Discussion:Dihydrogène

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Contradiction entre deux articles ?[modifier le code]

l'article voisin "Electrolyse", en parlant du rendement d'une électrolyse, avance : "rendements de 90 % en solution alcaline".

Dans cet article, on lit au contraire : "environ 20% de l'énergie électrique consommée"

Soit ces deux chiffres ne calculent pas la même chose, soit ils se contredisent. [Texte ci-dessus ajouté le 26 avril 2007 par 90.16.63.241]

Ou plutôt ceci veux peut être dire que 80% de l'énergie est restituée.

--109.16.94.44 (d) 15 janvier 2013 à 19:37 (CET)

Oui, le 20% vient d'une commentaire qui date de 2007. Le texte de cet article fut changé à 80% en date du 11 juin 2008. Et il semble que le 80% est bien le rendement énergétique, tandis que le 90% dans l'article Électrolyse est plutôt le rendement faradaique = % des électrons qui transforment H2O en H2. Dirac66 (d) 20 janvier 2013 à 00:53 (CET)

.[modifier le code]

L'hélium était en fait parfaitement connu et même produit industriellement au moment de la catastrophe du Hindebourg. Ce sont des raisons économiques et non pas techniques qui lui avaient fait préférer l'hydrogène à cette époque. 212.198.57.253 7 oct 2004 à 15:36 (CEST)

. Il serai judicieu de traduire les valeurs qui sont en Kelvin en Celsius.--Lucswim (d) 11 septembre 2010 à 16:08 (CEST)

Rajout[modifier le code]

Le dihydrogène n'a pas de couleur ni d'odeur, et il est pratiquement insoluble dans l'eau.

Industriellement, il est préparé soit à partir de méthane (a), soit de coke (b). On fait ensuite réagir le CO produit suivant la réaction (c) (shiftreaction en anglais) :

a) CH4 + H2O → CO + 3 H2 avec ΔH = +206 kJ.mol-1

b) C + H2O → CO + H2

c) CO + H20 → CO2 + H2 avec ΔH = -46 kJ.mol-1

La réaction (b) est très endothermique et on l'effectue à haute température (min. 900 °C). On utilise en général Ni/Al2O3 comme catalyseur (pour des raisons économiques) bien que Rh/Al2O3 marche aussi. Normalement on l'utilise cependant pour faire une deuxième catalyse avec Cu/ZnO comme catalyseur donnant :

CO + 2H2 → CH3OH

On a également essayé de produire du dihydrogène et du dioxygène à partir de l'eau en utilisant des processus photochimiques (à l'instar de la photosynthèse) ou par catalyse métallique, mais sans aucun résultat pratique.

Cepandant, une méthode permet d'obtenir de l'hydrogène à partir de groupement OH :

R4U(OH)2 → R4UO2 + H2 avec R = 1,3-(Me3Si)2C5H3.

L'uranium passe alors de l'état d'oxydation 3 à 4.

H2 → 2H avec ΔH = +434,1 kJ.mol-1

Il est connu que le dihydrogène réagit explosivement avec O2 et les halogénures.

En présence d'un catalyseur aussi avec N2.

Dans la nature, on trouve une molécule qui arrive à synthétiser du dihydrogène à partir du diazote de l'air à température ambiante, la nitrogénase :

N2 + 8H+ + 8e- + 16 ATP → 2NH3 + H2 + 16ADP + 16 Pi

Moteur cryogénique[modifier le code]

dans le paragraphe "vecteur énergétique" il faudrait sans doute ajouter les moteurs fusées de type moteur cryogénique : c'est pratiquement la seule utilisation réellement pratique de l'hydrogène comme vecteur énergétique à l'heure actuelle. Baldodo (d) 10 février 2008 à 12:02 (CET)

a propos du stockage du dihydrogène sous forme solide[modifier le code]

il semblerais qu'une startup française ( http://www.mcphy.com/fr/index.php) soit en train d'industrialiser un procédé de stockage de dihydrogène a base d' hydrure de magnesium --129.175.118.13 (d) 4 mai 2011 à 11:56 (CEST)

a propos des phrases sans référence[modifier le code]

"Rejets : le mythe d'un moteur ne rejetant que de l'eau est très attractif mais malheureusement erroné car trop simpliste. Pour ne rejeter que de l'eau, il faudrait que la combustion se fasse à l'oxygène et non à l'air qui contient près de 80 % d'azote. Une combustion à l'air produit des oxydes d'azote."

