Capture du dioxyde de carbone dans l'air

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Direct air capture)

La capture du dioxyde de carbone dans l'air ou capture directe du dioxyde de carbone[1], en anglais direct air capture (DAC) est l'extraction du dioxyde de carbone (CO2) présent dans l'air ambiant. Cette approche est à distinguer des techniques de captage sur des sources ponctuelles d'émissions, où les concentrations de CO2 sont bien plus élevées et le besoin en énergie plus faible.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Deux méthodes sont généralement utilisées : soit un solvant liquide soit un absorbant solide qui vont capturer le dioxyde de carbone de l'atmosphère. Chauffer le produit permet de libérer le dioxyde de carbone et de recommencer un cycle de capture[2].

Le CO2 obtenu par DAC coûte en 2020 quatre à six fois plus cher que lorsqu'il est capté par des méthodes classiques[3].

Prévisions[modifier | modifier le code]

En 2021, la plupart des installations sont des prototypes ou des démonstrateurs. L'agence internationale de l'énergie prévoit pour 2050 un déploiement massif de la technologie[4].

En 2022, le GIEC prévoit la capture du CO2 déjà émis pour lutter contre le réchauffement climatique[5].

Projets[modifier | modifier le code]

Le principal projet de capture du dioxyde de carbone dans l'air est l'usine Orca en Islande gérée par un partenariat entre les start-up suisse et islandaise Climeworks et Carbfix[6]. Celle-ci peut aspirer jusqu'à 4.000 tonnes de CO2 par an, lequel est stocké dans une mine de basalte à 1 kilomètre de profondeur[7].

Le gouvernement américain lance en 2022 un plan de 3,5 milliards de dollars pour quatre grands programmes de capture du CO2 dans l'atmosphère[8].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]