Discussion:Fondant (chimie)

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Le borax est-il un fondant ?[modifier le code]

Bonjour, je viens de découvrir ce petit article et je suis très surpris.

En effet, je connais bien, au niveau de certaines propriétés essentielles au niveau des ampoules pharmaceutiques par exemple, la différence entre un verre sodocalcique (type III Pharamacpée) et un borosilicate (Type I), mais je n'ai jamais entendu dire, ni à la verrerie dans laquelle j'ai passé plus de 10 ans de mon existance, ni auprès des Pharmaciens d'Industrie que je cotoyais tous les jours, que le borax utilisé pour la fabrication des Pyrex et autres verres de type I était un fondant.

Si l'on veut citer des fondants, on peut citer l'Arsenic, par exemple, pour lequel la pharmacopée impose d'effectuer un dosage afin de s'assurer que le vere utilisé en contact avec un médicament n'en relargue pas.

Quelqu'un de qualifié en composition du verre pourait-il donner quelques précisions à ce sujet ?

Yves 23 novembre 2006 à 18:38 (CET)

Il faudrait préciser votre surprise. En effet, à proprement parler, il n'est pas dit dans l'article actuel que le borax est un fondant. Donc, soit la phrase est mal tournée, soit vous faites une déduction qui m'échappe. Je pense que ça tourne autour du mot borosilicate, mais que l'article soit critiquable ou pas, il y a sans doute besoin d'une réécriture. Par ailleurs il me semble bien que le borax a une action de fondant pour les forgerons. Hervé Tigier.@ 23 novembre 2006 à 20:54 (CET)
En effet Hervé, je suis peut-être allé un peu vite hier en écrivant ce commentaire. Je précise dons :
- Le verre sodocalcique, qui n'est pas fabriqué qu'à Murano, est qualifié par les verriers habitués à produire des produits techniques de « verre ordinaire » et par la Pharmacopée de Type III (ayant une faible résistance hydrolytique). Et cela n'a rien de péjoratif envers les artistes de Murano.
- Le verre borosilicate est un « verre neutre » (Type I Pharmacopée) en particulier grâce à l'adjonction de borax dans sa composition. Mais ce verre a une température de fusion nettement supérieure à celle du verre ordinaire, ce qui me fait dire que le borax n'est pas un fondant pour le verre, bien au contraire. Qu'il le soit pour la forge, ce que j'ignore totalement, c'est une autre hisoire.

Effectivement, à la lecture de l'article hier, j'ai pensé de par la tournure de la phrase que le borax, qui entre dans la composition des borosilicates, était assimilé à un fondant ; mais ce n'était peut-être pas l'idée de l'auteur, ça, je n'en sais rien. Cependant, ce qui distingue les différent types de verres cités par l'article, ce ne sont pas (comme c'est écrit) les fondants, ce sont leurs propriétés physico-chimiques dûes à des additifs comme le borax qui ont un rôle tout autre que de servir de fondant.

Il faudrait que cet article cite les principaux fondants, je parlais de l'Arsenic hier, c'en est un mais ce n'est pas le seul. Malheureusement, j'ai une bien meilleure connaissance de la transformation du verre et du contrôle des récipients que de sa fabrication, c'est pourquoi je souhaitais que cet article soit complété par quelqu'un de plus qualifié que moi.

Je pense néanmoins qu'il faut signaler que, pour le vere, le fondant le plus utilisé en masse est...
le verre justement, verre broyé que l'on appelle calcin ou groisil et que l'on incorpore à la composition. De même, lorsqu'on veut démarrer un four neuf, on le remplit au tiers d'un lit de calcin et l'on ajoute des minerais neufs uniquement lorsque ce calcin est fondu. Sinon, impossible de fabriquer du bon verre.

Voilà, j'espère que cette fois, j'ai été un peu plus clair et je renouvelle mon souhait de voir cet article complété par des gens plus qualifiés que moi en ce qui concerne la fabrication du verre, mais aussi des autres matériaux pour lesquels des fondants sont incorporés lors de la fabrication.
Yves 24 novembre 2006 à 16:20 (CET)
Plus clair et intéressant, assurément. Je ne suis pas plus qualifié que toi pour corriger l'article si besoin. Il serait intéressant de faire un lien vers l'article anglophone ou de: (une liste s'y trouve peut-être), mais je ne connais pas la traduction du terme. L'histoire du démarrage de four a retenu mon intérêt plus particulièrement : si l'article sur le verre ou sa fabrication n'en parle pas ça serait dommage... Hervé Tigier.@ 24 novembre 2006 à 17:15 (CET)