Je ne vois pas en quoi une réaction entre l'hydrogène et l'oxygène catalyserai une réaction entre l'oxygène et l'azote. Quelqu'un a des infos la dessus?

Données provenant de l'article Hydrogène[modifier le code]

Définition du stockage moléculaire? Quels types sont inclus?[modifier le code]

@Ariel Provost Bonjour. Vous avez replacé hier la phrase "stockage moléculaire" avec la remarque qu'elle est mentionnée dans l'article Stockage de l'hydrogène (ici). Mais ce n'est pas vraiment clair, ni dans cet article (Dihydrogène) ni dans l'autre (Stockage de l'hydrogène) qu'est-ce qu'on entend par la phrase "stockage moléculaire", et lesquels de nombreux types de stockage sont inclus dans cette catégorie. Pourriez-vous éclaircir s.v.p.? Dirac66 (discuter) 25 octobre 2018 à 02:17 (CEST)

Bonjour Dirac66 Bonjour. Vous avez peut-être raison, je ne suis pas un spécialiste de cette question, et si j'ai bien lu divers articles sur le stockage de l'hydrogène, j'en ai beaucoup oublié. Mais ce n'est pas le problème : la modification que j'ai annulée était la suppression d'un item parmi une liste annoncée de trois (ici), avec une référence tout à fait acceptable dont la phrase et la liste sont un résumé. C'était inacceptable. Si la réf et donc son résumé sont obsolètes, très bien : remplacez-les par une information plus récente (NHP). Cordialement, Ariel (discuter) 25 octobre 2018 à 09:38 (CEST)
Cette référence est difficile à trouver et identifier avec Google, et d'ailleurs les recherches pour (stockage moléculaire hydrogène) donnent effectivement rien d'utile. De même les recherches pour (molecular storage hydrogen) en anglais sont pas mal infructueuses.
Ce qui me semble plus utile c'est l'introduction à l'article Wikipédia Stockage de l'hydrogène. Elle donne bel et bien une liste de 3: gaz comprimé, liquide à basse T, et solide (en étant) lié à d'autres composants, notamment sous la forme d'hydrure. Je présume que la 3e correspond à "stockage moléculaire", mais je pense que la description dans l'autre article est beaucoup plus claire et correspond beaucoup plus évidemment aux paragraphes suivants, et dans cet article (hydrures métalliques, adsorption sur carbone) et dans l'autre. Je vais alors mettre la description claire dans cet article. Dirac66 (discuter) 26 octobre 2018 à 02:39 (CEST)

Hydrogène naturel[modifier le code]

L'hydrogène naturel ne mérite-t-il pas un article détaillé, à l'instar de pas mal d'autres articles comme fer natif ou cuivre natif. L'existence de l'hydrogène natif étant attesté. Si oui fait-on un copier-coller ou en profite-t-on pour une réécriture ? Gokimines (discuter) 10 juin 2021 à 21:21 (CEST)

Bonjour Gokimines, pour l'instant il y a à peine une page sur le sujet, donc ça ne me semble pas justifié, contrairement au fer ou au cuivre qui sont bien plus abondants, connus et exploités. Je comptais intégrer cette source, qui me semble apporter des nouveautés, mais si vous voulez vous y atteler, je vous en prie. — Vega (discuter) 10 juin 2021 à 23:00 (CEST)

Ok pour laisser en l'état pour l'instant, et je m'occupe de l'ajout. Gokimines (discuter) 11 juin 2021 à 11:50 (CEST)