduit en se basant uniquement sur son sens puisque celui ci est insaisissable et en constante évolution. --Meithal 23 février 2006 à 14:37 (CET)

L'élément qui me gênait dans cette intervention, c'était plutôt l'opposition play (liberté)/game (contrainte), puisqu'il n'y a pas de jeu sans règle, pas de jeu sans contrainte (et de manière plus générale pas de liberté sans contrainte mais c'est un autre problème).
Un jeu vidéo est :
  • un jeu ;
  • un programme informatique ;
or les concepts s'expriment avec du vocabulaire français dans les deux domaines. Je ne vois pas a priori pour quelle raison le domaine du jeu vidéo aurait un concept échappant au vocabulaire francophone des deux domaines. Je vais fouiller un peu, histoire d'être sûr de ne pas utiliser de concepts spécifiques à ma boîte, et proposer quelque chose ici.
cdang | m'écrire 28 février 2006 à 16:30 (CET)

Nintendo[modifier le code]

Ohh la publicité gratuite et caché pour nintendo! Quand un utilisateur va innocemment lire que le gameplay est "l'essence du jeu, l'essentiel du jeu vidéo" et que le reste c'est un peu de la littérature, des films ou de la musique, passe encore. Mais rajouter au paragraphe suivant que Nintendo est le seul qui considére le Gameplay comme un élemet central, c'est un mensonge! Le Wikinautes va alors se dire: Seul Nintendo va a l'essentiel. J'achéte la Wii!! Il faudrait changer ça.

 Negatum

On voit où l'auteur a voulu en venir (faut il être un joueur averti) mais je pense aussi que c'est très simplificateur, sans compter que "Des éditeurs, comme Nintendo, centrent leurs jeux autour de ce fameux gameplay", même en mauvais français, cela ne veut absolument rien dire. Fredscare 12 août 2006 à 04:50 (CEST)

les sens de l'anglais "gameplay"[modifier le code]

Le terme anglais "gameplay" semble être fabriqué sur le modèle de "screenplay" (scénario de film) : le sens premier serait alors "scénario de jeu". Le substantif "play", qui est le pivot de ces deux termes, doit être pris dans le sens d' "action", cf l'expression courante "during gameplay" (545 000 résultats dans Google, sans compter la variante "during game play") : au cours de l'action, dans le feu de l'action.

Vous donnez à "gameplay" des acceptions qu'il a non pas en anglais mais en franglais. Il faudrait peut-être le préciser.

Elnon, 16 juillet 2006.

Je ne pense pas qu'on soit en mesure de prétendre connaître le sens précis de ce terme. En plus de cette page, il est conseillé de lire également celle-ci pour s'en appercevoir. --Meithal 16 juillet 2006 à 18:52 (CEST)
Revenant sur cette page quelque 10 ans plus tard, je pense que le titre est un contresens car ce qui est défini et décrit dans la page est la « jouabilité », en anglais playability, et non le gameplay, qui est, selon ses diverses acceptions en anglais 1/ le « scénario de jeu » ; 2/ la « façon de jouer », le « jeu » ; 3/ l'« action », d'où l'expression during gameplay indiquée ci-dessus et dont la traduction par « au cours de la jouabilité » démontre bien qu'il y a contresens. --Elnon (discuter) 14 mai 2016 à 15:19 (CEST)

les sens du mot "gameplay"[modifier le code]

Ce qui ne me convient pas dans les trois sens que vous dégagé du mot gameplay, c'est que :

1. Vous différenciez jouabilité et maniabilité, or, la maniabilité est une qualité constitutive de la jouabilité (il suffit de lire votre définition de jouabilité pour s'en rendre compte). Donc en clair, séparer les deux concepts compliquent inutilement les choses.

2. Ensuite vous parlez du sens qui a attrait à "l'architecture compétitive du jeu" puis vous titrez "au sens de difficulté". Le terme d'"architecture compétitive" semble être un terme professionnel, non ? L"attribut "compétitif" me pose problème, parce qu'il semble renvoyer à la compétitivité du produit sur le marché... Mais quand bien même, faudrait réellement décrire ce que vous entendez par là et ne pas le mélanger avec "la difficulté, les astuces" parce que ce n'est pas cohérent (la difficulté est une goutte d'eau dans ce qui fait un gameplay et renvoit en plus à la notion de jouabilité, au plaisir de jeu).

Ma vision du gameplay.

- Un gameplay naît toujours d'une idée, d'un concept de jeu. Il constitue l'ensemble de règles et de principes formant un ensemble de possibilités interactives. Bref, le gameplay c'est toutes les caractéristiques d'un système de jeu (et de l'interactivité donc), tout ce qui définit ce système. Le gamedesign est la méthode, l'art de concevoir un gameplay. MGS (99) propose un gameplay révolutionnaire, original, immersif parce qu'il intègre le concept d'infiltration. Dans ce sens, un gameplay peut se juger sur le papier. C'est quelque chose de très concret.

- Mais le gameplay c'est aussi le plaisir que procure le sytème de jeu et l'ensemble des intéractions. Dans ce sens, cela a trait à la sensation, à l'émotion provoqué chez le joueur et inclut donc la notion de jouabilité. C'est donc quelque chose de plus subjectif, et il faut en faire l'expérience pour pouvoir le juger.

Bref, voilà les deux directions que je donnerais au terme, en sachant qu'il ne faut pas "opposer" ces deux sens, parce que le plus souvent le terme renvoit tout à la fois au "système de jeu" et au plaisir qu'il procure.

Fredscare 12 août 2006 à 22:04 (CEST)

Bonjour, « jouabilité » et « maniabilité » renvoie respectivement à la notion de règle de jeu et d'interaction physique (la main). Le terme « architecture compétitive » me semble il renvoie à la mise en place d'une difficulté et de l'intérêt pour faire mieux, d'un jeu à plusieurs niveau (comme plusieurs niveau de lecture pour un boukin) d'ou les astuces… qui n'ajoutent pas forcément au plaisir de jeu mais au défit de finir entièrement le jeu dans tous les modes avec tous les bonus (cela ne me choque pas vraiment) quand bien même c'est une goute d'eau, si cela a été identifié, il faut en parler.
L'article est mal sourcé mais l'ensemble de cette définition viens (me semble-il) de Sébastien Genvo [2] qui a pas mal réfléchi sur la question (c'est son boulot). C'est donc une définition qui ne sort pas de nul part si certaines notions te semblent mineures il faudrait d'autres références et plus qu'un point de vue personnel. N'hésite pas toutefois à reformuler si certaine phrase ne sont pas claire. bayo 13 août 2006 à 16:01 (CEST)

Bonjour, je crains d'être un peu hors sujet, mais d'après l'expérience que j'ai eue du mot "gameplay", il s'inscrit dans une dualité gameplay/rôleplay : dans un mémoRPG, il y a le rôleplay, qui consiste à se mettre dans la peau de son personnage, et le gameplay, tout le reste, dans l'ensemble des actions que l'on fait faire à son personnage : déplacements, combats, échanges... Exemple limite (pour le plaisir de me contredire moi-même, heu, pour nuancer mon propos) : ramasser une pomme est a priori du gameplay. Mais si le joueur vient de dire, de façon rôleplay, "Je suis un misérable newbie qui n'a même pas de quoi manger", alors ramasser une pomme fait encore partie de son rôleplay.

La frustration[modifier le code]

On peut lire "Le mot gameplay est essentiellement utilisé pour qualifier : un "bon gameplay" tiendra en éveil l'intérêt du joueur, tandis qu'un "mauvais gameplay" frustera ou ennuyera le joueur." Cette phrase n'a pas été écrite par un professionnel qui connait le sujet. Car justement, un "bon gameplay" est un gameplay qui frustre le joueur : Ni trop (pour ne pas qu'il s'énerve ou abandonne), ni pas assez (pour ne pas qu'il s'ennuie). La gestion de la frustration chez le joueur est justement l'un des arts du game design.